Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : COVID-19, soutien aux grandes entreprises, 29 entreprises ont bénéficié de 9,7 milliards sur un montant de 10 milliards
 

Côte d'Ivoire : COVID-19, soutien aux grandes entreprises, 29 entreprises ont bénéficié de 9,7 milliards sur un montant de 10 milliards

 
 
 
 4254 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 28 juillet 2020 - 16:08

Du 4 juin au 15 juillet, ce sont au total,179 entreprises qui se sont inscrites sur la plateforme web du Fonds de Soutien aux Grandes Entreprises (FSGE-COVID-19). 54 dossiers d'entreprises ont été instruits par le secrétariat exécutif, assuré par le ministère du Commerce et de l’Industrie, à travers sa cellule du PARCI et 29 entreprises ont bénéficier de l’appui du FSGE pour un montant de 9,7 milliards FCFA.


Tel est le bilan de la phase transitoire établi par, Soumahoro Mory, président du comité de gestion du Fonds de Soutien aux Grandes Entreprises (FSGE-COVID-19).


L'invité du Comité Paritaire Technique (CPT/COVID-19), a rappelé que les ressources financières allouées pour la phase transitoire étaient de 10 milliards FCFA et s'est félicité du taux d’exécution qui est de 97%.


Les entreprises ont bénéficié de ce prêt direct à un taux préférentiel de 3% avec des maturités allant jusqu’à 36 mois avec 6 mois de différé.


Par ailleurs, pour bénéficier de ces fonds, l'entreprise devait être de droit ivoirien er réalisée un chiffre d’affaires supérieur à un milliard de FCFA sur au moins deux des trois exercices successifs (2017, 2018 et 2019).


Elle devait être en activité depuis au moins deux années fiscales et l'entreprise devait avoir ses activités impactées négativement par la COVID-19, avec une perte réelle de 30 % de chiffres d’affaires.


Enfin l'entreprise devait être à jour de ses déclarations fiscales et sociales au 31 janvier 2020 et de ses régularisations fiscales et sociales au 31 décembre 2019.


 

Soumahoro Mory a assuré que le processus de mise en place, du mode opératoire confié à la SFI et pour lequel le cabinet Deloitte a été recruté est en passe de s’achever.


La phase transitoire avait accordé la priorité à l’hôtellerie, le tourisme, le transport et le commerce en tant que secteurs les plus impactés.

Le président du Fonds a déclaré que la phase définitive est ouverte à toutes les entreprises qui remplissent les critères.


Selon lui, un nouvel instrument financier a été ajouté aux prêts directs dans le cadre de cette seconde phase pour mieux accompagner les grandes entreprises dont le chiffre d’affaire est supérieur à 3 milliards FCFA. Il s’agit des garanties. 


« C’est une garantie de portefeuille. Elle est donc différente d’une garantie directe. Elle consiste pour le FSGE à mettre en place, une ligne de garantie auprès d’une banque. Ainsi tous les clients de ladite institution financière qui respectent les critères d’éligibilité du fonds ainsi que des banques peuvent solliciter des prêts qui n’excèdent pas un milliard FCFA,» a expliqué Soumahoro Mory.


"Ces prêts ne doivent pas excéder 36 mois. Le FSGE apportera donc sa garantie aux entreprises qui rempliront les critères. La banque pourra leur accorder jusqu’à 1 milliard FCFA de prêt sous condition suspensive de la garantie du fonds qui donnera une garantie de 75% tout en demandant à l’institution financière de ne pas prendre d’autres garanties. La banque assume le risque de 25% sur son propre bilan. Sur les 75% de garantie qu’apporte le FSGE, il y a 25% en guise de garantie en numéraires (cash call). Un compte sera donc ouvert dans les livres de la banque. Dans le cas d’espèce où le prêt s’élève à un milliard FCFA. Il sera donc déposé un montant de 250 millions FCFA dans les livres de cette banque pour garantir le prêt. Les 50% restants sont une garantie par signature. Cela veut dire que s’il y a un dépôt de paiement et que la banque a utilisé tous les moyens légaux du point de vue notamment de l’OHADA, et qu’elle n’a pu recouvrer les fonds, la garantie est déclenchée à partir du compte cash call de 250 millions FCFA,"a-t-il poursuivi.


Si le montant de 250 millions est épuisé, alors les autres 50% seront appelés auprès du fonds, pour relever le niveau de l’intervention du fonds.


 

Il a indiqué que des discussions sont aussi en cours pour la signature d’un accord-cadre avec l’APBEF-CI de sorte à ce que les banques puissent rentrer dans le schéma.


Soumahoro a reconnu que les discussions avec l’APBEF-CI n’ont pas été faciles parce que les conditions imposées aux banques sont assez restrictives.


"Le taux d’intérêt de la banque ne doit pas excéder 5% net. Elle ne pourra pas prêter au-delà de 5% en plus du fait qu’elle ne pourra pas demander des garanties supplémentaires. Dans cet élan, nous avons souhaité que le taux de sortie de l’emprunteur soit également capé à 5%. Ces établissements ne pourront donc pas facturer d’autres commissions ou d’autres frais à l’entreprise, qui supportera ainsi du 5% net,», a-t-il mentionné.


Il faut noter que, le FSGE/COVID-19 est logé à la Banque nationale d’investissement (BNI), qui en assure la gestion administrative et financière, sous l’autorité du Comité de Gestion. 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Economie
 
Côte d'Ivoire : Malgré la COVID-19, le prix Sanogo Bassirima du meille...
 
 
Côte d'Ivoire : Malgré la COVID-19, le prix Sanogo Bassirima du meilleur DAF des ministères du meilleur DAF décerné jeudi à Abidjan
Economie
 
Côte d'Ivoire : Une ivoirienne candidate à l'élection partielle des m...
 
 
Côte d'Ivoire :  Une ivoirienne candidate à l'élection partielle des membres du CEDEF prévue à New-York en septembre 2020
Côte d'Ivoire : Après plus de trois mois de suspension, les contrôles fiscaux et mesures de recouvrement sont de retour
Economie
Côte d'Ivoire : Après plus de trois mois de suspension, les contr...
Côte d'Ivoire il y a 16 heures
 
Togo :  Perception, coût et causes de la corruption
Economie
Togo : Perception, coût et causes de la corruption
Togo il y a 3 jours
 
Côte d'Ivoire : La BDA lance sa solution pour accompagner efficacement les PME
Economie
Côte d'Ivoire : La BDA lance sa solution pour accompagner efficac...
Côte d'Ivoire il y a 5 jours
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : COVID-19, soutien aux grandes entreprises, 29 entreprises ont bénéficié de 9,7 milliards sur un montant de 10 milliards
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Energence2020
Foire de distribution des deniers publique à la coterie.
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A VRAI DIRE
MERCI AU PRADO
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sandrinekouame
Leurs noms?
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Les grandes entreprises bénéficient d'aide financière pour pouvoir faire face à cette crise financière due à cette pandémie. Nous n'en convenons pas. Mais, s'agissant des PMI, TPE, PME, des entreprises informelles, des bars et des salles de spectacles fermées qui emploient énormément de jeunes que ces grandes entreprises ni l'État ne peuvent absorber, qu'en est-il ? Qu'en est il des aides aux artistes qui sont désormais dos au mur après 5 mois d'inactivité, qu'est ce que l'État compte faire pour eux ? Ce sont des pères et des mères de familles qui tirent le diable de sindou par la queue.
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Malgré tout, Didier Drogba va-t-il finir par être imposé par le système à la Présidence de la FIF ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Tidjane Thiam pourrait-il être le nouveau poulain de Ouattara pour 20...
 
2629
Oui
54%  
 
2127
Non
44%  
 
129
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement