Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Violences post-électorale, Fatou Bensouda prévient : « Ces actes pourraient constituer des crimes relevant de la compétence de la CPI »
 

Côte d'Ivoire : Violences post-électorale, Fatou Bensouda prévient : « Ces actes pourraient constituer des crimes relevant de la compétence de la CPI »

 
 
 
 10538 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 28 octobre 2020 - 17:01

Bensouda 


Le Bureau de la Procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI) informe qu’il demeure saisi de la situation socio-politique qui prévaut en ce moment en Côte d’Ivoire

 

« Je suis profondément préoccupée par les rapports publics et les informations reçues par mon Bureau, faisant état d’une recrudescence de violences graves depuis plusieurs jours dans des villes de la Côte d’Ivoire à l’approche de l’élection présidentielle prévue le 31 octobre 2020 », indique Fatou Bensouda, dans un communiqué transmis à KOACI ce mercredi.

 

Elle dit déplorer particulièrement les allégations de violences intercommunautaires qui auraient causé la mort de plusieurs personnes, des blessés et des atteintes graves aux biens de la population civile et de prévenir. 

« Ces actes pourraient constituer des crimes relevant de la compétence de la Cour pénale internationale (« la CPI ») », a relevé l’ancienne Ministre de la Justice de Gambe.

 

Enfin, Fatou Bensouda appelle tous les acteurs politiques et leurs partisans au calme et à la retenue. 


« Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré-électorale de 2010 ne doivent pas se répéter. La violence de tout bord politique n’est pas une option. Toute personne qui commet, ordonne, incite, encourage ou contribue de toute autre manière à la commission de crimes visés par le Statut de Rome est passible de poursuites devant les tribunaux de la Côte d’Ivoire ou devant la CPI », met-elle en garde.


 

Selon le président ivoirien, Alassane Ouattara, les actes de violences ont fait 30 morts dans le pays. Et lesdites violences seraient suscitées par l’opposition. Il affirme détenir des preuves et que la justice agira contre les commanditaires et auteurs en temps opportun. 


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Violences post-électorale, Fatou Bensouda prévient : « Ces actes pourraient constituer des crimes relevant de la compétence de la CPI »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
ah ben on a les video d'affi qui bombe la poitrine, il parlait sans voir que hkb a quitté derriere lui maintenant il est seul donc on regarde lol
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Cette idiote corrompue jusqu'aux lèvres juteuses là dit quoi même? Chrrrrr
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Pourfendeur
On a hâte que la CPI se saisisse du dossier : entre des militants et mains nues et des milices envoyées tuer avec des machettes, qui devrait craindre la Justice.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Pourquoi pas ? Les commanditaires sont à Bongouanou et Daoukro, et leurs parrains directs sont les nouveaux sauvages affi et bédié...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Juste se donner de la contenance , l' incompetence de madame le procureur a deja ete demontre a maintes reprises
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Soro et Affi à bon entendeur...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
bagohouo
Regard sa bouche l'ABA ! Toi ton cpi c'est pour l'Afrique seulement ? Va en Syrie en Iran en Amérique au Liban en Israël trrrrrrrr
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Dis à tes ROIS Africains de se corriger... Tu ne vas jamais voir Macron, Trump, Angela Merkel, Trudeau, Boris Johnson........ modifier leur Constitution pour se maintenir au pouvoir.
 
 il y a 1 mois
SRIKABLA
Les Ivoiriens attendent depuis plus de 5 ans les conclusions de la CPI de la poursuite contre le camp qui avait détruit Gbagbo et son clan... Fatou avait dit qu'elle continuait ses enquêtes sur les crimes commis par le camp du PR DRAMANE pendant la "1ere guerre-nationale-Ivoirienne"... Jusqu'á présent la CPI et FATOU restent MUET comme un sourd-muet...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement