Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: Sobre commémoration du 59e anniversaire de l'indépendance du pays
 

Burkina Faso: Sobre commémoration du 59e anniversaire de l'indépendance du pays

 
 
 
 1435 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 11 décembre 2019 - 18:34



Le Burkina Faso a commémoré sobrement ce mercredi à Tenkodogo, dans la région du centre-est, le 59e anniversaire de son accession à l’indépendance qui coïncide avec le centenaire de la création de la république la Haute-Volta, fondée en 1919. 


Ce 59ème anniversaire de l’ indépendance est célébré sous le thème : « Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l’Etat-nation ».


C’est dans la sobriété que la fête de l’indépendance a été commémorée à Tenkodogo, chef-lieu de la région du centre est, conformément à un programme de commémoration tournante. 


Contrairement aux années passées, seulement 1000 éléments des forces de défense et de sécurité (FDS) ont défilé devant les plus hautes autorités du pays, dont le chef de l’état et les membres du gouvernement. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Par contre l’accent a été mis sur le défilé civil avec quelques 5000 défilants. 


500 troupes motorisées ont également paradé devant le grand public mobilisé pour la circonstance sur l’aire du défilé.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


La cérémonie a débuté aux environs de 9h, par la revue des troupes effectuée par le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré qui a fait commandeur de l'ordre de l'Etalon, l'Académie royale militaire de Meknes (Maroc) qui a formé 88 officiers burkinabè.


C’est dans cette école que de nombreux officiers, aujourd’hui à la tête de l’armée burkinabé ont été formés, avant la création de l'Académie militaire Georges Namoano basé à Pô, dans le sud du Burkina Faso. 


[photo3]


 

Au cours de la cérémonie, le président Kabore a invité à se rappeler des valeurs d’engagement, de défense de la patrie et d’intégrité et à se battre pour leur pays. 


« Nous devons y penser parce que le présent se nourrit de l’histoire. Nous devons nous rappeler que quelle qu’a été la situation dans ce pays, le voltaïque d’abord oui le burkinabé a toujours su se battre pour leur pays », a-t-il déclaré. 


« Même au moment où le Burkina a été disloqué entre plusieurs pays, c’est sur la ténacité et la détermination de nos rois et chefs coutumiers que le pays a été reconstitué »


« Nous traversons aujourd’hui une situation difficile mais nous devons garder le courage et le cap parce que nous sommes certains que comme hier, nous sortirons vainqueurs dans le combat contre le terrorisme », a-t-il affirmé. 


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement