Togo Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : Le MMLK s'inquiète pour la décentralisation et interpelle
 

Togo : Le MMLK s'inquiète pour la décentralisation et interpelle

 
 
 
 768 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 11 octobre 2019 - 14:03

Pasteur Edoh Komi, le président du MMLK (ph)


Le Mouvement Martin Luther King (MMLK), un mouvement de défense des droits humains au Togo, s’interroge sur l’allure que prend la mise en pratique de la décentralisation dans le pays et lance un appel à tous les élus municipaux de l'opposition à se concerter d'urgence.


En conseil des ministres le mercredi dernier, le gouvernement togolais a adopté un projet de loi portant sur la nature, la composition, la compétence et les attributions du District autonome du Grand Lomé. Ce district sera géré par un gouverneur nommé, lequel coiffera les préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé et les 13 communes.


En partant de cette de cette initiative gouvernementale, le MMLK qui est dirigé par le Pasteur Edoh Komi pense que « l'organisation des collectivités locales à travers la décentralisation au Togo a du plomb dans l’aile » car le « Grand Lomé avec ses 13 communes est finalement placé sous l'autorité du district autonome Grand Lomé ».

En s’interrogeant sur les moyens de survie, d’actions des communes et le devenir des maires du Grand Lomé, le MMLK se demande « en vidant les communes de leurs substances vitales, de quoi vont-elles survivre … ».


 

De cette interrogation, il a expliqué que « le District autonome du Grand Lomé sera dirigé par un gouverneur nommé par le Président de la République et l'on comprend déjà le cynisme d'une telle décision qui met hautement et hiérarchiquement les nommés au-dessus des élus ».


En soupçonnant cette manière de faire du gouvernement comme « pour étouffer et embrigader les maires de l'opposition et ceux qui ont des voix dissonantes », le MMLK dit craindre que « Cette volonté manifeste du pouvoir de museler les élus de l'opposition et de les dépouiller de leurs attributions initiales, suscitera sans doute du bras de fer entre le gouvernement et ces élus dont les issues affecteront tragiquement le processus de décentralisation ».


En condamnant la loi du 26 Juin 2019 portant modification de celle du 13 Mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales et qui a créé le District autonome du Grand Lomé, à 4 jours de la tenue des élections locales, Pasteur Edoh « interpelle les partenaires financiers et techniques du Togo afin de rappeler les dirigeants à l'ordre et au respect de la loi de décentralisation du 13 mars 2007 ».


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana


- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Burkina Faso: Des attaques soit disant terroristes jamais revendiquées, soupçonnez vous le camp Compaoré ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Expulsée et non poursuivie en justice, l'activiste Nathalie Yamb a-t-e...
 
1771
Oui
93%  
 
2
Non
0%  
 
136
Sans Avis
7%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement