Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : A Daloa, afin d'éviter d'être la risée de son entourage, il tue sa femme handicapée enceinte de 4 mois, les femmes en situation d'handicap montent au créneau et interpellent
 

Côte d'Ivoire : A Daloa, afin d'éviter d'être la risée de son entourage, il tue sa femme handicapée enceinte de 4 mois, les femmes en situation d'handicap montent au créneau et interpellent

 
 
 
 12872 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 28 juin 2019 - 07:59

Anne Cécile Konan de l'UNAFECI afce à  la presse au Plateau (Ph KOACI)

© koaci.com - Vendredi 28 Juin 2019 - Les faits se sont déroulés à  Wandagué, un village situé à  7 kilomètres de Daloa (ouest).

Selon les informations en notre possession, Yembi Zongo dit Daniel, Burkinabè de 59 ans et planteur dans ledit village, a froidement assassiné sa compagne, Karidjatou T, enceinte de lui de quatre (4) mois du fait qu’elle soit handicapée afin d’éviter d’être la risée de son entourage.

Ayant appris par voie de presse le mercredi dernier cette énième violence à  l’encontre de la dame, son enfant et le motif de son assassinat, l’union des femmes handicapées de Côte d’Ivoire (UNAFECI) la section féminine du groupement pour l’insertion des élèves et étudiants handicapés (GIEHPCI), l’association des femmes sourdes de Côte d’Ivoire (APFACI) et la section féminine de la coordination des personnes handicapées de Côte d’Ivoire (CAPHCI) étaient hier jeudi 27 juin 2019 face à  la presse au Plateau pour interpeller le gouvernement et les organismes de défense des droits de la femme sur ce crime crapuleux de Yembi Zongo.

Les femmes handicapées se sont dites choquées par cette barbarie et ont dénoncé cet acte crapuleux.

Anne Cécile Konan, présidente de l’union nationale des femmes handicapées de Côte d’Ivoire (UNAFECI) a invité le gouvernement à  prendre des mesures et faire respecter le droit des personnes handicapées.

Elle a également invité les parlementaires à  adopter les lois sur la protection et la promotion des personnes handicapées en occurrence, le protocole facultatif de la convention des nations unies sur les droits des personnes handicapées, la loi d’orientation de 1998 en faveur des droits des personnes handicapées.

«Beaucoup de jeunes femmes ont été enceintes dans ce village pourquoi quand les autres sont enceintes l’entourage ne se moque pas et que ce monsieur pense que parce qu’il a enceinté une femme handicapée, son entourage devrait se moquer de lui, voilà  pourquoi il est allé assassiner la dame. Nous allons sensibiliser toute la communauté à  Daloa parce qu’on nous a dit que la dame était la risée du village qui ne connaît pas les droits des personnes handicapées et qui pense qu’une personne handicapée c’est une personne qui n’a pas de droit, de dignité et qui n’est pas une personne à  part entière à  la limite », a déclaré Anne Cécile Konan.

Jean Chrésus
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Kenya: Choc après la diffusion d'une vidéo d'un étudiant molesté par d...
 
 
Kenya: Choc après la diffusion d'une vidéo d'un étudiant molesté par des policiers
Société
 
Guinée: Alpha Condé valide la date de Février 2020 pour les législativ...
 
 
Guinée: Alpha Condé valide la date de Février 2020 pour les législatives
Côte d'Ivoire: Lutte contre le racket, Ange Kessi veut des preuves irréfutables (audio et visuelle)
Société
Côte d'Ivoire: Lutte contre le racket, Ange Kessi veut des preuve...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Côte d'Ivoire: A Abobo, 9 mois après son forfait, un jeune chef de gang impliqué dans l'attaque d'un domicile interpellé
Société
Côte d'Ivoire: A Abobo, 9 mois après son forfait, un jeune chef d...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Côte d'Ivoire: Construction de nouvelles aérogares à San Pedro et Korhogo
Société
Côte d'Ivoire: Construction de nouvelles aérogares à San Pedro et...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : A Daloa, afin d'éviter d'être la risée de son entourage, il tue sa femme handicapée enceinte de 4 mois, les femmes en situation d'handicap montent au créneau et interpellent
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRANBLE DEH
Il faut le castrer... Pas de pitié, pour se Sahélie. Ils se permettent de tuer comme ils veulent dans ce pays.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
kilicoly@gmail.com
Humm !!!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement