Côte d'Ivoire Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Manifestations de rue, le Cofed dénonce le deux poids deux mesures
 

Côte d'Ivoire : Manifestations de rue, le Cofed dénonce le deux poids deux mesures

 
 
 
 9795 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 23 août 2020 - 13:01

Simone Datté, présidente du Cofed


Le gouvernement Ivoirien a, lors du dernier conseil des ministres suspendu toute manifestation sur la voie publique.


Hier lors de la cérémonie d'investiture du candidat du Rhdp à la prochaine élection présidentielle, Alassane Ouattara, des sympathisants et militants du Parti présidentiel ont fait une procession pour regagner le stade Felix Houphouët-Boigny, lieu de la cérémonie.


Une marche des militants du Rhdp que le collectif des femmes des détenus de la crise post-électorale (Cofed) dénonce.


Dans un communiqué parvenu à KOACI, Simone Datté, présidente du Cofed affirmant qu'il y a eu des femmes qui ont été interdites de marcher pour demander au chef de l’État de renoncer au 3ème mandat, déplore au même moment que des partisans du parti au pouvoir marchent en toute liberté pour aller à l'investiture de leur Président. 


 

"Ces derniers ne sont même pas inquiétés et les images de cette marche de soutien ont été relayées à la télévision publique nationale.", affirme-t-elle.


Le Cofed estime que cette politique de deux poids deux mesures, délibérément entretenue par le chef de l'État, ne participe qu’à promouvoir l’impunité, faire le lit à l’injustice et ne facilite en aucun cas la réconciliation tant ressassée par le chef de l'État.


Simone Datté a plaidé pour que le chef de l’État, Alassane Ouattara acte effectivement la réconciliation nationale en procédant à la libération des prisonniers de la crise post-électorale , militaires et civils encore en détention et au retour sécurisé des exilés afin de décrisper l'atmosphère.


Enfin, la présidente du Cofed a plaidé pour la libération de Pulchérie Gbalet, présidente d'alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI), proche de l'opposition, sous mandat de dépôt à la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca) après avoir lancé des messages à caractère insurrectionnels.


 

Jean Chresus




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Manifestations de rue, le Cofed dénonce le deux poids deux mesures
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Silence on dit rien. On bâillonne,on emprisonne on tue.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Ça je valide avec force. Ce deux poids deux mesures est tout simplement exécrable. Je suis certain que certains des sauvages nègres griots autour de Ouattara sont les initiateurs de ces mauvais conseils. C'est inaceptable dans un état qui se dit de droit. Comme nous l'avons dit dès le départ, cela n'était absolument pas nécessaire. On observe...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
La différence entre bon nombre des chefs d'état d'Afrique Noire et nos anciens Rois indigènes se situe au niveau des déguisements vestimentaires. Les vêtements de peaux de panthère ont été remplacés par des costumes. Notre pays est comparable à un Royaume dirigé par "un roi indigène ", donc il est interdit de protesté contre le ROI.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Covid-19, pas de couvre-feu décreté par le CNS, décision qui va dans le bon sens?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au ta...
 
5623
Oui
65%  
 
2882
Non
33%  
 
122
Sans
1%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement