Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Ici on « développe sexe en 72h »
 

Côte d'Ivoire : Ici on « développe sexe en 72h »

 
 
 
 9138 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 10 avril 2019 - 09:19

Vue d'une affiche d'un "développeur de sexe" à  Cocody (Ph KOACI)


© koaci.com – Mercredi 10 Avril 2019 – Complexe ? Désir d’affirmation ?
Le message est adressé aux cibles des deux questions posées. À Abidjan et même dans plusieurs villes de l’intérieur, c’est un commerce qui prospère.

Les auteurs ? Impossible de les voir sur-le-champ et sur le lieu de la proposition de l’offre.
Ce sont des marchands atypiques. À première vue et selon leurs affiches, l’activité première, c’est ce commerce de « développer en 72 h le sexe » de l’homme.

À Abidjan, principalement aux différents feux tricolores, vous ne pouvez passer sans apercevoir ces affiches marketing qui sont adressées aux « clients de petits sexes » qui, dans l’objectif de s’affirmer sexuellement, souhaitent développer leur sexe.

Loin des tintamarres et des regards indiscrets, l’intéressé à  un feu ou à  un carrefour ne s’empêche pas pour éviter d’être soupçonné de retenir le numéro du « vendeur » par cœur et de l’appeler ensuite.

La curiosité hier mardi 9 avril 2019, nous amène à  prendre le numéro de ce vendeur de « Bazooka » ou de « gros sexe » à  un feu tricolore à  Cocody (commune résidentielle).

Traoré X, voilà  notre « développeur de sexe masculin » que nous avons eu au téléphone.
« Allô ? J’ai vu votre numéro sur une affiche à  Cocody Angré, c’est pour… », Avant que nous ne finîmes notre phrase, Traoré X, nous invite dans son « laboratoire » à  Abobo Samanké.

« C’est pour sexe gros là  ? Viens à  Abobo Samanké derrière le marché », indique-t-il.

15h30 TU, direction Abobo Samanké. Au lieu indiqué, un vieil homme d’une cinquantaine révolu.

Dans son laboratoire, Traoré X ne vend pas que des produits de développement de sexe masculin. Il a d’autres services. Ce qui a captivé notre attention première depuis Cocody, c’est « développer sexe en 72 h ».

Deux boîtes, contenant des pommades, voilà  ce que nous propose le vieil homme visiblement non ivoirien, témoigne son accent dans un français approximatif.

« Petit, 3 jours seulement et puis tu es garçon vrai vrai ». En trois (3) jours, à  en croire, mon vendeur, l’on serait à  mesure de voir l’effet de son produit.

Réalité ou arnaque ?, il n’en demeure moins que pour ce produit particulier, Traoré X a beaucoup de clients qu’il dit avoir aidés dans leurs foyers respectifs.

« Développe sexe en 72 h », quoi qu’il en soit, les personnes qui font cette offre à  Abidjan, ont leurs clients.



Jean Chrésus
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Le nouvel an en lumière à  Abidjan
 
 
Côte d'Ivoire: Le nouvel an en lumière à  Abidjan
Société
 
Côte d'Ivoire: Nouvel an à  Abidjan, la fête du poulet?
 
 
Côte d'Ivoire: Nouvel an à  Abidjan, la fête du poulet?
Côte d'Ivoire: Accident meurtrier sur la route de Jacqueville, 02 morts et des blessés graves
Société
Côte d'Ivoire: Accident meurtrier sur la route de Jacqueville, 02...
Côte d'Ivoire il y a 3 mois
 
Ghana : Evasion d'un détenu à  Takoradi
Société
Ghana : Evasion d'un détenu à  Takoradi
Ghana il y a 3 mois
 
Côte d'Ivoire: À Saïoua, il se fait abattre dans la rue après avoir pris trois Kalash dans un commissariat et tirer dans la ville
Société
Côte d'Ivoire: À Saïoua, il se fait abattre dans la rue après avo...
Côte d'Ivoire il y a 3 mois
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Ici on « développe sexe en 72h »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
@ttt tu vas me dja. vraiment apres les gens vont hurler a la cherté de la vie vraiment l'Afrique y'a un probleme avec certains lol!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tttt
Pardonnez, demandez-lui s'il a pour développer aussi les testicules. Moi, je veux des testicules comme pour les bœufs là  aussi.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre