Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Esclavage sexuel, deux proxénètes nigérianes arrêtées et déférées devant le  parquet
 

Côte d'Ivoire: Esclavage sexuel, deux proxénètes nigérianes arrêtées et déférées devant le parquet

 
 
 
 20108 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 21 mai 2019 - 18:03

Les suspectes

© koaci.com – Mardi 21 Mai 2019 – Deux ressortissantes Nigérianes suspectées de proxénétismes ont été arrêtées par la police et déférées devant le parquet, apprend KOACI de sources sécuritaires.

Selon les informations rapportées, Joy Ogié 39 ans, prostituée et proxénète de son état, a fait venir en Côte d’Ivoire Dames Alaby Charity, 36 ans et Adaézé Elvis, 21 ans, toutes deux nigérianes le 12 mai dernier.

Elle les a fait croire qu’elles venaient à  Abidjan pour vendre des vêtements. Aussitôt arrivées qu’elle les confie à  sa complice la nommée Rachel Nwokoro, 40 ans, Nigériane, prostituée, le temps de trouver des « Ghettos » où elle pourrait les placer pour être utilisées comme des esclaves sexuelles.

Heureusement pour les deux jeunes dames, la petite sœur de la complice de Dame Ogié, certainement éprise de compassion pour les filles, leur avoue la vraie raison pour laquelle elles sont en Côte d’Ivoire : Se prostituer et payer la somme de 2,5 millions de FCFA à  leur « Madame » avant d’être libre.

Profitant d’un moment d’inattention, les deux victimes s’échappent du domicile et se rendent au commissariat de police du 22è arrondissement puis au 30è pour finalement être conduites à  la Brigade Mondaine de la Préfecture de Police d’Abidjan pour compétence.

Après les investigations, les fins limiers de la brigade mondaine interpellent Dames Ogié et sa complice Nwokoro.

Elles ont été déférées devant le parquet d’Abidjan-Plateau pour des faits de proxénétismes.


Par ailleurs, la police nationale informe les populations que le traumatisme moral des victimes de ces actes est énorme. Par conséquent, elle invite toute personne à  signaler de tels cas au (00225 03 799144.)

Donatien kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Nigeria: En prison, un « yahoo boy » organise une escroquerie interna...
 
 
Nigeria:  En prison, un « yahoo boy » organise une escroquerie internationale et fait des réalisations
Société
 
Côte d'Ivoire: Botro, parcourant des villages de sa localité, un Maire...
 
 
Côte d'Ivoire: Botro, parcourant des villages de sa localité, un Maire face à la dure réalité des écoliers
Ghana-Togo: Prévention du terrorisme, plus de 170 présumés criminels arrêtés
Société
Ghana-Togo: Prévention du terrorisme, plus de 170 présumés crimin...
Ghana il y a 2 heures
 
Côte d'Ivoire : Ecroués à la MAMA, ce que Ange Kessi reproche à un policier, un militaire et un gendarme
Abonnés
Côte d'Ivoire : Ecroués à la MAMA, ce que Ange Kessi reproche à u...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Somalie: Une célèbre militante des droits de l'homme abattue à Mogadiscio
Société
Somalie: Une célèbre militante des droits de l'homme abattue à Mo...
Somalie il y a 7 heures
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Esclavage sexuel, deux proxénètes nigérianes arrêtées et déférées devant le parquet
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Cerveau
c'est inhumain et très triste en fait
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KOF A
Il faut que ces étrangers ou étrangères après avoir purgé leur peine soient expulsé (e)s du pays il faut qu'on arrive là .
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
XIX
La meilleure punition serait de les mettre à  la MACA dans les bà¢timents des hommes , ne serait-ce que pour une semaine. Elles allaient comprendre ce qu’elles font vivre à  ces pauvres filles. meme aussi laides qu'elles soient, elles allaient comprendre.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Kloklodeh
C'est pénible
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement