Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après un prêt contracté, un agent de la police accuse NSIA banque « de l'avoir arnaqué », les détails de l'affaire
 

Côte d'Ivoire : Après un prêt contracté, un agent de la police accuse NSIA banque « de l'avoir arnaqué », les détails de l'affaire

 
 
 
 28108 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 30 avril 2019 - 10:17

Nsia banque d'Adzopé et les documents de prêt de Gérard Médoi (Ph KOACI)


© koaci.com--Mardi 30 Avril 2019 -- Ce qui lui a été présenté au départ comme un problème de système est devenu un problème qu’il n’arrive plus à  comprendre. Sa gestionnaire impuissante le renvoi vers la chef d’agence qui n’a jusque-là  pas trouvé de solution au problème de Gérard Medoi, sergent-chef de police détaché auprès du sénat ivoirien.

L’agent de police accuse aujourd’hui la banque NSIA de l’avoir « arnaqué » suite à  un prêt contracté en 2014.

Il affirme avec des documents transmis à  KOACI avoir fini de rembourser le prêt depuis le mois de mars dernier. Malgré ce fait, sa banque continue de le priver de l’entièreté de son salaire.

Se confiant à  KOACI, Gérard Medoi, explique qu’il a contracté un prêt de 3 millions (environ 4573 euros) depuis le 22 mars 2014 auprès de sa banque NSIA d’Adjamé Mirador. Il précise que ce prêt arrivait à  échéance en mars 2019. Il poursuit en affirmant que depuis mars, l’entièreté de son salaire et ses primes continuent toujours d’être bloqués par sa banque.

«Selon les modalités de payement définies par la banque, le remboursement devrait arriver à  échéance en mars 2019. Et depuis mars dernier quand j’ai remarqué que mon salaire et mes primes continuent toujours d’être prélevés par la banque, je m’y suis rendu pour avoir des informations précises. J’ai demandé à  ma gestionnaire Awa Bakayoko qui à  son tour me demande de voir la chef d'agence. Voyant que les choses traînaient, j’ai demandé qu'on transfère mon épargne sur mon compte pour pouvoir gérer ses charges familiales. Ce qui a été fait, mais à  ma grande surprise cet argent a été également récupéré par la banque. Je me rends à  la direction, au contentieux, on me demande de revenir vers la chef d’agence. Chose que j’ai exécutée, cependant, la dame me répond que c'est une affaire de système et qu'ils vont voir ce qui ne va pas. Après elle vient m’informer que je dois encore plus de 2 millions (3048 euros environ) que je dois rembourser pourtant tous les documents même de la banque en ma possession indiquent que j’ai fini de rembourser le prêt depuis mars dernier. Pourtant la chef de l’agence elle-même m’a confirmé que mon prêt avait été purgé et j’ai reçu un message de la banque sur mon téléphone qui le confirme. C’est une arnaque que je ne peux accepter et j’ai saisi un avocat pour que cette affaire puisse être réglée », explique Gérard Medoi.

Le sergent-chef rapporte que sa gestionnaire lui aurait confié que le système mis en place par la chef d’agence indique qu’après avoir remboursé la totalité de son prêt, ce dernier doit encore plus de 2 millions.

« On ne peut pas bloquer tout mon salaire et tous mes avoirs et j’accuse la chef d’agence, c’est elle qui manœuvre. Et aujourd’hui on est au contentieux avec beaucoup d’autres personnes dans mon cas. Je vous apprends qu’aujourd’hui l’agence au niveau d’Adjamé Mirador est fermée. Je soupçonne que cette chef d’agence ait volontairement arnaqué des clients. Le véritable problème, c’est cette chef d’agence qui voyait que son agence allait être fermée et a cafouillé l’argent des gens c’est comme ça moi je vois la chose », révèle Gérard Médoi.

Jointe, Awa Bakayoko, la gestionnaire de l’agent de police estime qu’elle n’était pas en activité lorsque Gérard Médoi contractait le prêt et qu’elle n’a pas plus d’informations à  nous transmettre.

« Moi je ne sais pas quoi vous dire puisque monsieur Médoi Gérard a déjà  contacté le service juridique de la banque et je pense que pour plus d’informations vous pouvez contacter le service juridique. Moi je suis dans cette agence-là  depuis peu donc il y a des informations que je n’ai pas. Il a contracté le prêt depuis 2014, moi je n’étais même pas encore en activité en 2014 donc je ne sais pas. Je n’ai pas d’information à  vous donner, non je suis désolé », a affirmé la gestionnaire de l’agent de police qui crie à  l’arnaque.
Gérard Médoi compte aller jusqu’au bout de cette affaire de sorte qu’il soit rétabli dans ses droits.



Jean Chrésus
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Le nouvel an en lumière à  Abidjan
 
 
Côte d'Ivoire: Le nouvel an en lumière à  Abidjan
Société
 
Côte d'Ivoire: Nouvel an à  Abidjan, la fête du poulet?
 
 
Côte d'Ivoire: Nouvel an à  Abidjan, la fête du poulet?
Côte d'Ivoire: Accident meurtrier sur la route de Jacqueville, 02 morts et des blessés graves
Société
Côte d'Ivoire: Accident meurtrier sur la route de Jacqueville, 02...
Côte d'Ivoire il y a 2 mois
 
Ghana : Evasion d'un détenu à  Takoradi
Société
Ghana : Evasion d'un détenu à  Takoradi
Ghana il y a 2 mois
 
Côte d'Ivoire: À Saïoua, il se fait abattre dans la rue après avoir pris trois Kalash dans un commissariat et tirer dans la ville
Société
Côte d'Ivoire: À Saïoua, il se fait abattre dans la rue après avo...
Côte d'Ivoire il y a 2 mois
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après un prêt contracté, un agent de la police accuse NSIA banque « de l'avoir arnaqué », les détails de l'affaire
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKA BLAH
Il n'est pas tard. Ton cas est encore recent. il faut suivre la voie indiquée pour un recours avant de saisir @KOACI. La banque doit être en erreur. cela arrive de fois avec le système électronique.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Justice Et Paix
attention!!! attention!!! attention!!! ils vous auront par la suite avec un bulletin de solde chargé de crédit de COTIVOIRIENNE et autres entreprises de crédit inventé par ce réseau. je sais de quoi je parle... je suis prêt à  démasquer ce réseau si koaci le veut
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Une banque pas correcte...aucun respect du client...beaucoup de client en souffrance en silence, faites un micro trottoir pour délier les langues...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: En remerciant des acteurs qui ont pris part à élaboration de la nouvelle Cei, Ouattara-a-t-il clos le débat ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008