Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : COVID-19, des mendiants exercent toujours leurs activités aux abords des mosquées malgré leur fermeture
 

Côte d'Ivoire : COVID-19, des mendiants exercent toujours leurs activités aux abords des mosquées malgré leur fermeture

 
 
 
 3115 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 mai 2020 - 16:58

Débuté le 24 avril dernier, le mois du Ramadan est à son onzième jour. Malheureusement nombreux sont les musulmans qui en cette période de crise sanitaire liée à la pandémie du COVID-19 ne peuvent pas sacrifier à ce pilier de l'islam, à cause de la fermeture des mosquées.


Certaines de ces personnes se sont confiées à KOACI et plaident auprès des autorités pour la réouverture des mosquées. Ces dernières sont pour la plupart celles qui mettaient le jeune et le rompait à la mosquée.


«Il est difficile pour moi de jeuner. Je ne sais plus comment me procurer de la bouillie pour la rupture et puis-je n'ai pas les moyens pour m'offrir un repas. Mon souhait est que les autorités lèvent cette mesure afin que je puisse jeûner, » a déclaré, Kanté S.


Les personnes qui se trouvent dans cette situation sont pour la plupart celles qui vivent seules ou n'ont pas d'emploi pour subvenir à leur besoin.


Avant la survenue de la pandémie du COVID-19, ces personnes étaient entretenues par des bonnes volontés qu'elles soient musulmanes ou pas qui déposaient dans les mosquées des repas pour ces «nécessiteux. »


 

Avec la fermeture des mosquées, même si ces donateurs ont toujours la volonté de venir en aide aux indigents, elles ne savent plus où déposer les repas pour ces personnes qui n'arrivent pas à joindre les deux bouts.


« Si rien n'est fait, il sera difficile pour moi de continuer à jeûner dans ces conditions difficiles, » a précisé Kanté. S.


Par ailleurs, malgré la fermeture des mosquées, les activités des mendiants n'ont pas cessé. Elles se poursuivent toujours. On les retrouve aux abords de certaines mosquées, comme c'est le cas à Adjamé 220.


Le plus souvent ce sont des mendiants qui trainent des handicaps, aveugles, infirmes etc. Il faut noter qu'en cette année électorale ces personnes ne chômage pas.


 

Elles reçoivent des visites de certaines personnes nanties ou de leurs envoyés qui leur donne souvent de quoi à payer leur pitance journalière.


Nous apprenions enfin que la mesure de fermeture des mosquées est contournée dans certaines communes c'est le cas à Abobo. Des hommes religieux se cachent pour prier avec un certain nombre de fidèles.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : COVID-19, des mendiants exercent toujours leurs activités aux abords des mosquées malgré leur fermeture
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
KROPEDALE
Dites moi un mendiant à déjà eu votre Covid-19 là ??
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A VRAI DIRE
Demande à Batuta l'islamophobe, il te dira. YERELONBARI
 
 il y a 1 an
KROPEDALE
Donc un mendiant est forcément musulman ?? Pourtant l islam interdit la mendicité c'est nous musulmans africains qui faisons le brassage de la cosmogonie africaine et l'islam. Oubien ??
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KROPEDALE
Je comprends ta fureur envers moi mais je me suis affranchis de ces considération.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement