Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Chan 2020, face à la menace sécessionniste, le gouvernement renforce le dispositif sécuritaire et rassure
 

Cameroun : Chan 2020, face à la menace sécessionniste, le gouvernement renforce le dispositif sécuritaire et rassure

 
 
 
 1546 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 14 janvier 2021 - 08:41

Face à la menace des leaders sécessionnistes de perturber le Chan 2020 qui se tient du 16 janvier au 7 février 2021, le gouvernement camerounais indique que les dispositions ont été prises pour la « réussite » de la grande fête du football africain sur l’ensemble des sites retenus, à savoir Yaoundé, Douala et Limbe.


Les autorités camerounaises ont placé sous très haute surveillance, tous les stades devant arbitrer les rencontres et les séances d’entrainement. 

Il en est de même pour les infrastructures hôtelières et routières y compris les vois d’accès aux différents sites. 

Ces mesures sécuritaires spéciales dont le déploiement d’un nombre important d’éléments de forces de défense et de sécurité, ont été prises pour la sécurisation des sites de jour comme de nuit apprend-on.  

Au plan sanitaire, en raison des mesures de restrictions liées au respect des mesures barrières de lutte contre la pandémie de Covid-19, les fans zones et autres villages du Chan ont été aménagés pour accueillir les nombreux supporter qui ne pourront pas avoir accès aux stades.


Menace sécessionniste 


Dans un communiqué les sécessionnistes ont mis en garde la CAF sur la tenue du CHAN 2020 en zone anglophone, précisément à Limbé une ville située dans la région du Sud-ouest.


 

S’adressant au président par intérim de la CAF, Constant Omari, mercredi 6 janvier 2021, les leaders de l’Etat imaginaire d’Ambazonie, ont indiqué que la ville de Limbé, est une «zone de guerre», et ne devrait pas abriter un match international.

« J’attire par cette lettre votre attention, celle de la FIFA et de la CAF de toutes les équipes jusqu'ici programmées pour jouer à Limbé, et de tous les spectateurs potentiels, que l'ensemble du territoire de l'Ambazonie, y compris Limbé, est une zone de guerre et n’est accessible pour aucun match international en ce moment », a écrit l’exubérant Samuel Ikome Sako, président par intérim de la république fantôme d’Ambazonie. 


En conséquence, les séparatistes ont invité la CAF à surseoir à l’organisation du CHAN en zone de guerre

A 72 jours du début du Chan, le bal des arrivées se poursuit. L’Ouganda, le Niger, la Zambie Rwanda, le Mali, la Lybie, le Congo, la Tanzanie sont déjà sur le sol camerounais. 


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Chan 2020, face à la menace sécessionniste, le gouvernement renforce le dispositif sécuritaire et rassure
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Covid-19, annonce de vaccination avec le vaccin de thérapie génique de Pfizer, avez vous peur?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Covid-19, pas de couvre-feu décreté par le CNS, décision qui va dans...
 
3437
Oui
72%  
 
1238
Non
26%  
 
122
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement