Côte d'Ivoire Environement
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Introduite contre la désertification dans les années 50, la culture de l'Anacarde s'étend à ce jour sur 1,400,000 hectares
 

Côte d'Ivoire : Introduite contre la désertification dans les années 50, la culture de l'Anacarde s'étend à ce jour sur 1,400,000 hectares

 
 
 
 1523 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 05 mars 2020 - 08:23

Dr Adama Coulibaly, Directeur général chez Conseil du Coton et de l'Anacarde


A l'heure de la prise de conscience verte, la culture de l'anacarde, dont la pays est le premier producteur mondial, introduite dans les années 50 pour lutter contre la désertification au nord, s'étend à ce jour sur 1,400,000 hectares.


L'annonce a été faite mercredi lors d'un atelier à Abidjan, par le Dr Adama Coulibaly, Directeur général chez Conseil du Coton et de l'Anacarde.


 

Il explique: "L'anacardier a été introduit dans le nord de la Côte d'Ivoire dans les années 50 à des fins de reboisement afin de lutter contre la propagation du désert. Aujourd'hui, cette culture couvre une superficie de près de 1,400,000 hectares. Son expansion et le développement de la chaîne de valeur intégrée devraient s'accompagner d'améliorations climatiques et environnementales visibles et significatives. Dans cette optique, que le Conseil du Coton et de l’Anacarde souhaite mettre en place un mécanisme permettant d’une part de garantir de faibles émissions de gaz à effet de serre sur toute la chaîne de valeur de l'anacarde et d’autre part de faire bénéficier la filière des effets financiers de ses efforts de contribution à la réduction des émissions nationales globales."


Le Conseil Coton Anacarde avait organisé un atelier pour partager et valider un Guide de formulation d’un programme d’adaptation de la filière anacarde aux effets du changement climatique. Étaient réunis pour l'occasion, l’ensemble des acteurs institutionnels et professionnels ainsi les partenaires techniques et financiers de la filière.


Amy Touré


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Environement
 
Côte d'Ivoire : Les enfants du village SOS d'Abobo sensibilisés à la p...
 
 
Côte d'Ivoire : Les enfants du village SOS d'Abobo sensibilisés à la preservation de l'environnement
Environement
 
Côte d'Ivoire: Mieux vivre à Abidjan, si les téléphériques étaient une...
 
 
Côte d'Ivoire: Mieux vivre à Abidjan, si les téléphériques étaient une solution?
Côte d'Ivoire: Métro d'Abidjan, 25 hectares du parc du Banco seront détruits pour la mise en œuvre du projet
Environement
Côte d'Ivoire: Métro d'Abidjan, 25 hectares du parc du Banco sero...
Côte d'Ivoire il y a 2 mois
 
Côte d'Ivoire: L'accroissement du trafic illégal de l'ivoire menace la survie de l'espèce
Environement
Côte d'Ivoire: L'accroissement du trafic illégal de l'ivoire mena...
Côte d'Ivoire il y a 3 mois
 
Côte d'Ivoire: Opération « Un jour, un million d'arbres », après Ouattara, Gon plante à son tour un arbre dans le jardin de la Primature
Environement
Côte d'Ivoire: Opération « Un jour, un million d'arbres », après...
Côte d'Ivoire il y a 4 mois
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Introduite contre la désertification dans les années 50, la culture de l'Anacarde s'étend à ce jour sur 1,400,000 hectares
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
Espérons que l'urbanisme sera vert à Abidjan ! Trop de béton partout, pas d'air, des quartiers cage à lapin qui poussent sans aucun arbre, sans aucune verdure, espérons que des communes comme Bingerville résisteront à ça, mais vu ce qui s'y passe actuellement, j'ai peur !
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Lutte contre le Coronavirus, est il du devoir de chacun de s'éléver au delà des clivages politiques pour l'interêt général?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Coronavirus, pour un simple article de presse les chinois se disent s...
 
2109
Oui
66%  
 
882
Non
28%  
 
216
Sans Avis
7%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement