Sénégal Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal : Accusé de corruption, le petit frère de Sall livre sa version et annonce des plaintes, il sera poursuivi aux USA et au Royaume Unis
 

Sénégal : Accusé de corruption, le petit frère de Sall livre sa version et annonce des plaintes, il sera poursuivi aux USA et au Royaume Unis

 
 
 
 4861 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 04 juin 2019 - 05:32

Aliou Sall

©koaci.com- Mardi 04 Juin 2019 – Au Sénégal, le frère du président Macky Sall accusé de corruption par une enquête de la BBC a livré sa version de faits. Animant une conférence de presse, lundi, Aliou Sall a annoncé deux plainte contre le media britannique. Mais en attendant, l’Ong Global Witness a appelé les autorités de la Grande Bretagne et des États-Unis à  enquêter sur le frère du Président Sénégalais ainsi les sociétés britanniques dont il est à  relation.

Aliou Sall, le frère du président sénégalais, Macky Sall, réagit à  l’enquête exclusive de la BBC sur un scandale de 10 milliards de dollars l’impliquant.

Il dit avoir apporté « des réponses très claires », par le biais de ses avocats, et la BBC, affirme-t-il, « n’a pas voulu en tenir compte dans son enquête ».

Aliou Sall, le maire de Guédiawaye, par ailleurs patron de la Caisse de dépôts de consignations (Cdc), accusé d’avoir ‘’perçu 146 millions de F Cfa versés par Franck Timis par Trust offshore’’, a apporté un démenti hier après-midi.

Le frère cadet du président de la République a déclaré que cette affaire est orchestrée par des personnes qui ne veulent que ternir son image.


Ainsi, Aliou Sall a voulu jouer carte sur table pour se dédouaner de tout ce qui lui est reproché dans le cadre du documentaire intitulé ‘’Un scandale à  10 milliards de dollars’’.

Pour cela, il a affirmé que la Bbc a porté de graves accusations sur sa personne. Et ce, avant de lister les 6 arguments qu’il a avancés.

« Ce documentaire a donné la parole à  l’opposition radicale sénégalaise. L’opposition anti-dialogue représentée par Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo, mais comprenant aussi Ousmane Sonko et Thierno Alassane Sall (…). Aucun expert sénégalais, ni aucun membre de la Société civile n’a été interrogé par la Bbc. Ceci en dit long sur les intentions des animateurs de cette émission », déplore Monsieur Sall .

Poursuivant, dit-il, que « la Bbc a interrogé d’anciens collaborateurs de Frank Timis qui sont en conflit ouvert avec ce dernier »

Aussi déplore-t-il, « le rachat des actions de Frank Timis par Bp s’élèverait à  250 millions de dollars soit environ 150 milliards de F Cfa. Je précise que je ne suis pas au courant de cette transaction. Je n’ai jamais rencontré un seul responsable de Bp et je considère que si un tel accord existait, il ne concernerait que ces deux entités », dit-il .

Pour ce qui est de son salaire, il note que ça été injustement révélé par la Bbc, car il s’agit d’un contrat privé donc confidentiel, n’est en rien illégal.

« Je dois aussi dire que j’avais des collègues, dans la même entreprise qui percevaient plus et d’autres autant. Ce salaire est totalement conforme à  la pratique dans les milieux professionnels du pétrole et du gaz ».

Réservant les meilleur pour la fin, il rejette les accusations du media Britannique, indiquant qu’il n’a jamais reçu, directement ou indirectement, un quelconque paiement de la part de Frank Timis Corporation à  travers Agritrans.

« Agritrans est une société qui existe depuis 2011 et dont l’existence est signalée comme toute autre entreprise créée au Sénégal, sur le site de l’Apix. Il n’y a donc aucune volonté de cacher son existence. Elle n’est plus active depuis que je travaille de nouveau pour le gouvernement du Sénégal », a dit Aliou Sall .

Mais en attendant ses plaintes, Aliou Sall devait éviter de mettre les pays au Royaume-Uni ou encore aux États-Unis d’Amérique. La cause est simple, le très respecté ONG Global Witness a appelé les autorités de la Grande Bretagne et des États-Unis à  enquêter sur le frère du Président Sénégalais ainsi les sociétés britanniques dont il est à  relation.

Selon l’investigation de BBC Panorama et Africa Eye, le frère du président sénégalais Aliou Sall a été rémunéré à  25 mille dollars, soit environ 14 millions de FCFA par mois par la société Timis Corporation. De grosses sommes d’argent que l’enquête de BBC qualifie de corruption.

Sidy Djimby Ndao , Dakar

Contacter KOACI.COM à  Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Travaux de renforcement des réseaux basse tension de la...
 
 
Côte d'Ivoire: Travaux de renforcement des réseaux basse tension de la ville d'Abidjan, communiqué de la CIE
Société
 
Côte d’Ivoire: Intoxication à Abatta, les maquis et bars autorisés à r...
 
 
Côte d’Ivoire: Intoxication à Abatta, les maquis et bars autorisés à reprendre leurs activités après les conclusions des analyses
Côte d’Ivoire : MUPEMENET-CI, les syndicats et associations membres de l’Assemblée générale de la MGE-CI disent «non » à l’ingérence de Kandia Camara
Société
Côte d’Ivoire : MUPEMENET-CI, les syndicats et associations membr...
Côte d'Ivoire il y a 1 heure
 
Côte d'Ivoire: Découverte d'un crâne humain à Abobo Baoulé
Société
Côte d'Ivoire: Découverte d'un crâne humain à Abobo Baoulé
Côte d'Ivoire il y a 1 heure
 
Côte d’Ivoire: La promotion promise d’un agent d’hôpital tarde, il diffame ses responsables sur les réseaux sociaux
Société
Côte d’Ivoire: La promotion promise d’un agent d’hôpital tarde, i...
Côte d'Ivoire il y a 2 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Sénégal : Accusé de corruption, le petit frère de Sall livre sa version et annonce des plaintes, il sera poursuivi aux USA et au Royaume Unis
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRANBLE DEH
Il y en a un ici chez nous en Côte d'Ivoire le frère de Dramane outtara. Un voleur hors norme.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008