Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Réaction du préfet d'Abidjan après les évènements de Béoumi, «Il n'y a pas dans nos gènes, une tendance naturelle à  nous entretuer»
 

Côte d'Ivoire: Réaction du préfet d'Abidjan après les évènements de Béoumi, «Il n'y a pas dans nos gènes, une tendance naturelle à  nous entretuer»

 
 
 
 17368 Vues
 
  18 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 17 mai 2019 - 11:12

Vincent Bi Toh

© koaci.com - Vendredi 17 Mai 2019 - Les affrontements intercommunautaires survenus mercredi dernier à  Béoumi (centre) et qui ont fait trois morts et une quarantaine de blessés interpellent les autorités dont le préfet d’Abidjan.

A travers une déclaration transmise, Vincent Toh Bi, appelle ses concitoyens à  la vigilance, car selon lui, les événements dramatiques en cours dans certaines parties du pays et les affrontements intercommunautaires auxquels nous assistons doivent les interpeller dans le Département d’Abidjan.

Selon l’administrateur, il est inconcevable en 2019 que l’on continue de penser comme des Malinké, des Mandé, des Krou, des Akan, etc.

« Nos origines géographiques ou ethniques diverses sont une richesse pour notre pays. Elles ne peuvent ni ne doivent plus être utilisées comme des ferments de déchirements », indique-t-il puis de marteler. « Il n’y pas dans nos gènes, une tendance naturelle à  nous entretuer. »

Pour M. Vincent Toh Bi, ce sont les discours, attitudes, nocivités entretenues, clichés, préjugés, qui empoisonnent la vie sociale et forment l’illusion que nous ne sommes nés que pour perpétuer nos idioties consanguines à  l’intérieur de groupes culturels, dont nous devenons des prisonniers.

« Le Département d’Abidjan comprend tous les groupes ethniques de Côte d’Ivoire et toutes les nationalités de la terre. Ce Département est riche de cette mosaïque de langues et de cultures. C’est cette diversité productrice qui doit être entretenue », il. « C’est pourquoi il est toujours utile de rappeler la nécessité de préserver la paix sociale et le respect de nos différences mutuelles ».

Le préfet d’Abidjan rappelle que des affrontements sont survenus dans sa circonscription, et ayant conduit à  des morts d’hommes. Mais en prévention et en réaction, il a actionné 4 niveaux d’intervention que sont :

« Le mécanisme sécuritaire : la mise en alerte des forces de sécurité en cas de survenance ou de menace de survenance de troubles ; le mécanisme judiciaire pour que tous les auteurs de troubles et de violence soient traduits devant les Tribunaux et que l’impunité ne favorise pas d’autres troubles ; le mécanisme administratif dans le règlement des problèmes de développement, de chefferie, de bien-être collectif et de protection des citoyens ; le mécanisme culturel car nos traditions recèlent en leur sein des antidotes pour résoudre n’importe quel type de crise », a-t-il relevé avant de souligner que tout ce qu’il a écrit au-dessus n’est que théorie et littérature si les populations ne mettent pas un peu d’Amour dans leur vie sociale.

« C’est cet amour qui nous fera voir l’autre non comme un Bété, un Baoulé, un Sénoufo, un Wobê, un Abron, un Malinké, un Agni, un Kroumen, un Gnamboua, un ouvrier, un cireur, un balayeur, un pauvre, un misérable, mais plutôt comme... une personne humaine faite de chair et de sang comme nous », a conclu le préfet du District de la capitale économique du pays.

Donatien kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Burkina Faso: Quatre aéronefs pour la lutte antiterroriste
 
 
Burkina Faso: Quatre aéronefs pour la lutte antiterroriste
Société
 
Nigeria: 47 présumés homosexuels jugés à Lagos
 
 
Nigeria:  47 présumés  homosexuels jugés à Lagos
Côte d'Ivoire: Face à la chefferie Kroumen de San-Pédro, Ahoussou déclare «quand on a connu des moments de braise, on sait apprécier la paix»
Société
Côte d'Ivoire: Face à la chefferie Kroumen de San-Pédro, Ahoussou...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Zimbabwe: Un grave accident de la circulation fait 05 morts et 11 blessés à Harare
Société
Zimbabwe: Un grave accident de la circulation fait 05 morts et 11...
Zimbabwe il y a 8 heures
 
Côte d'Ivoire: Un ivoirien remporte le prix d'un media d'Etat Français, et empoche près de 10 millions FCFA pour réaliser son projet
Société
Côte d'Ivoire: Un ivoirien remporte le prix d'un media d'Etat Fra...
Côte d'Ivoire il y a 9 heures
 
 
 
 
  18 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Réaction du préfet d'Abidjan après les évènements de Béoumi, «Il n'y a pas dans nos gènes, une tendance naturelle à  nous entretuer»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
YAIRAILON
MERCI GOUVERNEUR POUR CETTE RÉACTION POSITIVE. QUE CHACUN MÉDITE CETTE RÉFLEXION PLEINE DE BON SENS. SOYONS DES ARTISANS DE PAIX, DE TOLÉRANCE, DE PARDON POUR UN PAYS HAVRE DE PAIX.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
v1keur
Merci Monsieur le Préfet. Je pense que les politiques doivent régulièrement faire ce genre de discours, sinon nous nous acheminerons dans le chaos souhaité par nos ennemis. Que Dieu bénisse la Côte d'Ivoire. Surtout, interpellez ceux qui pensent détenir le monopole dans tel ou tel secteur de la vie économique et sociale et qui ont tendance à  user de tous les moyens pour y parvenir, dans une économie libérale où la majorité a décidé d'entreprendre.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Tu MENTS Mr- le Préfet d'Abidjan... tu ne sais pas d'oú nous venons avant de peupler la planète terre....
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Oui, mais il y a au sein de la société ivoirienne une tumeur cancérigène, une crapule mossi, un pus voltaïque dans le muscle sain de la société ivoirienne, qui contribue irrémédiablement à  son pourrissement et qui doit être extirpé par tous les moyens avant que le dommage ne soit irréversible.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
golokpan
Le premier problème de l'ivoirien est qu'il aime nier l'évidence. des gens sont arrivés au pouvoir en chassant du nord tous ceux qui n'étaient pas comme eux. Et aujourd'hui, ils continuent de faire la promotion sectaire des leurs. Et vous allez dire qu'on doit réfléchir comme si tout le monde est traité de la même manière dans ce pays. si nous refusons de se dire les vérités, ces genres de conflits perdureront. Ils y a des gens qui vivent dans l'impunité depuis trop longtemps. voilà  le problème.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Cerveau
Un message pacificateur n'est pas le garant d'une stabilité durable...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
FerDeLance
le gouvernement nous fait croire que le niveau de securite est de 1.1. Mais le constat est est la. on tue des personnes pour 1000fcfa.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
16506
Très belle réaction M. le Préfet. R.A.S
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zometmil
«Il n'y a pas dans nos gènes, une tendance naturelle à  nous entretuer».Mais il y en a dans celle des sahéliens,les djoula,buki et autres rebelles qui à  Bké ont égorgé des femmes et gendarmes,massacré les wê,massacré les ébriés à  Anokoua.Leurs enfants microbes nous volent et nous tuent tous les jours nous qui n'avons pas de garde de corps.On ne peut que s'en remettre à  Dieu puis à  l'union entre le pdci et le fpi pour apporter la paix et l'amour en 2020.Les ivoiriens souffrent trop depuis 9ans des crimes,vol,viol et extorsions
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KOF A
OUI effectivement il faut voir l'autre comme une personne de chair et de sang comme nous. plus jamais ça.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
dramani
Très belle réaction M. Le prefet, mais ce n'est pas un discours religieux (Amour et pardon) qui va amener les ivoiriens à  la réconciliation tant que les politiques ne s'y impliqueront pas. Nous n'avons plus la culture du pardon pour être tolérants. Du moins, le temps de l'insouciance et de l'innocence est fini. La justice à  deux vitesses de dramane ouattara et la justice de la CPI nous l'ont deja prouvé. Les plaies sont béantes. Sinon, comment expliquer qu'une simple altercation finisse en crise intercommunautaire et en bain de sang ? Les causes sont donc profondes d'autant plus que ces crises sont recurrentes et inquiètent de plus en plus. Alors, au dela du mecanisme sécuritaire qui ne semble pas porter ses fruits, il faut amener par des actes concrets, les communautés à  se parler, a dire leurs griefs pour aller de l'avant. Nous sommes fatigués. On a dit que c'est Gbagbo qui était le problème pour justifier la guerre. Gbagbo n'est plus aux affaires. Alors qu'est ce qui justifie que dioula et autres groupes ethniques se regardent encore en chien de faïence ? C'est quoi le réel problème M. Le prefet ? On ne peut pas faire une omelette sans casser les oeufs. Attaquez vous aux vraies causes.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
IvoirienPursang
Le gouvernement wataRat est le premier responsable de la fracture sociale en Côte d'Ivoire. Depuis qu'il (wataRat) a mis les pieds dans ce pays, plus rien ne va. Des premiers vrais troubles de l’histoire de la Cote d’Ivoire dans les années 90 sous wataRat premier ministre, qui ont conduits Gbagbo et sa famille en prison, à  l'attaque rebelle sans précédent de 2002, jusqu’à  l’avènement du génocide Wê en 2011, les ivoiriens n’ont vécus que dans la peur et la terreur. Nous autres ivoiriens, étant un peuple foncièrement bon et accueillant, nos ennemis (la plupart jaloux de notre hospitalité) ont profité de cette naïveté pour nous frapper. En tout cas leur plan commun pour la destruction de la nation ivoirienne marche bien.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Mais monsieur le préfet... le colérique haineux tribaliste et sectaire nous dit qu en 2020 il n y aura rien... tout se passera bien... pendant ce temps il continue la division et le rattrapage ethnique.. regardez les résultats des concours et des noms dans l'administration.. les ivoiriens ne veulent plus se laisser marcher sur les pieds... les cadres sont achetés donc ils doivent se défendre.. 2020 un seul programme.. tout sauf dao l'apprenti dictateur.. ni aucun rattrapés venant du rdr unifié..
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Les ivoiriens ont trop de ressentiments.. le rattrapage ethnique qui a cour dans le pays révolte trop les gens... chacun garde dans le coeur... en attendant l'explosion... non dao et ses rattrapés ont trop abusés des ivoiriens... trop c'est trop.. y en a marre..
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Yassouha Sran
M. le préfet, tu as raison. il n'y a pas dans les gènes des ivoiriens une tendance naturelle à  s’entre-tuer. C'est une marque déposée des maliens, burkinabés et guinéens. Ils veulent nous arracher la Côte d'Ivoire avec le soutiens de quelques hommes politiques
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Manuel225
En tout cas, ce gène est étranger aux Ivoiriens.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Kloklodeh
Que dis tu de tes pharaons ouattra et sa bande? C'est le résultat de leur arrogance à  l'égard de ceux qui ne veulent pas de leur rhdp. 2020 est en préparation dans toutes les régions. Le temps ........
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Oui, c'est le résultat de la corruption et de la politique du ventre...n'y allez pas par 4 chemin...Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera...Et voici les fruits de la moisson...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Révélation du président du GIPAME, l'Etat doit il rapidement investir pour que la SIR propose du carburant propre?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Premier procès en corruption pour une affaire de 95 millions, écran de...
 
2367
Oui
55%  
 
1814
Non
42%  
 
122
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement