Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Plus de 100 militaires centrafricains fuient les combats et se réfugient chez le voisin Camerounais
 

Cameroun : Plus de 100 militaires centrafricains fuient les combats et se réfugient chez le voisin Camerounais

 
 
 
 3754 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 29 décembre 2020 - 08:56

Frontière Cameroun-Centrafrique


Depuis quelques jours, des Camerounais vivants dans les localités de l’Est, frontalières avec la Centrafrique voient arriver des civils, mais aussi des militaires.


Les civils fuient les violences et les exactions depuis que les trois principaux groupes armés centrafricains ont décidé de fusionner tous leurs mouvements afin de faire tomber Bangui la capitale.


Joint au téléphone, le ministère camerounais de la Défense a confirmé à KOACI la présence de militaires centrafricains au Cameroun.


Une première vague de 127 militaires centrafricains est arrivée au Cameroun le 23 décembre dernier avec leurs équipements avant d’être désarmés et pris en charge.


Dans le même temps, plus de 2000 civils ont déjà quitté leur pays pour rejoindre le Cameroun depuis le déclenchement des récentes violences.


Ils sont entrés au Cameroun par la commune de Garoua-Boulai. Garoua-Boulaï est une ville de la région de l’Est du Cameroun située dans le département du Lom-et-Djerem, à la frontière avec la République centrafricaine.


 

Le camp des réfugiés de Gado-Badzere accueille des dizaines de milliers de réfugiés centrafricains depuis 2014 qui fuient les exactions des Seleka et Anti-Balaka. 


Le Hcr craint une autre arrivée massive de civils centrafricains au Cameroun. Les deux pays partagent une frontière réputée d’environ 1000 km.


Conséquence, le Cameroun est en première ligne des répercussions qu’engendrent les crises sécuritaires à répétition en Centrafrique.  


Des gendarmes otages des rebelles  


 Dimanche, trois gendarmes camerounais ont été pris en otages par des rebelles centrafricains de la faction appartenant à Abbas Sidiki, chef de la Milice des « 3R » (Retour, Réclamation et Réhabilitation.).


 

Ce chef de guerre centrafricain est sur la liste des personnes sous sanctions américaines.


Selon des sources sécuritaires, les trois gendarmes ont été retenus dans la localité camerounaise de Ngaoui région de l’Adamaoua frontalière de la Centrafrique.


Les rebelles ont exigé 15 millions FCFA pour libérer les soldats camerounais. Les négociations seraient en cours pour leur libération.



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun : Plus de 100 militaires centrafricains fuient les combats et se réfugient chez le voisin Camerounais
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Qui est fou ? Au secours, sauve qui peut...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives sans projets de loi dans les programmes des candidats, une affaire de poste ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Saisie record de cocaine à Cocody, vous attendez-vous à ce que des no...
 
2167
Oui
61%  
 
1243
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement