Togo Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : Le Conseil des Imams interdit la mendicité et modère les appels à  la prière
 

Togo : Le Conseil des Imams interdit la mendicité et modère les appels à  la prière

 
 
 
 4252 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 08 juillet 2019 - 12:40

Des fidèles musulmans à  Lomé (ph)

© koaci.com– Lundi 08 Juillet 2019 – Le Conseil Suprême des Imams et Prédicateurs du Togo (COSIP-Togo) a décidé d’interdire la mendicité, de réduire les bruits du muézin aux appels à  la prière et enfin mettre fin aux fluctuations de la date de la fête de Ramadan.

Les recommandations formulées par COSIP-TOGO émanent de sa rencontre qui s’est tenue le samedi 06 juillet 2019 à  la mosquée centrale de Lomé sous la présidence du Sheick Zakari Agoro.

Selon le Conseil, la rencontre, qui a porté essentiellement sur la pratique de la confession musulmane au Togo, a rassemblé plusieurs délégations d’Imams venus de toutes les préfectures du Togo. Au terme de sa rencontre, le Conseil a formulé trois recommandations à  l’adresse de ses membres.

Au premier point, le Conseil a décidé d’un, d’« inviter les Imams et prédicateurs, à  interdire le campement ou l’hébergement des mendiants à  l’intérieur et aux alentours des mosquées » mais aussi a exhorté les prédicateurs et les organisations islamiques à  organiser des activités de sensibilisation pour dissuader la pratique de la mendicité au Togo.
En s’élevant contre la mendicité, le Conseil a d’abord relevé qu’il réprouve l’oisiveté avant d’ajouter avant qu’il « encourage toute forme d’activités intellectuelles ou manuelles et incite à  la recherche des moyens de subsistance par les voies licites et légitimes ».

En deuxième point, le Conseil a invité les Imams et prédicateurs à  prendre des dispositions idoines pour éviter des appels à  la prière au milieu de la nuit pendant le mois de Ramadan.
Pour cette interdiction, le Conseil a rappelé que « L’Islam interdit l’abus de droit et encourage le respect du droit du voisinage. L’exercice du droit de culte ne doit nullement constituer un trouble anormal de voisinage surtout envers autrui qui ne partage pas la même confession ».

En troisième, le Conseil a décidé de plaider auprès des autorités pour obtenir deux jours fériés pour la fête de Ramadan plus précisément, le 30 du mois de Ramadan (9ème mois du calendrier musulman) et le premier du mois suivant (1er du 10ème mois du calendrier musulman) afin de permettre aux musulmans de fêter dans de bonnes conditions et de pallier aux fluctuations de la date de la fête.

Enfin, le Conseil a invité les Imams et prédicateurs pour la pérennisation de la paix au Togo, à  la cohésion sociale et au vivre ensemble, et d’autre part, à  tenir des discours religieux pondérés, éducateurs, rassembleurs, doux et sages.

Rappelons qu’en ce qui concerne le deuxième point des recommandations du COSIP-Togo, la direction des cultes du ministère de l'Administration territoriale a déjà  entrepris des démarches visant à  faire respecter par des lieux de cultes le calme pour la tranquillité du voisinage mais aussi et surtout à  bannir la nuisance sonore.

Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement