Libéria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia : « Ultimatum » du CoP au gouvernement après sa manifestation à  Monrovia
 

Liberia : « Ultimatum » du CoP au gouvernement après sa manifestation à  Monrovia

 
 
 
 2875 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 10 juin 2019 - 21:46

Une partie des manifestants du CoP (ph)

© koaci.com– Lundi 10 Juin 2019 – Le Conseil des Patriotes (CoP) au Liberia a finalement formulé ses recommandations au gouvernement du Président George Weah au lendemain de sa grande manifestation « Save The State » tenue à  Monrovia, la capitale du pays.

Le porte-parole du Conseil des patriotes, Abraham Darius Dillon, a annoncé que le groupe donne au gouvernement un ultimatum d'un mois pour donner une suite à  chacune de leurs sept demandes.

Les principales recommandations ou demandes formulées par le CoP sont les réformes électorales et économiques, le respect de l’état de droit et une bonne gouvernance.

Auparavant lors de la manifestation, le CoP a refusé de remettre sa pétition au ministre de la Justice, Frank Musa, et à  son collègue des Affaires étrangères, Gbehzohngar Findley, présents sur le site du Capitole au motif que cinq de leurs compagnons avaient été arrêtés le mercredi dernier.

Les arrestations sont survenues lors d’une confrontation entre la police et les partisans du député Yekeh Korlubah qui réclamaient la libération de l’élu. Devant cette situation inattendue, les deux représentants du gouvernement libériens ont quitté les lieux et la manifestation a dû aller à  son terme peu après.

Au regard de cette situation, la CEDEAO a exprimé sa déception devant le Conseil des Patriotes pour n'avoir présenté la pétition lors de la manifestation du 07 juin.

La manifestation en question a abouti à  un refus des leaders de présenter leur pétition au gouvernement en raison de circonstances imprévues. Elle vise à  demander au gouvernement du Président Weah d'améliorer les conditions de vie des libériens qui se rendus dans l'enceinte du Capitole pour se faire entendre.

Les manifestants ont scandé des slogans anti-Weah, notamment le limogeage de certains ministres dont ceux des Finances et des affaires présidentielles mais aussi le gouverneur de la Banque Centrale du Libéria (CBL).

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement