Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: A Niakara, Alassane Ouattara entend les doléances du Hambol et planifie son renouveau
 

Côte d'Ivoire: A Niakara, Alassane Ouattara entend les doléances du Hambol et planifie son renouveau

 
 
 
 3647 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 28 novembre 2019 - 17:27

Alassane Ouattara ce jeudi au stade Nalo Bamba de Niakara (ph KOACI)


Le premier meeting du Président de la République en visite d’Etat dans la région du Hambol, s'est tenu en fin de matinée au stade Nalo Bamba de Niakara, comme sur place constaté par KOACI.


C’est devant un public venu nombreux qu'Alassane Ouattara, venu faire le point du développement de la région des investissements, s’est exprimé.


Avant son intervention, il a écouté l’Honorable, Guibessongui N’Datien Sévérin de Niakara, porte-parole des populations qui a égrené quelques doléances du département.


En réponse aux principales préoccupations de ses parents du département de Niakara, notamment l’orpaillage clandestin et la mévente de l’anacarde, culture de rente du peuple tagbana, le Président de la république a laissé ses hôtes sur leur faim.


Evoquant le sujet relatif à la mévente de l’anacarde, Alassane Ouattara a semblé ne pas avoir une solution à ce problème.


«Chers parents je sais que l’une de vos doléances porte sur les prix de l’anacarde, je sais que les deux dernières années, en raison de la situation internationale n’ont pas été satisfaisantes. Hier nous en avons discuté en conseil des ministres et le Premier ministre nous a expliqué que c’est d’ailleurs en raison de la baisse du prix de l’anacarde qu’il a décidé de maintenir à un prix élevé, le prix du coton. Avec une subvention de plus de 21 milliards de FCFA, car l’anacarde et le coton se cultivent ensemble. Nous aurons l’occasion de développer ce point ultérieurement,» a déclaré, Alassane Ouattara.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Est-ce à dire que le Président de la république veut encourager les populations du Hambol à privilégier la culture du coton et à tourner le dos à l’anacarde?


Des paysans se sont posés cette question, puisqu’ils ont vécu par le passé, une expérience amère avec cette spéculation.


Alors est-ce que les paysans accepteront de revenir à la culture du coton ?


«J’ai demandé aussi au gouvernement de mettre un accent particulier sur la transformation locale de l’anacarde et les autres produits agricoles afin de créer des emplois pour les jeunes et des femmes et de mieux rémunérer le travail de nos parents paysans, » a-t-il ajouté.


 

Concernant l’orpaillage clandestin, le chef de l’Etat a rassuré les populations qu’il respectera ses engagements pour mettre fin à ce fléau, et ce, à travers une planification à compter de 2021.


«Les autres doléances concernent les forages, l’orpaillage, brigades de gendarmerie, bitumage de voiries, vous pouvez me faire confiance. Quand ADO votre frère, votre fils prend des engagements il les respecte. Je vous promets de faire ce que vous avez demandé et je verrai le livre blanc, je le transmettrai au Premier ministre pour que nous puissions commencer dans la période 2021-2025 ce travail auquel vous tenez tant dans ces différents domaines, » a indiqué, le Président de la république.


Lors de la campagne présidentielle, le candidat Ouattara avait présenté son programme pour le département de Niakara.


Il a affirmé que depuis 2011, d’importants investissements ont été engagés dans ce département. Ces investissements concernent, notamment le secteur de l’électricité, de l’eau potable, de la santé, de l’éducation, de la sécurité, des infrastructures routières etc.


Selon lui, dans le secteur de l’énergie par exemple, le nombre de localités électrifiées dans le département de Niakara est passé de 17 localités en 2011, à 47 localités en 2018.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


«Maintenant nous sommes à un taux de couverture de 84% en 2019 contre seulement 29% en 201, » a-t-il insisté.


Dans le cadre de cette visite d’Etat, Alassane Ouattara a procédé à la mise en service des extensions du réseau électrique dans les quartiers de Qualèhè et de Dofangui.


Reconnaissant que le département de Niakara avait accusé un important retard, il a indiqué que le Gouvernement a décidé d’intensifier les travaux au cours de ces derniers mois.


Ainsi dans le secteur de la sécurité, il prévoit la construction et l’équipement de brigade de casernes équipées ainsi qu’à la construction d’un commissariat de police à Tafiré en plus de celui de Niakara actuellement en cours.


La question de l’accès à l’eau potable est une réelle préoccupation dans la région. Le Chef de l’Etat a mentionné que dans le cadre du programme social du gouvernement, la réparation des pompes à motricité humaine actuellement en pannes a commencé.


 

«Le ministre de l’Hydraulique nous a informé hier, en conseil des ministres que la mise en service de ces pompes est prévue pour le 15 décembre au plus tard. Mais nous comptons aller encore plus loin avec la construction de nouvelles pompes, de forage et surtout, la connexion à partir du fleuve Bandaman afin de permettre un approvisionnement régulier, » a assuré Ouattara.


En matière d’infrastructures routières, il a informé les populations que les travaux de réhabilitation de la route du nord, section Bouaké-Ferké, section Kanawolo-Ferké sont en cours et a annoncé le démarrage des travaux de bitumage de la voirie de Niakara pour cinq kilomètres.


Dans le secteur de la santé, le Gouvernement prévoit sur la période 2019-2020, la construction des bâtiments du laboratoire et de la radiologie de l’hôpital de Tafiré, ainsi que la fournir du mobilier de matériels médicaux d’équipements de blocs opératoires de stérilisation et de réanimation.


« Nous prévoyons également, la construction et l’équipement d’un centre de santé rural, à Longo, à Kafiné, à Sélikaha, à Sinkaha, à Folofonkaha, à Ouéréguékaha et à Latokaha. Tous ces villages seront dotés de centre de santé rural, » a-t-il indiqué.


Alassane Ouattara a rassuré ses hôtes qu’il a pris bonne note de leurs doléances relatives au bitumage de la route Niakara-Tortiya, de l’érection de Tafiré en département et à l’appela administrative de Niakara.


«J’ai pris bonne note et j’ai demandé au gouvernement de mener la réflexion globale sur le découpage administratif après l’élection présidentielle de 2020, » a soutenu, Ouattara.


Le chef de l’Etat a confié aux peuples tagbana que le gouvernement est « dans le travail, n’est pas dans le bavardage. » et a dit que cette dynamique se poursuivra jusqu’en 2020 et même au-delà.


« Le gouvernement est au travail pas seulement jusqu’en 2020, mais au-delà en 2025 en 2030, le gouvernement continuera d’être au travail. Et la Côte d’Ivoire continuera d’avancer grâce à cette équipe dynamique, sous l’autorité du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly auprès du vice-président, Daniel Kablan Duncan et avec le capitaine que je suis, Alassane Dramane Ouattara votre fils. La Côte d’Ivoire a de belles perspectives et nous vous disions que vous pouvez nous faire confiance pour le département de Niakara et pour toute la région du Hambol, nous poursuivrons nos efforts pour le bien-être de toutes les populations de ce département et de tous les départements de notre beau pays, » s’est justifié, Ouattara.


Il a en définitif exhorté les populations à continuer les valeurs de paix, de tolérance, d’union et de fraternité que le Président Félix Houphouët-Boigny leur a léguées, car sans paix, il ne peut y avoir de développement durable.


Wassimagnon, envoyé spécial de KOACI dans le Hambol


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Sénégal - Tchad : 4 ans après la condamnation d'Hissène Habré, toujour...
 
 
Sénégal - Tchad : 4 ans après la condamnation d'Hissène Habré, toujours aucune réparation pour les victimes, l'UA et N'Djamena interpellés
Politique
 
Côte d'Ivoire-Togo : Modification des conditions de mise en liberté de...
 
 
Côte d'Ivoire-Togo : Modification des conditions de mise en liberté de Gbagbo, Koffigoh : « La pierre rejetée revient sur le chantier comme pierre angulaire »
Côte d'Ivoire : Présidentielle d'octobre, depuis Boundiali, Bruno Koné : « l'enjeu pour le RHDP, c'est d'avoir le plus grand nombre d'inscrits sur les listes électorales »
Politique
Côte d'Ivoire : Présidentielle d'octobre, depuis Boundiali, Bruno...
Côte d'Ivoire il y a 4 heures
 
Lesotho : Thomas Thabane et son épouse quittent le pays pour l'Afrique du Sud
Politique
Lesotho : Thomas Thabane et son épouse quittent le pays pour l'Af...
Lesotho il y a 4 heures
 
Togo : Yawovi Agboyibo tire sa révérence à 77 ans en France
Politique
Togo : Yawovi Agboyibo tire sa révérence à 77 ans en France
Togo il y a 7 heures
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: A Niakara, Alassane Ouattara entend les doléances du Hambol et planifie son renouveau
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
c'est ça qu'on attend d'un chef d'Etatn une vision, des réalisations planifiées, du terrain...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KROPEDALE
8 ans apres. À la veille d un 3ème mandat. Lol.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
En tant qu'observateur, j'ai le devoir de saluer ces performances exceptionnelles. Jamais en Afrique (à part peut-être le Rwanda) a-t-on vu de tels progrès en si peu de temps... JAMAIS... Morceau choisi... Taux de couverture de 84 pourcent contre 29 pourcent combinée sous le chien vaurien pilleur gbagba et la vieille casserole noircie bédié... Ça seulement mériterait un coup KO en 2020 et un autre coup KO en 2025... On avance ou pas ?
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
En tant qu'observateur, j'ai le devoir de saluer ces performances exceptionnelles. Jamais en Afrique (à part peut-être le Rwanda) a-t-on vu de tels progrès en simpeu de temps... JAMAIS... Morceau choisi... Taux de couverture de 84 pourcent contre 29 pourcent combinée sous le chien vaurien pilleur gbagba et la vieille casserole noircie bédié... Ça seulement mériterait un coup KO en 2020 et un autre coup KO en 2025... On avance ou pas ?
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Pourfendeur
Des projections pour 2021-2025 ? Pour un président en fin de mandat, sans possibilité légalement, de rempiler, et qui a donné sa parole de ne pas faire un troisième mandat ? Et dont le parti ne pèse que par le débauchage de cadre affamés présentés comme "représentatifs" ? Vraiment, ça craint pour 2020 !!!!
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo et Blé Goudé vont-ils faire les yeux doux à Ouattara juste pour leur retour au Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Avant son départ, Alassane Outtara doit-il accepter de discuter avec...
 
2120
Oui
58%  
 
1428
Non
39%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement