Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:  Bureau politique du PDCI, Bédié s'attaque à la gestion du RHDP et galvanise ses militants pour la reconquête du pouvoir en 2020
 

Côte d'Ivoire: Bureau politique du PDCI, Bédié s'attaque à la gestion du RHDP et galvanise ses militants pour la reconquête du pouvoir en 2020

 
 
 
 5327 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 19 décembre 2019 - 22:18

Réunion du bureau politique du PDCI ce jeudi à Abidjan (ph KOACI)



La douzième réunion de l'année du Bureau politique du PDCI s'est tenue dans la soirée au siège du plus vieux parti de Côte d'Ivoire en présence, du Président, Aimé Henri Konan Bédié. Dans son discours d'orientation, le Président du PDCI a condamné la gestion du RHDP au pouvoir en dévoilant au passage un pan du projet de société et du programme de gouvernement 2020-2025 de sa formation politique. 


Selon l’ancien Président ivoirien, ce programme de politique publique est conçu sur la base d’hypothèses et d’indicateurs macroéconomiques et micro-économique réalistes.


«Pour financer ce programme! Je rappelle que la Côte dispose d’un potentiel fiscal profond à même de faciliter la mobilisation optimale de recettes intérieures découlant de son appareil de production et de création de richesses, » a-t-il précisé.


Henri Konan Bédié a pour l’heure annoncé que son parti politique doit s’engager à mettre fin à l’endettement massif de la Côte d’Ivoire et à procéder à une réduction du stock de cette dette qui a franchi le seuil intolérable de 12 000 milliards de francs CFA à fin juin 2019, pour un produit intérieur brut d’environ 23 000 milliards de francs CFA.


«Pour cet ambitieux programme de politique publique quinquennale 2020-2025, nous devons nous engager, entre autres, à renouer sur cette période avec une croissance économique soutenue, durable et inclusive, avec comme impact significatif sur: •la réduction du taux de pauvreté en milieu urbain et rural pour le ramener à moins de 20% à l’horizon 2025, contre un taux de 46,7% à ce jour, •la réduction du taux de chômage pour le ramener à moins de 25%, contre un niveau actuel situé entre 70 et 90% de la population active, (selon les dernières statistiques de la Banque Africaine de Développement ( BAD), » a mentionné le Président du PDCI-RDA.


Pour la conquête du pouvoir en 2020, le Président a invité, tous les Vice-Présidents du parti et tous les cadres à s’impliquer efficacement, au niveau local dans la réalisation effective de cette tâche.


«C’est vous dire que, tous autant que nous sommes, nous devons nous investir physiquement, matériellement et financièrement pour le succès attendu de cette opération de haute portée. Vous le savez, cette tâche est précédée de l’acquisition de trois pièces administratives essentielles; à savoir :l’extrait de naissance ou le jugement supplétif pour ces nouveaux majeurs, le certificat de nationalité de ceux-ci, la carte nationale d’identité à établir par ces nouveaux majeurs qui donne droit à l’inscription sur la liste électorale, » a déclaré, Bédié.


En conséquence, vu l’extrême pauvreté des populations, dans les zones rurales et même urbaines, incapables pour la majorité d’entre elles de faciliter l’acquisition de la carte nationale d’identité aux nouveaux majeurs, vu également, le nombre important de ces nouveaux majeurs, environ six millions de personnes; nombre presqu’identique à ceux inscrits, à ce jour, sur l’ancienne liste électorale, il demande au militants d’agir.


«Il nous revient d’agir promptement à ce que ces nouveaux majeurs, militants et sympathisants de notre parti, soient effectivement inscrits sur la liste électorale définitive. Je voudrais, également, porter à votre connaissance que notre victoire à l’élection présidentielle d’octobre 2020 tire sa source de l’esprit et de la lettre du manifeste adopté le 28 novembre 2019 par les partis membres de la plateforme de la CDRP. A travers ce manifeste, nous avons lancé un appel solennel et patriotique aux forces vives de la nation ivoirienne pour qu’elles nous rejoignent pour préserver, comme je l’indiquais, notre pays du chaos et lui rendre l’assurance d’un avenir radieux, » a ajouté le Président du PDCI-RDA.


Il a exhorté les militants à s’engager dans l’action politique sur le terrain en venant en soutien financièrement aux populations démunies qui ne peuvent exprimer leur droit de vote que si elles sont inscrites sur la liste électorale.


«Nous ne devons plus tergiverser car, dans 15 jours, soit le 1er janvier 2020, nous entrons dans l’année électorale donc dans la pré-campagne. Le retour du PDCI-RDA au pouvoir d’Etat, tel que nous l’avions répété à chacune de nos grandes rencontres se confirme chaque jour, »a indiqué l’ancien Président ivoirien. 


 

Tout en décriant la gestion du RHDP au pouvoir, l’ancien allié a qualifié, le régime actuel de régime « autocratique qui a démantelé tous les ressorts de l’unité nationale et de la cohésion sociale et n’a plus rien à proposer au peuple souverain de Côte d’Ivoire. »

«Oui! C’est vrai ; presque toutes les promesses faites, depuis 2010, ont été décalées en 2015, puis en 2020, sans jamais les réaliser être réalisées. L’émergence de la Côte d’Ivoire promise en 2020, est désormais censurée dans tous les discours des officiels du pouvoir RHDP unifié, sans explication comme si ce noble objectif ne figurait pas en bonne place dans les différents programmes nationaux de développement de 2012-2015 et 2016-2020, qu’ils ont adopté, »s’est justifié le sphinx de Daoukro.


«Chers Compagnons, allons désormais à l’essentiel et ne revenons plus sur ces promesses non tenues du pouvoir RHDP unifié qui demeurent vives dans la conscience collective, malgré les annonces erronées de la construction de huit nouvelles universités en Côte d’Ivoire, depuis 2012, » a-t-il poursuivi. 


Bédié demande au pouvoir RHDP de faire son mea-culpa en reconnaissant publiquement son échec au plan de la gouvernance politique, démocratique, économique et social, au lieu de s’engager, à nouveau, à confisquer le pouvoir d’Etat en octobre prochain, par le biais, d’une commission électorale non indépendante et non consensuelle, inféodée au Conseil Constitutionnel; d’une restriction des libertés publiques, individuelles et collectives, à travers l’interdiction faite au PDCI-RDA, au FPI et à leurs coalitions politiques respectives de tenir le meeting du 21 Décembre 2019 à la place Figayo.


Il a dénoncé l’installation des commissions électorales locales à l’exclusion des partis politiques de l’opposition significative que sont le PDCI-RDA, le FPI et les partis politiques, respectivement, membres de leurs coalitions ainsi que le démarrage des opérations pilotes de production des cartes nationales d’identité dans des zones sous contrôle des maires issus du parti unifié RHDP.


Henri Konan Bédié lance un appel aux militants à s’opposer fermement à cette forfaiture et à ces pratiques antidémocratiques en usant de tous les recours démocratiques possibles que leur offrent les lois de la république. Car selon lui, le peuple de Côte d’Ivoire, dans une large majorité, est exténué et désespéré du fait de la misère sociale et de la faillite de la quasi-totalité des institutions et des services publics devenus la chasse gardée des tenants du pouvoir RHDP unifié, par le biais du phénomène des tabourets, ( leur propriété exclusive), ou par le biais du rattrapage ethnique.


Le président du PDCI-RDA est convaincu que la victoire en 2020 de sa formation politique constituera l’oxygène vital attendu par le peuple ivoirien.


«Oui! Nous avons l’obligation devant l’histoire de rendre la souveraineté à notre peuple, en mettant fin, au soir de l’élection présidentielle d’octobre 2020, au recul démocratique constaté dans les atteintes graves aux libertés publiques et individuelles; avec des condamnations arbitraires, en tout genre des militants et personnalités de l’opposition ivoirienne, par un appareil judiciaire en panne d’efficacité; et de volonté d’indépendance ! à l’affaiblissement de notre système éducatif, constaté à travers l’abaissement regrettable du niveau de la qualité de l’enseignement dispensé dans les cycles scolaire et universitaire, avec un personnel enseignants du supérieur et chercheurs spoliés de leur droit légitime de revendication et privé de leur rémunération et autres avantages attachés à leur statut. Oui cela existe à l’université actuellement, » a-t-il soutenu.


Dans son discours d’orientation, l’ancien Président ivoirien s’est prononcé sur les laboratoires détruits, lors de la réhabilitation de l’université de Cocody, qui n’ont jamais été rééquipés, malgré l’investissement annoncé d’un montant de 143 milliards de francs CFA.


Il a affirmé qu’aucune lumière n’a été faite ,à ce jour, sur le montant détourné qui a vu le limogeage précipité du directeur financier du ministère en charge de l’université; à tel point que les travaux théoriques ont remplacé les travaux pratiques, concourant ainsi à la formation au rabais de nos étudiants.


Bédié a par ailleurs estimé que ce qui se passe dans l’enseignement supérieur contre les professeurs est un scandale, pareil au phénomène des orpailleurs clandestins qu’il a précédemment dénoncé.


«Ce scandale doit interpeller chaque ivoirien. Nous devons nous opposer à la dégradation et à l’obsolescence des plateaux techniques constatées dans la plupart des centres de santé de référence et au manque d’équipements adéquats dans les centres de santé de premier contact, sources de mortalité accrue en zone urbaine et rurale. Nous devons nous opposer à la poursuite du déguerpissement forcé des populations des quartiers précaires, sans recasement préalable de celles-ci et sans dédommagement pour certaines d’entre elles. Nous devons nous opposer au chômage des jeunes diplômés et aux souffrances des couches sociales défavorisés, dont les femmes sans capacité d’autonomisation. Nous devons nous opposer à la politique agricole excluant la mécanisation et l’option d’une agriculture intensive, avec une amélioration des rendements et de la chaîne des valeurs des produits de rente, » a ajouté Bédié.


 

Il a réaffirmé que le pouvoir politique RHDP unifié a totalement échoué; en témoignent les deux faits suivants, la mobilisation clairsemée lors de son meeting du 07 décembre 2019, avec une participation faible de moins de 150 000 personnes, convoyées majoritairement par l’entreprise publique dénommée la Société des Transports Abidjanais ( SOTRA), pour un parti qui dit disposer de plus de 3 750 000 personnes en charge de l’encadrement politique de ses militants.


«Dans le même espace, le PDCI-RDA a réussi le 19 Octobre dernier une mobilisation compacte de plus de 1,2 millions de personnes selon les experts en dénombrement des foules; lesquels ne peuvent dénombrer plus de 150 000 personnes pour le meeting du RHDP unifié. Où sont passées les 3 600 000 autres personnes figurant dans la fameuse base des données du RHDP unifié? Où sont passés également les militants de base du parti unifié RHDP et combien sont-ils ? » a expliqué l’ancien allié de Ouattara.


Il a fait mention de la réaction de déception et de dégoût de certains militants du RHDP, abandonnés après le meeting à Yamoussoukro, sans repas et sans la somme de 10 000 Fcfa qui leur a été promise pour être convoyés.


«Comme quoi, ce jour-là, la corruption a encore sévi dans les rangs du parti unifié RHDP et les pauvres populations convoyées, ignorant pour la plupart l’objet de leur déplacement, sont réparties peinées, furieuses et révoltées, » a ironisé, Aimé Henri Konan.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


En conclusion, il pense que les ivoiriens, dans toutes leurs composantes, ne peuvent rien attendre de ce régime RHDP unifié qui ne tient aucune de ses promesses, même dans ses relations avec ses propres militants de base.


« Nous devons nous mobiliser et convaincre l’ensemble de nos concitoyens que seul le PDCI-RDA est à même de répondre efficacement à leurs légitimes aspirations.


Chers frères et sœurs, nous avons l’impérieux devoir de retrousser nos manches et travailler sérieusement pour remporter le scrutin présidentiel du 31 Octobre 2020 pour le bonheur, la prospérité et la paix définitive et durable pour l’ensemble des populations vivant en Côte d’Ivoire, » a conclu le sphinx de Daoukro. 




Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : CNI, lancement à Abidjan de l'opération d'enrôlement,...
 
 
Côte d'Ivoire : CNI, lancement à Abidjan de l'opération d'enrôlement, plus de 11.000.000 ivoiriens concernés
Politique
 
Togo: Présidentielle 2020, saison de promesses électorales
 
 
Togo: Présidentielle 2020, saison de promesses électorales
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, pour Lasm Blaise de la jeunesse du FPI, Gbagbo, Blé et Soro, maintenus hors du pays, c'est parce que Ouattara a peur de les affronter
Politique
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, pour Lasm Blaise de la jeune...
Côte d'Ivoire il y a 3 heures
 
Côte d'Ivoire : Dialogue politique, la signature du document sur le code électoral prévue ce soir à 17 heures
Politique
Côte d'Ivoire : Dialogue politique, la signature du document sur...
Côte d'Ivoire il y a 4 heures
 
Côte d'Ivoire : A neuf mois de la présidentielle, le FPI se dote d'un Conseil Politique Permanent (CPP)
Politique
Côte d'Ivoire : A neuf mois de la présidentielle, le FPI se dote...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Bureau politique du PDCI, Bédié s'attaque à la gestion du RHDP et galvanise ses militants pour la reconquête du pouvoir en 2020
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
OULAI DE BEOUE zea
Parfois on se demande si le PDCI était endoi ou ensorcelé sous l'ère GBAGBO avec leur participationa tous veto contre la République GBAGBO,? Jusqu'à a lancé des ultimatums depuis le golf hôtel, aujourd'hui le train revien sur les rails mais cette erreur historique devrait être un jour reconnu a sa juste valeur.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Manuel225
Jusqu'à présent, le seul rempart de la Côte d'Ivoire demeure le PDCI et ses alliés.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
GUNICAO
PDCI rempart de la côte d'ivoire? haannn. Mais où était ce PDCI "rempart" de la côte d'Ivoire qui de 1993-1999 six ans durant mettait TOUS les leaders de RDR en prison, fermeture des cités universitaires avec le transfert des cités universitaires Yop1 et 2 aux policiers. Arrestations de leaders estudiantines, Refus de la création de la CEI, refus catégorique du vote à 18 ans, Plusieurs journaux étaient interdits de parution pendant des années, Refus catégoriques du bulletin unique et de l'encre indélébile, Modification de la constitution a deux reprises pour y introduire des termes confligènes pour écarter des adversaires politiques: Election de octobre 1995, promesse des dix chantiers de l'éléphant d'Afrique: Bilan de 1995-25 décembre 1999 (coup d'Etat): AUCUN CHANTIER N'A ETE REALISE soit 4 ans d'exercice du pouvoir à moins d'un an de la fin du mandat. c'est sous son règne que dans l'histoire du pays pour la première fois toutes les institutions financières internationales ont arrêté TOUTES COOPÉRATIONS avec le pays du au vole et aux détournement des 18 milliards dont GUIKAHUE en était le chef. etc... c'est PDCI la qui est le rempart??? mon œil. 2020 sera le terminus de ce BEDIE. CROIS MOI
 
 il y a 1 mois
Peace101
Quels militants ? Ils sont où ? Ah, j'oubliais, ils sont presque tous à côté au RHDP NATIONAL... Yako vieille marmite bédié... Toi, quel était ton bilan pendant 6 ans de paix dans notre pays où tu as hérité de toutes les grandes réformes et chantiers que OUATTARA avait accompli...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2025
vraiment pauvre HKB apres l'election de 2020 ne t'inquiète pas ton bilan de la gestion du PDCI laissé par FHB sera visible de tous au grand jour faut rester la !!!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Chicamen
BEDIE n'est plus lucide en raison de son age très avancé...A partir d'un certain age ,on redevient enfant avec l’étape fatidique du départ vers l’éternel...Il ne raconte que ce que ses lieutenant ont ecrit pour lui faire lire...PITIE ...la vieillesse une vraie maladie... OUATTARA est un chef,en silence il détruit ses ennemis...Bedie est en souffrance ,il commence à tirer la langue.Pourra t il tenir la lutte d'ici le 31 octobre 2020 à ce rythme. On observe..
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Houphouet4ever
@Chicamen... C'est votre gars qui a contruit 8 universites (invisibles) la qui est lucide? Lol !!! Celui qui a travaille plus que Boigny la qui est Lucide? Pkaa..
 
 il y a 1 mois
jordanchoco2025
en fait quand on ecoute ces plaisantins le prochgain president c'est SORO à mince non c'est BEDIé a zut non c'est candidat fantome du FPI lol ET TOUT CA SANS MANDAT ET EN DISANT AU IVOIRIENS QUE LE RHDP A STRICTEMENT RIEN MAIS STRICTEMENT RIEN FAIT HKB VOUS DIT CA TRANQUILLEMENT INSTALLE SUR LE PONT QUI PORTE SON NOM DUQUEL IL A LUI MEME DIT RIEN QUE CA CA VAUT UN SECOND MANDAT LOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL EH L4AFRICAIN MAINTENANT CHIALONT VOIR MACRON MAIS ON VEUT PAS DU CFA ETC ETC LOL
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : "Chassez Alassane Ouattara par les armes", condamnez vous les propos tenus par des opposants en France?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Tidjane Thiam, un colistier possible du PDCI pour la présidentielle d...
 
2162
Oui
61%  
 
1241
Non
35%  
 
128
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement