Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le SG du ministère des Affaires étrangères à propos des acquis de la Diplomatie économique: «la diplomatie rapporte gros, mais cela n'est pas comptabilisé .(...)»
 

Côte d'Ivoire : Le SG du ministère des Affaires étrangères à propos des acquis de la Diplomatie économique: «la diplomatie rapporte gros, mais cela n'est pas comptabilisé .(...)»

 
 
 
 8517 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 10 décembre 2020 - 23:50


En application des instructions du Président de la République et à l'instar de nombreux pays émergents, le ministère des Affaires étrangères a élévé au rang de ses priorités, les actions de promotions économiques extérieures avec la création de la Direction de la Diplomatie économique.


La diplomatie économique ne se limite pas exclusivement à l'accompagnement des entreprises ivoiriennes à l'extérieur ou l'attraction d'investisseurs étrangers. Le ministère travaille à la recherche de financement publics multilatéraux ou bilatéraux pour la mise ne œuvre de la politique de développement économique et social.


Le ministère des Affaires étrangères a pu mobiliser grâce au concours des ambassadeurs en 2018, un montant global estimé à plus de 700 milliards de FCFA 878 milliards de FCFA des investissements directs étrangers en 2019.


Au cours de cette année, en raison du ralentissement général des activités, au niveau international plus de 114 milliards de FCFA ont été acquis à la date du 1er octobre 2020. Au titre des missions économiques, le ministère des Affaires étrangères a enregistré 132 missions de prospection économique en 2019 contre 89 en 2018. De janvier à mars 2020, la DDE a reçu 13 missions économiques.


Les relations internationales sont marquées par une rude compétition économique et commerciale internationale dans laquelle, les diplomates font partie des acteurs principaux.


 

Dans ce contexte fortement concurrentiel, les diplomates ivoiriens doivent travailler à améliorer la visibilité des produits ivoiriens dans leur circonscription diplomatique.

Un séminaire a été organisé aujourd'hui, par le ministère des Affaires étrangères en collaboration avec le PNUD en vue de mettre à la disposition des opérateurs économiques ivoiriens et étrangers des outils adéquats.


Ce séminaire, comme l'a indiqué le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Daouda Diabaté, va contribuer à doter le ministère d'un vivier d'expertises dans le domaine de l'économie ivoirienne.


Selon lui, les thématiques retenues ont pour but de donner aux diplomates le plus grand nombre d'informations économiques sur les secteurs primaire, secondaire et tertiaire de l'économie nationale.


«Les résultats de ce séminaire vont aider à effacer ce déficit d'informations auquel sont confrontés nos ambassades dans leur mission de promotion économique. Il permettra de favoriser la création de nouvelles collaborations plus étroites entre le ministère des Affaires étrangères et toutes les administrations participantes.


Débuté ce jour, ce séminaire de renforcement des capacités des diplomates du ministère des Affaires étrangères prend fin demain.


Le Secrétaire général a déploré, le fait que le travail abattu par le ministère en terme de recouvrement n’est pas reconnu puisqu'il est attribué à d’autres départements.


 

«La diplomatie rapporte gros. La diplomatie rapporte autant que la Douane et les Impôts. Mais cela n'est pas comptabilisé à l'actif du ministère des Affaires étrangères », a conclu Daouda Diabaté.


Hassane Badia, responsable de l’unité politique et stratégique représentant, la Représentante résidente du PNUD a rassuré les autorités de l'accompagnement de cet organisme international.


«Tout processus de développement a besoin de se nourrir d'une vision inclusive des acteurs reposant sur des dynamiques de moyen et de long termes de l'économie de la société. C'est le lieu pour nous de féliciter la Côte d'Ivoire pour la qualité de haut niveau de ses ressources humaines. Permettez-nous de vous faire quelques propositions, pour les prochaines éditions. Dans le cadre du dispositif actuel, nous pourrions soutenir la revue de thème stratégique pour les futures séances de formation, accompagner le sport pour nos diplomates. Également tenant compte des priorités du PND 2021-2025 et de l'agenda du développement durable 2030, des échanges encore plus interactives sur les priorités nationales, pourraient avoir lieu avec le ministère des Affaires étrangères afin d’apprécier comment, nos diplomates pourront davantage aider à la mise en œuvre des 5 axes prioritaires du PND 2021-2025. La représentante résidente du PNUD est disponible à accompagner un atelier pour discuter un peu sur les 5 axes et voir comment la diplomatie ivoirienne peut accompagner à l'extérieur sa mise en œuvre efficace. Le PNUD se tient donc mobilisé à vos côtés pour appuyer la réalisation de vos objectifs de renforcement des capacités afin de couvrir tous les chants requis pour une diplomatie plus opérationnelle encore plus axées sur le développement », a-t-il précisé.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le SG du ministère des Affaires étrangères à propos des acquis de la Diplomatie économique: «la diplomatie rapporte gros, mais cela n'est pas comptabilisé .(...)»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement