Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Isolement d'Abidjan, entre l'impossibilité d'obtenir un laissez-passer via internet pour les uns et l'organisation de voyages clandestins pour les autres
 

Côte d'Ivoire : Isolement d'Abidjan, entre l'impossibilité d'obtenir un laissez-passer via internet pour les uns et l'organisation de voyages clandestins pour les autres

 
 
 
 9157 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 21 avril 2020 - 10:30

Depuis l'annonce le 10 avril dernier d'un passage obligé par internet pour obtenir un laissez-passer pour entrer ou sortir des villes classées confinées en raison de l'état d'urgence sanitaire contre le Coronavirus, au constat des plaintes de ceux dont les démarches plus de 15 jours après restent en suspens, il est lieu de s'interroger sur l'efficacité du processus.


En effet, rien qu'à notre niveau plus d'une quarantaine d'appels de personnes bloquées à l'intérieur du Pays, principalement pour des raisons professionnelles, dans l'impossibilité d'obtenir le quitus pour rentrer à Abidjan.


Comme cet entrepreneur du BTP qui, en plein désarroi, attend depuis le 14 avril dernier, date à laquelle il procédera à la demande de laissez-passer sur internet, une réponse à sa démarche.


Se contenant d'un seul accusé de réception avec un mot de passe, et plus rien après les 72heures d'attente indiqués, il est contraint de rester à Adzopé alors que le temps économique presse pour lui.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Contactée, une source proche du Ministère de la Sécurité qui a en charge cette initiative, acquiescera des ratés constatés.


 

Par ailleurs, la campagne de sensibilisation initiée par le Ministère des Transports auprès des transporteurs et dans les gares routières, progresse lentement.


En témoignent ceux qui organisent des voyages dans la clandestinité au sein de la gare routière d’Adjamé Renault et de Gesco, apprend-on de sources sécuritaires.


En effet, des tickets sont vendus à des voyageurs qui sont embarqués par les « Gnambros », dans des véhicules particuliers.


Informée, la Gendarmerie Nationale a mis en place un stratagème qui a permis de mettre sous l’éteignoir, ces réseaux de transporteurs et de voyageurs véreux qui, en foulant au pied les mesures du gouvernement, mettent en danger la vie d’autrui.


 

Au total, 17 personnes ont été interpellées, respectivement les mercredi 15 et lundi 20 avril 2020, à Adjamé et à Yopougon. Ces derniers devront répondre de leurs actes irresponsables devant les juridictions compétentes.


Pour lutter efficacement contre la propagation de la pandémie du coronavirus en Côte d’Ivoire, le Gouvernement a pris de vigoureuses mesures. Il s’agit entre autres, de la déclaration de l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire national, de l’instauration d’un couvre-feu, de l’isolement de la ville d’Abidjan afin d’épargner les villes de l’intérieur, des dispositions particulières dans les transports en commun, etc.



Donatien Kautcha & Amy Touré


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Isolement d'Abidjan, entre l'impossibilité d'obtenir un laissez-passer via internet pour les uns et l'organisation de voyages clandestins pour les autres
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
ça merde grave leur affaire de laissez-passer sur internet et ça pénalise plein d'entrepreneur, déja que la situation pour un grand nombre n'est pas évidente, faudrait pas que l'état en rajoute...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter