Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Porté disparu, l'Adjudant Sanogo retrouvé calciné non loin de Zatta
 

Côte d'Ivoire : Porté disparu, l'Adjudant Sanogo retrouvé calciné non loin de Zatta

 
 
 
 35287 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 21 novembre 2020 - 17:39

Sanogo Seydou


Il était porté disparu et activement recherché, il a été retrouvé calciné non loin du lieu de l'attaque.


KOACI apprend d'un communiqué du Procureur de la République, que l'Adjudant Sanogo affecté a la sécurité du Ministre Moussa Sanogo a été retrouvé calciné non loin de Zatta, là où le jour du vote présidentiel, son cortège avait été attaqué.


COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE D’ABIDJAN


Le samedi 31 octobre 2020, un convoi de trois véhicules à bord desquels se trouvaient trois chauffeurs et trois agents des forces de l’ordre affectés à la sécurité du Ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, avait été pris à partie dans le village de Zatta, sur l’axe Bouaflé-Yamoussoukro, aux environs de 16 heures.


Arrivés à un barrage tenu par des personnes agissant dans le cadre de la mise en œuvre du boycott actif, les agents du Ministère du Budget avaient essayé de négocier la levée des barricades afin de poursuivre leur voyage sur Abidjan. Ces individus, surexcités, avaient alors tenté d’incendier les véhicules avec leurs occupants à bord, après en avoir crevé les pneus.


En définitive, ces agents réussissaient à s’extirper de ce traquenard avant d’essuyer des tirs nourris qui avaient atteint l’un des leurs à la tête pendant que les autres s’échappaient en gagnant la brousse voisine.


 

Au triste bilan de cette agression terroriste, l’on note les trois véhicules du Ministère du Budget incendiés et un agent, l’Adjudant SANOGO Seydou, porté disparu.


Face à ces faits d’une particulière gravité, la Gendarmerie nationale a entrepris de retrouver l’agent disparu. C’est ainsi que les enquêtes menées ont abouti à l’indication d’une sépulture sommaire faite à quinze (15) mètres de la route principale entre les villages d’Abouakouassikro et de Bonzi, à quelques encablures du lieu de l’attaque. Cette sépulture serait celle de l’Adjudant SANOGO Seydou.


La sépulture ouverte en présence du Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Bouaké agissant sur délégation du Procureur de la République près le Tribunal de première instance d’Abidjan, permettait de constater la présence d’un corps humain calciné, à la boite crânienne éclatée, sommairement enseveli dans un linceul blanc. 98 personnes ont été interpellées et 44 téléphones portables saisis pour enquête. Les auditions de ces personnes permettront d’identifier les auteurs, les complices et les commanditaires de cette barbarie.


Le corps découvert a été dirigé sur Abidjan en vue d’une autopsie médico-légale afin de déterminer les causes de la mort.


C’est le lieu, pour le Procureur de la République, d’indiquer que les enquêteurs sont à pied d’œuvre pour faire toute la lumière sur les incidents graves survenus avant, pendant et après l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Il tient à assurer l’opinion nationale et internationale que toutes les localités où ces faits d’une particulière gravité se sont produits sont concernées par les enquêtes ouvertes.


Le Procureur de la République tient enfin à appeler les uns et les autres à la retenue, à la pondération et à la responsabilité afin de préserver les vies humaines.


 

  Fait à Abidjan, le 21 novembre 2020


                   LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE



ADOU Richard Christophe


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Porté disparu, l'Adjudant Sanogo retrouvé calciné non loin de Zatta
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
l'horreur et ces opposants responsables des morts de la présidentielle osent parler de "martyr" !
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Il est de bon ton de dénoncer tous les morts de tous bords car si votre minabilissime mandela de sindou n'avait pas forcé un 3e mandat, on aurait pas eu cette énième crise. En 2010, vous avez attribué les 3000 morts de la crise post électorale à GBAGBO parce qu'il ne voulait pas quitter le pouvoir et pourtant, c'est vous les buveurs de sang qui aviez appelé à faire la guerre. C'est ça le problème de la CI et ses crises qui durent depuis 30 ans. On assume jamais les parts de responsabilité de ces crises. C'est toujours la faute aux autres. Autant je condamne ce crime horrible, et j'espère que les auteurs seront retrouvés, autant je condamne les crimes de vos milices du rdr. Ce qui signifie que même le jeune décapité dont vous jouiez au ping pong avec la tête a daoukro mérite aussi que justice lui soit rendu. C'est ça être responsable, mais visiblement, vous ne l'êtes pas du tout avec un tel raisonnement puéril.
 
 il y a 1 semaine
Khanel
Horreur!
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Incroyable... Quand nous disions que nous avions affaire à un terrorisme domestique en bonne et due forme alimenté par les sauvages du cnt...
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
très inquiétant
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Kofro
Vivement qe les enquêtes permettent de situer les responsabilités afin qe les coupables subissent la rigueur de la loi
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Konnin
Après une telle sauvagerie, on demande de libérer tous les prisonniers y compris les auteurs, commanditaires et complices. Diantre ! On ira de vengeance en vengeance si la chaîne de l'impunité n'est pas rompue avec une justice équitable et sans fioritures politiques pour tous. Quel que soit le titre ou la fonction, les auteurs, les complices et les commanditaires des tueries et destructions de biens devront être jugés. C'est cela aussi la réconciliation pas juste ĺes arrangements politiques.
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Quand il s'agit de cet adjudant Sanogo..... les resultats de l'autopsie de ses ossements sont connus en 24H..... et pourtant les résultats des autopsies des Marcel Gossio, Wattao, Diby Kofi, Kassaraté..... sont "TOP-SECRETS"....
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement