Togo Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo:   Les gardes-forestiers apaisés et rassurés après des bavures militaires
 

Togo: Les gardes-forestiers apaisés et rassurés après des bavures militaires

 
 
 
 1299 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 21 octobre 2019 - 18:32

Des gardes-forestiers (ph archives)


Les gardes-forestiers au Togo ont reçu de la part des autorités du réconfort après des bavures que certains des leurs ont subies le 10 octobre dernier à Davié, une localité du sud du pays située à environ 30 km de Lomé.


Après s’être rendu à Davié pour s’enquérir des faits et présenter son soutien aux gardes-forestiers, le ministre togolais de l’Environnement, du développement durable et de la protection de la nature, Professeur David Wonou Oladokoun, a remercié les forestiers pour le calme observé jusqu’ici.


Il les a conseillé de toujours travailler conformément aux textes en vigueur et leur a rappelé que « vous avez de la dignité, vous êtes là, pour protéger ce qu’il y a de plus noble : la nature, soyez en fiers, vous devez redoubler de vigilance dans votre travail».


 

En ce qui concerne les auteurs des bavures qu’il a qualifié de « comportements inhumains », le ministre de l’Environnement a annoncé que « les auteurs et commanditaires seront retrouvés et punis, selon la loi de la république togolaise ».


Photo 2, Professeur David Wonou Oladokoun


A propos des rumeurs qui font croire à de nouvelles bavures à l’horizon, le ministre Oladokoun a rassuré les agents forestiers que « cela n’arrivera plus jamais, ni à Davié ni dans les autres postes de contrôle du pays ».

Selon cet officiel, après les bavures, quatre forestiers en fonction au poste de contrôle à Davié ont été attaqués et blessés par 10 militaires.


Pour les faits, il urge de rappeler que le 10 octobre dernier, un camion de militaires rempli de produits forestiers n’aurait pas voulu obtempérer au contrôle des agents forestiers en faction au poste de contrôle de Davié. Le camion a été suivi par forestiers, une situation que n’auraient pas appréciée des militaires qui sont revenus à Davié violenter des agents forestiers.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement