Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria : L'Armée interdit les motos-taxis dans sept Etats
 

Nigeria : L'Armée interdit les motos-taxis dans sept Etats

 
 
 
 3102 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 06 mai 2019 - 14:04

Des Okada en attente de clients à  Lagos (ph)

© koaci.com– Lundi 06 Mai 2019 – L’Armée nigériane a imposé une interdiction illimitée sur les activités des motos-taxis communément « Okada » dans sept Etats au Nigeria. Les sept Etats de la fédération concernés sont Kano, Katsina, Zamfara, Sokoto, Kaduna, Kebbi et Niger.

La décision a été rendue publique le dimanche 05 mai 2019 à  Abuja par le porte-parole de l'Armée nigériane, le Colonel Sagir Musa, qui a justifié que l'interdiction vise à  mettre un terme aux activités de bandits armés et d'autres groupes responsables de la crise de l'insécurité dans certaines régions du pays.

Avant d’arriver à  cette conclusion, l’Armée dit avoir constaté que des bandits armés, des ravisseurs, des éléments criminels et leurs collaborateurs se serrent de motos pour commettre des crimes odieux, en particulier dans les Etats du nord-ouest du Nigeria.

Après avoir imposé un embargo sur les Okada dans les sept Etats précités, Le porte-parole de l'Armée a averti que « toute personne surprise avec de motos dans les zones concernées sera considéré comme un bandit armé, un criminel et un ravisseur et subira des conséquences désastreuses ».

Rappelons la décision prise par l’Armée nigériane se situe dans le cadre de l’opération Harbin Kunama qui vise à  éliminer le banditisme, l'enlèvement et d'autres activités criminelles dans la zone en proie aux crimes.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur le Putsch au Burkina, l'Etat français a-t-il une idée derrière la tête?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guilla...
 
2943
Oui
96%  
 
1
Non
0%  
 
136
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement