Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Chambre des Rois et chefs traditionnels, le mode de fonctionnement et les attributions désormais encadrés et précisés par des textes
 

Côte d'Ivoire : Chambre des Rois et chefs traditionnels, le mode de fonctionnement et les attributions désormais encadrés et précisés par des textes

 
 
 
 6001 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 27 juillet 2020 - 21:44


Le processus d'opérationnalisation de la Chambre des rois et chefs traditionnels a été parachevé aujourd'hui après plusieurs années de préparation avec le vote de la loi organique par la Commission des affaire générales institutionnelles et des collectivités territoriales (CAGIC) du Sénat, présidée par Abdoulaye Tano.


Sidiki Diakité, ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation a à la fin de la seance déclaré que désormais dans les villages, régions et départements, la Chambre des rois et chefs traditionnels sera visible, car son mode de fonctionnement et ses attributions sont encadrés et précisés par des textes.


Le projet de loi portant composition, attributions et fonctionnement de la Chambre des Rois et chefs traditionnels a été adopté à l'unanimité des des membres de la CAGIC présents lors des travaux.


Avant l'adoption de cette loi organique, le ministre Sidiki Diakité a annoncé que cette loi va faciliter désormais le fonctionnement de cette institution consacrée par la Constitution de 2016.


 

Selon lui, la loi va « consolider cette assise puisque la Constitution a prescrit en son article 176, l’adoption d’une loi organique pour fixer la composition et les règles de fonctionnement de la Chambre Nationale des Rois et Chefs Traditionnels. »


Le projet de loi organique adopté ce jour par les sénateurs fixe en plus des attributions de la Chambre, sa composition, son fonctionnement et son organisation.


Les organes qui composent la chambre sont, l’Assemblée des rois et chefs traditionnels qui est l’organe de décision de la Chambre, le Directoire de la Chambre qui en est l’organe exécutif, les Comités Régionaux qui représentent dans chaque Région administrative la Chambre.


 

«Leur désignation tient compte du maillage administratif des régions et départements en vue d’assurer une représentation inclusive des aires culturelles et de l’ensemble de la chefferie traditionnelle en Côte d’Ivoire. Pour son fonctionnement, la Chambre est dotée d’une Présidence qui est assurée par un membre du Directoire nommé par le Président de la République pour un mandat de six (06) ans renouvelables et d’un Secrétariat Général qui assure une fonction de soutien, d’encadrement et de permanence administrative auprès des différents organes,» a expliqué Sidiki Diakité.


Cette loi organique été attendue par la Chambre nationale des Rois et chefs traditionnels «Depuis 2014, le Président de la République a décidé de conférer aux chefs traditionnels, une reconnaissance juridique qui définit en même temps le rôle de cette importante entité dans le développement économique, social et culturel de notre pays. Depuis cette date, les textes qui régissent le fonctionnement de la chefferie traditionnelle n'a eu de cesse d'évoluer. En 2016, après un certain nombre de signatures de décrets d'application, le président de la République a décidé d'aller plus loin en donnant à la chefferie traditionnelle un statut institutionnel en l'inscrivant dans la constitution de Côte d'Ivoire. A l'issue donc de cette institutionnalisation. En 2016, il fallait comme le stipule la construction, prendre des textes, des lois organiques qui portent : fonctionnement, attractions, composition et réorganisation de la chambre de rois et chefs traditionnels de Côte d'Ivoire," a-t-il conclu.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Chambre des Rois et chefs traditionnels, le mode de fonctionnement et les attributions désormais encadrés et précisés par des textes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Est-ce que cette structure de "Chambre des Rois" sera impartiale comme au Ghana ???>>> je ne pense pas.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Energence2020
Ont ils le droit de faire de la politique ? Si c'est non alors déjà on doit suspendre tous ceux qui se rende à la présidence en ce moment pour soutenir un troisième mandat de Dramane.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A VRAI DIRE
Et le roi de daoukro? doit on le suspendre?
 
 il y a 8 mois
mecano
Anhannnn! Je comprends maintenant, c'est dans ce nouveau mode de fonctionnement qu'ils ont été nommé militants porte parole du rdr pardon rhdp dont l'attribut principale était de réclamer un 3è mandat anticonstitutionnel à dramane. OK! c'est noté.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mise en place des Ministres-Gouverneurs prévus depuis 2011, utile pour le developpement de l'interieur du Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère aux 1000 milliards, coup dur pour K...
 
2276
Oui
54%  
 
1738
Non
41%  
 
215
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement