COMMUNIQUÉ
9 Octobre 2019
 
 3066 Vues
 
  4 Commentaires
 
 
 
 
FPI
Côte d'Ivoire Politique
 
Côte d'Ivoire: Déclaration relative au prix du café cacao du FPI
 
 

           FRONT POPULAIRE IVOIRIEN

         Le Secrétariat Général


Front populaire ivoirien (FPI)


Déclaration relative au prix du café cacao


  C’est avec consternation que le Front Populaire Ivoirien (FPI) dirigé par le Président Laurent Gbagbo a appris, au terme du Conseil des ministres tenu le 2 octobre 2019, le montant du prix minimum garanti bord champ du kilogramme de cacao aux producteurs pour la campagne principale 2019-2020, fixé à 825 FCFA. Selon le gouvernement ivoirien, ce prix découle d’un effort consenti au profit des paysans, au regard de la « tendance baissière des cours internationaux ».


  Pourtant, lors d’une interview accordée le 6 août 2019 au journaliste Brou Aka Pascal et diffusée sur les antennes de la Radiodiffusion Télévision ivoirienne (RTI1), le Chef de l’Etat ivoirien a promis un prix minimum garanti d’au moins égal à 1000 francs CFA aux producteurs ivoiriens, quels que soient les aléas des marchés boursiers. Bien que dubitatifs quant aux nombreuses promesses politico-économiques du régime actuel, les paysans, avec cette dernière annonce du prix du cacao, voient s’envoler l’espoir d’une amélioration de leurs conditions de vie, à l’approche des échéances électorales de 2020. La fixation du nouveau prix bord champ des fèves de cacao, constitue une grosse déception pour les valeureux paysans qui, une dizaine d’années auparavant, vendaient leurs récoltes cacaoyères à un prix bord champ de 1 000 FCFA, concédé par le gouvernement du Président Laurent Gbagbo, dans un contexte de guerre et de troubles sociopolitiques. Là où le gouvernement ivoirien évoque un fléchissement récurrent des cours mondiaux du cacao, le Front Populaire Ivoirien constate, avec une grande amertume, que le prix de « l’or brun » est nettement supérieur dans d’autres pays producteurs, comparativement à celui en cours chez le leader ivoirien.


  Ainsi, dans le deuxième pays producteur mondial de cacao, au Ghana, le prix d’un kilogramme de fèves pour la campagne 2019-2020 est fixé à 8,24 Ghana-cédis, soit environ 920 FCFA (cf la revue Commodafrica, article « Afrique de l'Ouest - Cacao » paru le 1er octobre 2019). Le différentiel de prix du cacao d’environ cent francs CFA observé entre le Ghana et la Côte d’Ivoire pourrait fragiliser l’accord sur la commercialisation du cacao signé récemment entre ces deux pays, notamment au niveau de la lutte contre les contrebandes transfrontalières.


  Au Nigeria, première puissance de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), le kilogramme de cacao est vendu à 720 nairas, équivalant à 1 194 FCFA. Enfin au Brésil, en Amérique latine, le prix du kilogramme du cacao est acheté au minimum à 8,8 reals brésiliens, soit un peu plus de 1 275 FCFA.


   A l’analyse, depuis la prise brutale du pouvoir d’Etat par le RDR en 2011, les Ivoiriens assistent à des pratiques mafieuses dans la filière cacao, gangrenées par le clientélisme. On se rappelle que lors de la campagne 2016-2017, 2/3 des 30 exportateurs de cacao, se sont tous révélés proches du Chef de l’État et avaient bénéficié d’une d’exonération de taxes d’environ 11 milliards de FCFA. Cette dispense fiscale n’a eu aucune incidence sur le prix bord champ proposé aux paysans.


    En mars 2018, un rapport d’audit diligenté par un cabinet international a dévoilé que 185 milliards de francs CFA ont été détournés au profit des hommes proches du pouvoir sans que personne ne soit inquiétée (Rapport final du 13 mars 2018 réalisé par le cabinet KPMG relatif à l'audit du système de commercialisation du cacao en Côte d’Ivoire). Le pouvoir ivoirien se rend ainsi complice de la misère des producteurs ivoiriens de cacao qui contribuent au bas mot à 10% du Produit Intérieur Brut (PIB). N’est-ce pas ces derniers qui font la fierté nationale en hissant le pays au rang de premier producteur mondial de fèves de cacao avec 2,2 millions de tonnes produites en 2019?


    Le Front Populaire Ivoirien s’indigne contre ce nouveau prix du cacao non incitatif, imposé aux paysans de la filière et inhibiteur de leur force de travail.


   Le Front Populaire Ivoirien demande au pouvoir actuel de s’affranchir des manœuvres politiciennes à visée électoraliste pratiquées dans la fixation du prix du kilogramme de cacao aux producteurs et de poursuivre toutes les personnes qui se sont rendues coupables de détournements de fonds dans cette filière.


   Le FPI apporte son soutien et sa solidarité à tous les valeureux paysans et les invite à garder espoir et à rester mobilisés pour les défis futurs.                                                                                     


                                                           Fait à Abidjan, le 8 octobre 2019

                                                                          Pour Le FPI

                                                                          Dr Boni BEDA

                                                       Vice-président du FPI en Charge de

 la Politique Financière et du

                  Patrimoine du Parti




 
FPI
 
 
 

A LIRE AUSSI

 
15 Octobre 2019
Côte d'Ivoire: La SGCI et Proparco s'entendent pour facili...
 
SGCI
Côte d'Ivoire: La SGCI et Proparco s'entendent pour facili...
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE CÔTE D’IVOIRE ET PROPARCO FACILITENT L’ACCÈS AU FINANCEMEN...
 
Côte d'Ivoire   1360 Vues    1
14 Octobre 2019
Côte d'Ivoire: Grand angle, Macrophotographie, Effet bokeh...
 
TECNO
Côte d'Ivoire: Grand angle, Macrophotographie, Effet bokeh...
Après le boom des médias sociaux, l’art de la photographie joue désormais u...
 
Côte d'Ivoire   1091 Vues    0
13 Octobre 2019
Côte d'Ivoire: Alassane Ouattara s'envole pour le Japon et...
 
Présidence CIV
Côte d'Ivoire: Alassane Ouattara s'envole pour le Japon et...
COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUELe Président de la République,...
 
Côte d'Ivoire   2702 Vues    3
 
SODECI
Côte d'Ivoire: Fortes pluies, perturbations dans la distri...
En raison des fortes pluies enregistrées depuis ce vendredi 11 octobre, un...
 
Côte d'Ivoire   3854 Vues    0
 
ORANGE CIV
Côte d'Ivoire: Promotion des start-ups et innovations Made...
Abidjan, Côte d'Ivoire, 3 Octobre 2019- Seedstars World, le plus grand conc...
 
Côte d'Ivoire   1399 Vues    2
 
Première Dame CIV
Côte d'Ivoire: Lutte contre le réchauffement climatique, l...
La Première Dame, Dominique Ouattara a procédé à l’inauguration d’un parc u...
 
Côte d'Ivoire   1917 Vues    1
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Déclaration relative au prix du café cacao du FPI
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
juste je cite le début de leur comedie "le Front Populaire Ivoirien (FPI) dirigé par le Président Laurent Gbagbo " lol si c'est pas un manque de sérénité pitié vraiment !!!
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Gougnon
Eeeh allah le Français est difficilement maitrisable par certaines personnes dèh!!!!. Qui ne sait pas qu'il existe un "fpi", crée par la justice aux ordres de dramane et donné à affi???. Toi peut-être?????. En vertu de ce fait, la sérénité c'est justement d'affirmer au pouvoir qui nous sommes en dépit de sa tentative de nous museler. Mais ça tu as du mal à le comprendre!!!!!. Eeeh allah, la maitrise du Français n'est pas donné à tous dèh!!!!!.
 
 il y a 1 semaine
kprigba-zigrigba
Le RDR à fait la guerre aux , cela n'était pas pour les rendre heureux.Mais plutôt pour les pontes du régime et leurs multiples parrains.Sinon comprendre que depuis leur prise du pouvoir , toutes les cultures de rente ont vu leurs coûts chuter de façon drastique. Et aujourd'hui on assiste à une vie de mendicité de nos parents paysans . Quelle honte pour un régime qui opté pour l'oligarchie économique !!! Que Dieu nous aide face à des hommes avides d'argent.
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
N'importe quoi... Voici des ignorants qui n'hésiteront pas à vendre leurs âmes au diable pour débiter leurs âneries de minables. Le prix des matières dégringole depuis bien des années et cela même davantage depuis quelques années. Autant promettre 3 mille francs comme avant si vous avez un programme...Notre seul salut c'est de transformer nos matières premières en produits finits ou sémi-finis... C'est fini. Tout le reste n'est que l'expression de votre ignorance des réalités et votre ignarité... Bande de minables B&A&S frontistes.... On avance...
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
  
Vidéo
  
Musique
  
Jeux Koaci
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter