Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le Gouvernement adopte un nouveau code qui interdit l'introduction d'armes dans les établissements d'enseignements
 

Côte d'Ivoire : Le Gouvernement adopte un nouveau code qui interdit l'introduction d'armes dans les établissements d'enseignements

 
 
 
 12487 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 10 avril 2019 - 17:38


© koaci.com - Mercredi 10 Avril 2019 - Le conseil a adopté un projet de loi portant code pénal au titre du ministère de la Justice et des droits de l’homme.


Ce projet de code propose un nouveau dispositif répressif à  la hauteur des exigences actuelles de sécurité et de préservation de la paix sociale dans notre pays.


Dans cette perspective, le projet de code abroge toutes les dispositions ne représentant plus une pertinence avérée en raison de leur caractère obsolète ou raison de leur prise en compte par des textes spéciaux.


En outre, il modifie la formulation de certains dispositifs de sorte à  simplifier la compréhension et l’application de loi pénale.


En conformité avec les instruments juridiques internationaux, il intègre des infractions nouvelles telles que les crimes d’agression prévue par le statut de Rome et les actes de tortures ainsi que les traitements cruels inhumains ou dégradants prévus par la convention contre la torture.


Aussi le projet de code définit les sanctions pénales en mettant un accent particulier sur le travail d’intérêt général et la peine d’emprisonnement avec sursis en vue d’apporter une solution à  la problématique de surpopulation carcérale.


Le code pénal a été institué en Côte d’Ivoire en 1981, et a connu depuis lors de nombreuses modifications.


Il fallait très souvent adapter le dispositif répressif avec l’évolution perpétuelle des comportements criminels dans notre société.


 
C’est ce qui justifie d’ailleurs, l’objet de ce nouveau projet de loi qui a fait l’objet de travail assidu pendant ces deux années et certainement l’aboutissement d’une série de réformes engagées par le ministre de la justice.


Trois principaux objectifs sous-tendent ce nouveau projet de loi portant code.


Ce projet de loi se propose en réalité d’extraire de l’arsenal juridique répressif ivoirien toutes les dispositions ne représentant plus une pertinence.


Par exemples, la « co-action », un terme juridique abandonné et qui est d’ailleurs abandonné dans tous les arsenaux judiciaires du monde.


La disposition relative à  « l’auteur par instigation », cette disposition a été simplifiée dans sa définition et « l’interdiction de séjour » a été remplacée par « l’interdiction de paraître dans des lieux ».


Il y a aussi, le « vagabondage » qui a été retiré de ce nouveau code pénal.


L’autre axe d’évolution de ce nouveau code, il s’agit de la modification de la formulation de certaines dispositions.


En l’occurrence la définition des actes préparatoires de l’auteur et du complice d’une infraction.


Tout cela a été reformulé.


 
Vous avez aussi la responsabilité pénale de la personne morale qui est désormais admise dans ce nouveau code à  titre principal et non à  titre exceptionnel comme dans le code précédent. Une autre évolution, est que les juridictions répressives ivoiriennes ont maintenant compétence pour connaître des infractions commises en dehors du territoire national, lorsqu’une victime est de nationalité ivoirienne.


C’est une évolution positive qu’il faut relever sans oublier la reformulation de dispositions relatives à  certaines infractions telles que : les complots, l’attroupement, les mouvements insurrectionnels, l’attentat, l’attentat à  la pudeur, le viol, l’abus de confiance.


Enfin ce nouveau projet de loi intègre dans l’arsenal juridique répressif ivoirien des infractions nouvelles.


Au titre des infractions, vous avez le maintien de groupe de combat dissous, l’introduction d’armes dans les établissements d’enseignements, le traitement humain et dégradant, la réduction en esclavage, l’incrimination du travail dangereux des enfants.


La violence basée sur le genre était traitée dans d’autres textes spécifiques, tous ses aspects ont été ramenés dans ce nouveau code pénal pour éviter l’éparpillement des textes répressifs. Vous avez aussi l’orpaillage clandestin, qui est un phénomène nouveau, il a été intégré aussi la cybercriminalité.


Autant d’éléments qui permettent aux autorités ivoiriennes d’être très confiantes à  la valeur et à  la qualité de cette proposition qui sera soumise à  la lecture de l’Assemblée nationale dès l’ouverture de la prochaine session.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Concours d'entrée à l'INFAS, 48 653 candidatures enregi...
 
 
Côte d'Ivoire: Concours d'entrée à l'INFAS, 48 653 candidatures enregistrées pour 3 500 places disponibles
Abonnés
 
Côte d'Ivoire: Drame, à Abengourou, 16 personnes perdent la vie dans u...
 
 
Côte d'Ivoire: Drame, à Abengourou, 16 personnes perdent la vie dans un grave accident de circulation
Burkina Faso: Quatre personnes tuées dans le village de Samboulga
Société
Burkina Faso: Quatre personnes tuées dans le village de Samboulga
Burkina Faso il y a 15 heures
 
Burkina Faso: Un couvre-feu instauré dans la province du Loroum après plusieurs attaques terroristes
Société
Burkina Faso: Un couvre-feu instauré dans la province du Loroum a...
Burkina Faso il y a 15 heures
 
Côte d'Ivoire: Un mécanicien et un artiste-danseur pris en flagrant délit de vol
Abonnés
Côte d'Ivoire: Un mécanicien et un artiste-danseur pris en flagra...
Côte d'Ivoire il y a 17 heures
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le Gouvernement adopte un nouveau code qui interdit l'introduction d'armes dans les établissements d'enseignements
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
16323
Bien entendu... Mesure que je valide... Point besoin d'armes dans ces temples du savoir...On avance...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Ah bon le super enseignant avait pas pensé a ça ok tout le monde est averti chaque fois vous dites le temple de la culture si on djo un blakoro avec arme la bas la rigueur de la lois sera clair on avance putain merci ado c est si évident mais rien
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement