Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Dépénalisation de homosexualité au Gabon, les camerounais s'inquiètent du risque de contagion
 

Cameroun : Dépénalisation de homosexualité au Gabon, les camerounais s'inquiètent du risque de contagion

 
 
 
 2791 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 25 juin 2020 - 10:11


Le vote surprise mercredi 24 juin 2020 par les députés gabonais de la dépénalisation de l’homosexualité dans leur pays, inquiète les camerounais qui craignent un risque de contagion dans tous les autres Etats de la Cemac (Cameroun, Congo, Guinée-Equatoriale, République centrafricaine et Tchad).


Les députés gabonais ont voté la dépénalisation de l’homosexualité à la majorité. 48 voix pour et 24 contre. 25 se sont abstenus. Il ne reste plus que le passage du texte au Sénat qui ne sera qu’une simple formalité. 


La nouvelle qui a été rendue publique hier a fait l’effet d’une bombe au sein de l’opinion camerounaise aussi bien dans les médias que sur internet.

Si les activistes ouvertement pro LGBT estiment qu’il s’agit d’une « victoire » sur la discrimination, la majorité condamne.

L’avocate Alice Nkom très impliquée dans la lutte pour la dépénalisation de l’homosexualité au Cameroun, fait savoir qu’elle n’arrêtera pas son combat.

« Je lutte contre toutes les discriminations, sociale, tribale, sexiste ou en raison de l’orientation sexuelle (…) les droits de LGBT sont des droits humains », soutient maitre Alice Nkom.


 

Désapprobation 


Pour une partie de l’opinion camerounaise le gouvernement gabonais a cédé à la pression des lobbies LGBT, « c’est la preuve que les institutions africaines sont otages des groupes puissants qui sont prêts à tout pour imposer l’homosexualité en Afrique », s’indigne un auditeur dans une radio privée de Yaoundé.


« Le Gabon est la honte de l’Afrique centrale », écrit Didier Ndengue journaliste blogueur camerounais bien connu.

« Désormais le diable danse en talons en public en Afrique centrale. Cette région convoitée par les plus grandes puissances du monde, se livre aux pratiques contre nature, alors qu’elle a mieux à faire », poursuit-il.

Pour d’autres camerounais, leur pays, présenté comme la locomotive de la Cemac est sous l’œil du cyclone des puissants lobbies LGBT


Au Cameroun, l’homosexualité est punie depuis 1972. En effet, selon l’article 347-1 du code pénal de 2016 promulgué par la loi 2016/007 du 12 juillet 2016, « est punie d’un emprisonnement de six (06) mois à cinq (05) ans et d’une amende de vingt-mille FCFA à 200 000 FCFA, toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe ».  

Les plus avisés savent que ce n’est qu’une question de temps pour que les puissants groupes LGBT fassent sauter le verrou de l’article 347 qui punit l’homosexualité au Cameroun. 


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire : Hommage à Gon, face à la douleur de la perte d'un être...
 
 
Côte d'Ivoire : Hommage à Gon, face à la douleur de la perte d'un être cher, Kandia fond en larmes au Palais Présidentiel
Politique
 
Côte d'ivoire : Le candidat RHDP à Yakassé Attobrou aux municipales, S...
 
 
Côte d'ivoire : Le candidat RHDP à Yakassé Attobrou aux municipales, Sombo N'cho retourne au PDCI, son Parti d'origine
Mali : Visé, le fils d'IBK démissionne de la présidence de la commission de défense de l'assemblée nationale
Politique
Mali : Visé, le fils d'IBK démissionne de la présidence de la com...
Mali il y a 5 heures
 
Côte d'Ivoire : Hommage national à Gon, Dagri Diabaté aux ivoiriens et aux politiques : «La paix dans laquelle nous vivons doit être considérée comme un bien commun à préserver »
Politique
Côte d'Ivoire : Hommage national à Gon, Dagri Diabaté aux ivoirie...
Côte d'Ivoire il y a 6 heures
 
Mali : CPI, le djihadiste Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed jugé pour « crime de guerre »
Politique
Mali : CPI, le djihadiste Al Hassan Ag Abdoul Aziz Ag Mohamed jug...
Mali il y a 7 heures
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Cameroun : Dépénalisation de homosexualité au Gabon, les camerounais s'inquiètent du risque de contagion
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
sandrinekouame
Felicitations, Gabon!
 
 il y a 2 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A VRAI DIRE
Félicitations pour des bêtises. Ressaisissez vous.
 
 il y a 2 semaines
A VRAI DIRE
Si le PRADO se trompe, je le lâche à 180°. Parole d'un digne fils.
 
 il y a 2 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Il faut lâcher alors ta Bible ou ton Coran..... l'homosexualité date depuis la nuit des temps..... D'après les textes authentiques que je possède, Dieu=Allah=Ange Gabriel ne condamne que l'homosexualité entre deux garçons, mais pas entre DEUX FEMMES=Lesbiennes. ................ "Dieu" avait détruit avec deux petites bombes nucléaires les gros villages de GOMORRHE et de SODOME parce que un groupe d'hommes voulaient "courber" les anges de "Dieu"... mais ces destructions n'ont pas freiné l'homosexualité ..
 
 il y a 2 semaines
SRIKABLA
Si "Dieu" n'arrive pas à arrêter l'homosexualité depuis des millénaires, ce ne sont pas nous les hommes qui arriveront à l'arrêter...... Dans le désert de l'Afrique du nord et de l'Arabie, vous pensez que les hommes(garçons) qui sont sans femmes et qui voyagent pendant des semaines font quoi pour se soulager sur le plan sexuel ??????? ....
 
 il y a 2 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A VRAI DIRE
Toi tu arrives à bander en face de ton ami garçon. c'est que tu es déréglé. toujours avec des théories à la con.
 
 il y a 2 semaines
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Kablan Duncan démissione pour pouvoir se présenter à la présidentielle ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Préssenti, Patrick Achi ferait-il un bon premier ministre?
 
3536
Oui
75%  
 
1042
Non
22%  
 
164
Sans Avis
3%  
 

0%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement