Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : San-Pédro, pour la gestion d'un quartier, le maire et un chef de quartier à couteaux tirés
 

Côte d'Ivoire : San-Pédro, pour la gestion d'un quartier, le maire et un chef de quartier à couteaux tirés

 
 
 
 6346 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 25 janvier 2021 - 09:43

Félix Anoblé et Coulibaly Issouf


Coulibaly Issouf ne parlera plus au nom des populations du quartier Belleville, ex-Zimbabwe dans la ville portuaire de San-Pédro comme rapporté à KOACI par une source sur place. Lui qui occupait le poste de chef de quartier de Belleville 4 et de chef central des quatre sous quartiers de Belleville, vient en effet d'en être démis par Félix Anoblé, maire de la commune de San-Pédro, a appris KOACI. Le premier magistrat de la seconde ville portuaire de Côte d'Ivoire, à la faveur d'une visite dans ce quartier le samedi 23 janvier 2021, l'a fait savoir aux populations dudit quartier.


« Les présidents de quartiers dans les communes sont les représentants du maire. On les appelle chefs de quartiers mais en réalité, ce sont des présidents de quartiers et ils sont là pour représenter le maire. On n'est pas président de quartier à vie. Normalement, les élections de président de quartier c'est tous les trois ans, » a clarifié dans un premier temps Félix Anoblé avant d'annoncer l'éviction de Coulibaly Issouf.


« Coulibaly Issouf n'est plus le président central de Belleville. En tant que maire, j'ai le devoir de réorganiser les quartiers. J'ai nommé Mr Coulibaly Beh comme président central (chef de quartier central) de Belleville. C'est lui le nouveau président central de Belleville. Toute autre personne qui va se prévaloir de ce titre est un usurpateur qui subira la rigueur de la loi, » a prévenu le maire de la commune de San-Pédro.


Il est reproché à Coulibaly Issouf d'avoir morcelé et vendu plusieurs terrains et des bas-fonds au quartier Belleville. « C'est Coulibaly Issouf qui a morcelé et vendu tous les terrains de Belleville. C'est pourquoi il est en palabre avec moi. Tous les bas-fonds-là chaque jour on les découpe. Mais si on construit dans les bas-fonds et qu'il pleut, où l'eau va-t-elle rester ? Elle va se retrouver dans vos maisons. Il ne faudra pas accuser les sorciers,» a souligné le maire de la commune de San-Pédro.


 

De son côté, Coulibaly Issouf joint au téléphone, récuse ces accusations et dit ne pas être concerné par la décision du maire Félix Anoblé.


« Je n'ai pas été informé que j'ai été démis de mon poste. Mais j'aimerais faire savoir à tous que je n'ai pas été installé par un maire. Plusieurs maires m'ont déjà trouvé à ce poste. Si un maire veut m'enlever, qu'il organise des élections.» a fait savoir Coulibaly Issouf. Pour lui, « l'acharnement » du maire sur sa personne, est dû au fait que ces derniers ne sont plus du même bord politique.


« Ce n'est pas parce que nous ne sommes pas du même bord politique qu'il va falloir démettre quelqu'un. Tout le monde le sait. J'étais avec lui (Félix Anoblé Ndlr) et nous avons combattu Nabo Clément. Mais Nabo Clément ne m'a pas démis de mon poste. Je n'ai été nommé par un maire. J'ai été choisi par les populations. Il (le maire) a déjà des conseillers municipaux à Belleville qui le représentent. Tous les chefs de quartiers ne sont pas obligés de le suivre.» s'est voulu clair Coulibaly Issouf. Poursuivant, il a battu en brèche les accusations portées contre lui par le maire de la commune de San-Pédro et faisant état de ce que c'est lui « qui a morcelé et vendu tous les bas-fonds et terrains de Belleville


« Qu'ai-je fait pour ne plus être chef de quartier ? Si c'est moi qui ai vendu des terrains, que le maire prenne une machine pour aller casser les bâtiments qui y ont été construits. Il aura devant lui les propriétaires et les vendeurs. Les gens ont leur documents. Qu'il les appelle et procède au contrôle de ces documents. En ce qui me concerne, je suis et je reste chef de quartier central de Belleville jusqu'à preuve du contraire. Si le maire veut m'enlever qu'il réunisse la population de Belleville, qu'il organise les élections et la population va choisir. C'est simple ! D'ailleurs, dès son arrivée à la tête de la commune, il a dit qu'il organiserait les élections de chefs de quartiers. Nous attendons !» a martelé Coulibaly Issouf.



 

T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Pas d'augmentation du coût de l'electricité pour les particulier, salutaire ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les pompes à essence plus aux normes depuis 2021, scandaleux ?
 
4126
Oui
95%  
 
211
Non
5%  
 
19
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : San-Pédro, pour la gestion d'un quartier, le maire et un chef de quartier à couteaux tirés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Fait absolument divers mais évitons les abus (qui qu'on soit à quelque niveau que ce soit).
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter