Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Le retour des chefs traditionnels dans leurs chefferies en zone anglophone, l'autre défi du gouvernement
 

Cameroun : Le retour des chefs traditionnels dans leurs chefferies en zone anglophone, l'autre défi du gouvernement

 
 
 
 2056 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 20 août 2020 - 07:21

Paul Atanga Nji (Ph)


Les chefs traditionnels sont plusieurs dizaines à avoir fui leurs chefferies dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest secouées par la crise anglophone depuis fin octobre 2016. 

Afin de les convaincre de regagner leurs chefferies, Paul Atanga Nji, le ministre de l’Administration territoriale (Minat, équivalent du ministère de l’Intérieur) a tenu une concertation mercredi avec ces auxiliaires de l’administration. 


« Les chefs traditionnels sont des auxiliaires de l’administration. Ils ont des populations sous leurs autorités, il est impérieux qu’ils regagnent leurs chefferies », a déclaré Paul Atanga Nji. 


« Dans nos chefferies nos populations s’identifient à nous et ces populations sont éparpillées un peu partout. Si nous ne sommes pas là nos administrés ne peuvent pas être là. Qui va les diriger ? » S’est interrogé l’un des chefs traditionnels du Nord-ouest qui n’a pas souhaité être cité. 


Assurances 


 

Le gouvernement tente de rassurer les chefs traditionnels sur leur sécurité et sur la situation sécuritaire globale dans les deux régions.

Selon le ministre Paul Atanga Nji, la situation globale s’améliore dans les deux régions malgré les signes de la dégradation.

« Nous avons fait une évaluation sécuritaire et la situation. Elle n’est pas ce qu’elle était il y a trois ou deux ans. Elle se normalise petit à petit. Le calme revient progressivement en dépit des exactions des terroristes. Il y a des chefs traditionnels qui sont restés sur place et qui ont bravé les menaces des terroristes», a expliqué Paul Atanga Nji. 


Enfin, les chefs traditionnels disent vouloir passer les fêtes de fin d’année dans leurs chefferies

« Depuis plus de trois ans, nous n’avons pas passé les fêtes chez nous. Il est temps que nous regagnions nos chefferies », poursuit un chef traditionnel. 


Elections 


Selon une opinion majoritairement répandue, derrière l’engouement du gouvernement à pousser les chefs traditionnels à retourner dans leurs chefferies, se cache la préparation des futures échéances régionales.

Le Minat a laissé entrevoir des signaux d’une prochaine élection au Cameroun. En effet dans le message fax envoyé aux gouverneurs, il leur a demandé de lui envoyer la liste complète des chefs traditionnels en lui signalant les cas de vacances et de contestations dans les chefferies de 2ème et 3ème degré.


Les élections régionales devraient se tenir après le double scrutin législatif et municipal du 9 février 2020 largement remporté par le Rdpc au pouvoir. 


 

En rappel, quelques localités des deux régions en crise ont été pacifiées par l’armée où l’on a assisté au retour des populations. Mais depuis plusieurs jours, l’on constate une flambée de violences marquées par les décapitations horribles de civils.  

C’est donc un nouveau bras de fer qui va s’ouvrir entre séparatistes et pouvoir. Les deux camps ont encore des positions tranchées.


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A ne pas lever les mots d'ordre et ne pas accepter le dialogue, l'opposition risque-t-elle de se marginaliser?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les habitants de Dabou ont ils profité d'un contexte de tension pour...
 
2
Oui
0%  
 
566
Non
82%  
 
120
Sans Avis
17%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement