Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Ouattara à propos des décisions de la CADHP en faveur de Gbagbo et Soro: « Pour nous elles sont nulles et de nul effet et ne seront pas appliquées»
 

Côte d'Ivoire : Ouattara à propos des décisions de la CADHP en faveur de Gbagbo et Soro: « Pour nous elles sont nulles et de nul effet et ne seront pas appliquées»

 
 
 
 18814 Vues
 
  10 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 26 septembre 2020 - 18:20

Alassane Ouattara ce samedi à Bouaflé


La Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP) a rendu en moins de deux semaines deux décisions en faveur de l'ancien Président de la République, Laurent Gbagbo et de l'ex-Premier ministre, Guillaume Soro.


Même si la Côte d'Ivoire depuis son retrait, à l'image d'autres Pays avant elle, ne tient plus compte des recommandations de cette Cour qui, selon ceux qui en sont sortis, tend à s'ingérer dans les affaires internes des Pays, elle demande aux autorités ivoiriennes de réintégrer les noms de ces deux personnalités sur la liste électorale en dépit de leur condamnation par défaut par leur pays.


Pendant que les partisans de Gbagbo et de Soro attendent l'exécution de ces deux décisions de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples, le chef de l'Etat ivoirien a au cours d'une conférence de presse organisée à Bouaflé à la fin d'une visite d'État qu'il a entamée dans la Marahoué depuis le mercredi dernier, mis fin aux espoirs des supporters de ces deux icônes de la politique ivoirienne.


 

Il a indiqué à la presse que ces deux décisions d'intégration de Laurent Gbagbo et de Guillaume Soro sur la liste électorale sont nulles et de nul effet et ne seront pas appliquées en Côte d'Ivoire


«Plusieurs décisions de la Cour africaine des droits de l'homme et de peuples ont demandé la réintégration de l'ancien Président de la République, Laurent Gbagbo et de l'ex Premier ministre, Guillaume Soro sur la liste électorale.


KOACI: Quel commentaire faites vous de ces décisions ?


Alassane Ouattara : Je crois que nous nous sommes déjà prononcé sur la décision de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples. Pour nous ce sont des décisions qui sont nulles et de nul effet qui porteraient atteinte à notre souveraineté. Nous les appliquons pas et nous n'avons pas l'intention de les appliquer et je signale, sur 45 États membres de l'Union africaine, il y avait neuf qui étaient membres de le Cour africaine et depuis le retrait du Bénin, du Rwanda et de la Côte d'Ivoire, même la Tanzanie, il ne reste plus que six.


Il y avait dix pays seulement qui sont membres maintenant, il y en quatre qui se sont retirés, il y en a que six que reconnaissent l'autonomie de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples qui est sous-tutelle de l'Union africaine, par conséquent c'est une décision nulle de nul effet qui n'est pas applicable et qui ne sera pas appliquée en Côte d'Ivoire», s'est justifié, Ouattara.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Burundi-Mali : Condamné à perpétuité, l'ex-Président Pierre Buyoya com...
 
 
Burundi-Mali : Condamné à perpétuité, l'ex-Président Pierre Buyoya compte faire appel
Politique
 
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, les femmes de l'UF- RHDP Cocody...
 
 
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2020, les femmes  de l'UF- RHDP Cocody mobilisées   pour le « un coup KO  du Président Alassane Ouattara »
Côte d'Ivoire : Décès soudain du Ministre Sidiki Diakité
Politique
Côte d'Ivoire : Décès soudain du Ministre Sidiki Diakité
Côte d'Ivoire il y a 11 heures
 
Côte d'Ivoire : Anne Ouloto à ses parents de Toulepleu : « Faisons la politique avec la raison et non avec le cœur »
Politique
Côte d'Ivoire : Anne Ouloto à ses parents de Toulepleu : « Faison...
Côte d'Ivoire il y a 13 heures
 
Côte d'Ivoire : Après les affrontements de Dabou, plus 50 individus interpellés par la Gendarmerie, 06 armes à feu saisis
Politique
Côte d'Ivoire : Après les affrontements de Dabou, plus 50 individ...
Côte d'Ivoire il y a 13 heures
 
 
 
 
  10 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Ouattara à propos des décisions de la CADHP en faveur de Gbagbo et Soro: « Pour nous elles sont nulles et de nul effet et ne seront pas appliquées»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Lom
Ça sera appliqué.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
On assiste aux derniers soubresauts du pervers, narcissique et cynique dictateur qui est lâché par tous.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Oeil de bouc, le voyou international restreint le nombre de pays prêts à le recevoir durant lorsque que viendra son exil. Bandécon!
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
Cela s'applique à la Côte d'Ivoire jusqu'en 2021. Observons seulement. En 2010 Dramane sait qu'il avait perdu, les institutions du pays l'ont confirmé. Et la France de Sarkozy a usé de la force par l'armée française pour arrêter L.G et au nom des lois internationales au-dessus des lois locales il a été investi par le C.C d'alors qui l'avait declaré perdant. En 2015 il n'ya pas eu d'élection, donc pas d'enjeu. En 2020, tout à changer, tous les tenors sont à l'opposition isolant le pouvoir rdr dans sa plus simple expression. Le problème est le refus du pouvoir rdr de rendre compte au peuple des vastes dettes, des détournements massifs dévoilés par la DGSE, des surfacturations et corruptions qui sont devenues la norme sans compter les violations des D.H. Sinon quand on a bien gouverné, bien géré et qu'on se repproche rien, on part du pouvoir libre et heureux sans crainte et sans la volonté de s'accrocher ou positionner un homme de main pour couvrir la mauvaise gouvernance,ce qui est le cas en Civ.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Voilà qui est super clair... En français facile pour tous, ou en d'autres termes, cette Cour peut se les foutre ses décisions là où bon lui semble... Dans tous les cas, la position du gouvernement ivoirien est justifiée au vu du parti pris flagrant de cette Cour qui s'est discréditée à plus d'un titre aux yeux de bien d'Africains... Juste un observateur de passage...
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Quand on va dire voilà la preuve que ce mandela de pacotille se substitue à la justice et à la cei, et c'est même lui qui a choisi ses adversaires aux prochaines élections, il se trouvera des moutons écervelés.... Et pourtant, c'est ce même menteur compulsif qui affirmait étant dans l'opposition que l'exclusion de candidats aux élections, entraînait inéluctablement de l'instabilité.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Dont acte. Merci Prado
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
C'est la cour africaine des droits de Soro
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
Bravo à Soro!!! Il a affaibli dramane en Europe et au nord. Aujourd'hui il ne répresente plus rien et est affaibli diplômatiquement. Il use de la violence pour s'imposer croyant que cela lui donne respect. Il est isolé à l'U.A. Sa voix ne porte pas et se fait humilier par ses pairs toujours. Le Magellan d'hier qui se promenait dans le monde entier en dilapidant les deniers publics est terré à Abidjan desormais encore isolé et devenu infréquentable. Soro a réussi son coup en montrant son vrai visage au monde entier .
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
un tel type Menteur et Roublard doit être ligoté par sa bouche et ses mains sur la place publique
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A ne pas lever les mots d'ordre et ne pas accepter le dialogue, l'opposition risque-t-elle de se marginaliser?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les habitants de Dabou ont ils profité d'un contexte de tension pour...
 
2
Oui
0%  
 
566
Non
82%  
 
120
Sans Avis
17%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement