Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:   Kandia Camara célèbre ses dix ans à la tête du ministère de l'Education nationale et rend hommage à ses 15 devanciers
 

Côte d'Ivoire: Kandia Camara célèbre ses dix ans à la tête du ministère de l'Education nationale et rend hommage à ses 15 devanciers

 
 
 
 4187 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 31 décembre 2020 - 11:17



Nommée, ministre de l'Éducation Nationale, de l'Enseignement Technique et de la Formation professionnelle depuis décembre 2011, Kandia Camara a passé dix ans à la tête de ce département ministériel.


Hier, elle a organisé une cérémonie à Abidjan pour remercier ses collaborateurs, les partenaires sociaux et tous les partenaires techniques et financiers, qui accompagnent l'action gouvernementale en matière d'éducation. Parents et amis ont pris part à cette cérémonie qui a eu lieu quelques heures après le Conseil des ministres.


«Les dix dernières années de notre agir collectif m'ont permis de comprendre davantage combien sont nombreux les défis de la lutte contre l'analphabétisme et l'ignorance. Dès lors, il m'est loisible d'apprécier, à sa juste valeur, l'abnégation et le don de soi de collaborateurs dévoués pour la cause de l'École. Au moment où nous nous retrouvons pour remercier les principaux artisans d'une décennie d'actions communes et d'engagement individuel, je veux d'abord rendre un hommage solennel aux quinze personnalités qui m'ont précédée à la tête du Ministère de l'Éducation Nationale » a déclaré, la ministre de l'Education nationale.


Kandia Camara a rappelé que cette cérémonie est à la fois un «acte de reconnaissance et de gratitude à l'endroit des précurseurs et des pionniers, qui ont tracé les sillons de l'École ivoirienne. Et C'est aussi l'expression de ma gratitude à l'endroit des devanciers et prédécesseurs, dont l'œuvre s'inscrit dans la continuité de l'action éducative des pères fondateurs ».


Elle a réitère au Président de la République, Alassane Ouattara ses sincères remerciements d'avoir porté son choix sur sa modeste personne pour conduire ce Ministère chargé de symboles et d'histoires. Selon Kandia, en lui renouvelant sa confiance à diverses reprises, ce Faiseur d'hommes s'est révélé un grand bâtisseur d'écoles et un visionnaire hors pair.


 

«La Politique de Scolarisation Obligatoire porte la marque de ce grand homme, que je vous demande d'ovationner encore. Sous son impulsion, les actions engagées, les réalisations effectuées et les mesures exceptionnelles prises, en faveur du secteur de l'Education/Formation, montrent clairement que l'école est au cœur de son projet de société », a expliqué, la ministre de l'Education nationale.


Elle a remercié la Première Dame Dominique Ouattara pour son précieux accompagnement qui ne lui fait jamais défaut.


«Les écoles construites ici et là, les milliers de kits scolaires distribués, les cantines et les bibliothèques ouvertes, les vacances en France gracieusement offertes aux meilleurs élèves par Mme la Première Dame Dominique OUATTARA, chaque année depuis une dizaine d'années. Cette Dame, au grand cœur, est pour l'École ivoirienne ce que Mère Térésa fut pour l'humanité », la ministre de l'Education nationale.


Les effets cumulés des crises successives avaient considérablement affaibli le dispositif d'éducation-formation. Le cadre physique était délabré et l'environnement insalubre. Le manque d'infrastructures et d'équipements scolaires était patent et le déficit en personnels enseignants alarmant. Des disparités et des inégalités laissaient de nombreux enfants hors de l'école. La violence était monnaie courante. Le contenu de certains programmes d'enseignement portait gravement atteinte à l'équité du genre à travers des stéréotypes sexistes.


Kandia Camara a indiqué que grâce aux réflexions stratégiques, aux arbitrages décisifs, aux innovations ont produit des résultats ces dix dernières années.


«J'ai à cœur d'exprimer ma satisfaction et mes remerciements à vous qui, au quotidien, ne ménagez aucun effort pour traduire en actions concrètes la politique éducative de notre pays. Le chemin parcouru ensemble est le résultat d'une quête collective. C'est le fruit d'un travail d'équipe. C'est aussi et surtout la somme d'expériences plurielles et d'expertises avérées », a-t-elle ajouté.


Pour avoir réussi à assurer la continuité éducative en pleine crise sanitaire, la ministre de l'Education nationale a felicité ses collaborateurs qui sont selon elle des hommes et des femmes de mission et leur tiré, une fière chandelle et renouvelé sa confiance.


 

« Sans pouvoir vous nommer tous, je pense par exemple à Monsieur KABRAN Assoumou, Directeur de Cabinet, Monsieur Raoul KONE, Directeur de Cabinet Adjoint, KOUYATE Abdoulaye, Chef de Cabinet, Monsieur KOUROUMA Ibrahima, Coordonnateur Général de l'Inspection Générale et Monsieur SARR Assane, Conseiller Technique. A ces remerciements j'associe mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux, les Directeurs centraux et Chefs de services, les Coordonnateurs de Projets, les Directeurs Régionaux, les Inspecteurs de l'Enseignement Préscolaire et Primaire, les Directeurs de CAFOP, les Chefs d'Etablissements, les Directeurs d'écoles, les enseignants et les personnels d'encadrement. Une mention spéciale à tous les partenaires sociaux et à tous les partenaires techniques et financiers, qui accompagnent l'action gouvernementale en matière d'éducation », a-t-elle mentionné.


La ministre a enfin demandé à ses collaborateurs de demeurer attentifs à l'évolution des tendances du secteur Éducation-Formation en faisant preuve de proactivité face aux enjeux d'une école compétitive et résiliente de nombreux défis attendent.


Wassimagnon




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Kandia Camara célèbre ses dix ans à la tête du ministère de l'Education nationale et rend hommage à ses 15 devanciers
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
En tant qu'observateur, faut-il le souligner que Ouattara parfois prend des décisions insensées. Ce n'ai jamais bien de maintenir une personne ministre pkus de 10 ans ou pendant 10 ans à un poste. On finit lar créer une certaine mafia et royaume dirigée par cette personne quelque soit le degré d'efficacité de cette personne. Et puis son bilan est mitigé. Et puis, pourquoi favoriser même les cumuls de postes ? Pourquoi ne pas l'appeler à d'autres fonctions ou responsabilité dans la République ? C'est des pratiques de nègres... Je ne suis qu'un observateur. Dommage...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Hypocrites ! Méchant et jaloux. Dis à Wattra de te nommer
 
 il y a 3 mois
Adokaflai
Hum. C'est bien de fêter sa fortune estimée à plus de 600 millions en 10 ans. 12X10X5millions. C'est même très bien.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
baryond
Après 2 ans au même poste, on n'est plus efficace. Si le moro naba voulait bien garder une de ses griottes ministre, il aurait pu bien la nommer dans un autre ministère ou poste de valeur égale. La voila qui se targue d'être efficace sans que personne même celui qui l'a nommée n'ait aucun baromètre de référence. Pour une fois je suis d'accord avec @observateur partisan.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère aux 1000 milliards, coup dur pour Kandia Camara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour son premier Gouvernement, Patrick Achi a t-til eu les coudées fr...
 
1231
Oui
33%  
 
2363
Non
64%  
 
110
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement