Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Sénateurs du PDCI déférés à la MACA, leurs collègues évoquent une violation flagrante de l'article 92 de la constitution et 185 du règlement du sénat
 

Côte d'Ivoire : Sénateurs du PDCI déférés à la MACA, leurs collègues évoquent une violation flagrante de l'article 92 de la constitution et 185 du règlement du sénat

 
 
 
 6958 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 17 novembre 2020 - 11:39

le Sénateur Jean-Baptiste et ses collègues ce mardi à la maison du PDCI (Ph KOACI)


Deux sénateurs élus du PDCI-RDA ont été interpellés le 3 novembre 2020 au domicile d'Henri Konan Bédié à Cocody.


Ces arrestations intervenaient dans le cadre de la mise en place d'un Conseil national de transition, un organe parallèle qui voulait de substituer aux institutions du Pays.


Ainsi, Privat Séry Bi N'guessan, sénateur élu de la région du haut- sassandra, vice-président du PDCI au sénat et Lionel Bernard Passi, sénateur élu de la région de la Marahoué et porte-parole du groupe parlementaire du PDCI au sénat ont été interpellés à la résidence de Bédié et déférés à la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA).


Ce mardi 17 novembre 2020, des sénateurs du PDCI ont animé un point presse à la maison du Parti pour dénoncer l'arrestation de leurs collègues, comme constaté sur place par KOACI.


 

Pour ces sénateurs, ces arrestations ont été opérées en violation flagrante de l'article 92 de la constitution et et 185 du règlement du Sénat qui consacre l'immunité parlementaire des sénateurs.


Le groupe parlementaire PDCI-RDA au Sénat a laissé entendre qu'il n'est pas convaincu du flagrant délit évoqué pour maintenir ses sénateurs en raison en pleine session parlementaire.


Les sénateurs du PDCI-RDA révèlent que les arrestations tout azimut des opposants instaure un climat d'insécurité au sein des deux chambres du parlement.


 

En conséquence, les sénateurs du PDCI ont demandé la libération immédiate de leurs collègues et de tous les députés ayant été incarcérée dans le cadre de la contestation contre le troisième mandat du chef de l'Etat Alassane Ouattara.


Jean Chrésus 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Sénateurs du PDCI déférés à la MACA, leurs collègues évoquent une violation flagrante de l'article 92 de la constitution et 185 du règlement du sénat
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Les sénateurs seraient-ils au-dessus des lois de la république ? Non. Ils sont posés des actes de séditions. Et ça même c'est incompatible avec leurs fonctions. Donc, oui la réaction du gouvernement est appropriée... La justice devrait faire le reste.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Évidemment dans ce pays, nul n'est au dessus des lois de la république; sauf le minabilissime mandela et boucher de sindou qui, lui, peut violer la constitution et les lois à sa guise sans que cela ne fasse bondir cette justice dite indépendante.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement