COMMUNIQUÉ
6 Février 2021
 
 4060 Vues
 
  2 Commentaires
 
 
 
 
PRESIDENCE CI
Côte d'Ivoire Politique
 
UA : Ramaphosa rappelle qu'il n'y a pas que la Covid-19 comme maladie sur le continent
 
 

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce samedi 06 février 2021, par Visioconférence, au 34è Sommet ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine (UA).


A l’entame de la cérémonie, une minute de silence a été observée par les participants en la mémoire de toutes les victimes de la COVID – 19.


Dans son discours d’ouverture, le Président sortant de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, S.E.M. Cyril Matamela RAMAPHOSA, a évoqué la crise sanitaire liée à la pandémie à Coronavirus qui est devenue non seulement une urgence sanitaire sur le continent et dans le monde, mais également une importante crise socio-économique qui a exacerbé les inégalités au niveau mondial et ralentit les progrès vers la réalisation des Objectifs de Développement Durable (OMD).


Face à cette situation, la réponse du continent africain a été, selon lui, une réponse de partenariat, de résilience, d’innovation, de partage de stratégies, d’expériences et de ressources. Ce qui a démontré la valeur et l’importance de l’Organisation continentale qui a été capable de donner une réponse collective face à cette crise.


Dans ce cadre, il a précisé qu’au moment où le continent s’apprête à mener une vaste campagne de vaccination des populations, les regards sont tournés vers l’Union Africaine et les partenaires, afin d’obtenir l’assistance et le soutien nécessaire pour réussir cette opération.


Le Président sortant de l’UA a, par ailleurs, indiqué qu’outre cette pandémie, l’Afrique doit continuer de faire face à d’autres crises que sont les conflits sur le continent, la guerre, la question du changement climatique, la pauvreté. La réponse à ces questions doit être, selon lui, des solutions collectives.


Quant au Président de la Commission de l’Union Africaine, M. Moussa Faki MAHAMAT, il a indiqué que la COVID-19 a eu un impact sans précédent sur le fonctionnement normal des Organes de l’Institution.


Il a ajouté que cette Session coïncide avec la fin du mandat de la Commission de l’Union qu’il dirige. Il a tenu à remercier les Chefs d’Etat et de Gouvernement et à leur rendre hommage pour tous les soutiens et conseils dont il a bénéficié tout au long de ses quatre (4) ans de mandat.


Après avoir mis en exergue tous les efforts accomplis par l’Organisation panafricaine, sous le leadership du Président Cyril RAMAPHOSA, pour faire face à la COVID-19, M. Moussa Faki MAHAMAT a souligné que cette pandémie n’a pas fait oublier d’autres défis de l’Afrique, à savoir, les défis de l’intégration régionale, de la paix et de la sécurité, de la gouvernance et du développement, de même que celui de la ZLECAF (Zone de Libre Echange Continentale) qui est un des projets-phares de l’Union Africaine ainsi que l’ambitieux projet de faire taire les armes sur le continent.


Toutefois, il a fait remarquer que le terrorisme, les conflits communautaires et les crises électorales violentes, de même que les trafics transnationaux sont les vraies « plaies » qui empêchent l’Afrique d’avancer et auxquels il faut nécessairement mettre fin.


Moussa Faki MAHAMAT a, en outre, fait le point de ses activités à la tête de la Commission de l’Union Africaine, et regretté qu’au cours de son mandat, l’accent n’ait été suffisamment mis sur la Culture. C’est pourquoi, il s’est réjoui que pour 2021, le thème retenu par l’Organisation panafricaine soit : « Arts, Culture et Patrimoine : Des leviers pour construire l’Afrique que nous voulons ».


La cérémonie d’Ouverture a été également marquée par la désignation, pour la période 2021 – 2022, du nouveau Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, en la personne du Président de la République Démocratique du Congo (RDC), S.E.M. Félix TSHISEKEDI.

Au cours de ce Sommet, d’autres Organes seront également renouvelés, notamment la Présidence de la Commission de l’Union et les membres de ladite Commission.


Après la passation des charges entre le Président sortant et le nouveau, S.E.M. Félix TSHISEKEDI, dans son discours d’acceptation, a rendu hommage à son prédécesseur, et salué « l’immense l’honneur » qui est fait à son pays, la RDC. Il a dit mesurer le poids de la tâche, mais s’est dit rassuré qu’avec le concours et la disponibilité des uns et des autres, notamment de ses pairs et des membres du Bureau de l’union, il pourra relever le défi.


Le nouveau Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine a fait observer que sa prise de fonction à la tête de l’Organisation continentale coïncide, de manière symbolique, avec la célébration du 60ème anniversaire de la disparition d’un fils de la RDC, Patrice LUMUMBA, précurseur du panafricanisme.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
UA : Ramaphosa rappelle qu'il n'y a pas que la Covid-19 comme maladie sur le continent
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Je ne pense pas que quelqu'un ait dit que c'était la seule maladie sur notre continent. Je ne pense non plus que quelqu'un ait dit que c'était la seule maladie dans le monde d'ailleurs. Comme l'Ebola, on juste doit faire face à ces maladies inopinées quand elles frappent. C'est tout.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Je cite : 1)"A l’entame de la cérémonie, une minute de silence a été observée par les participants en la mémoire de toutes les victimes de la COVID – 19". 2)" l’Afrique doit continuer de faire face à d’autres crises que sont les conflits sur le continent, la guerre..." -Le ridicule ne tue vraiment pas. S'il fallait à chaque réunion de ce "Machin" appelé UA, mettre 1 minute de silence pour chaque mort des nombreux maux qui tuent en Afrique, nous risquons d'avoir des heures de silence avant chaque réunion. -Même les rébellions et les guerres civiles provoquées sur le continent par nos dictatures, ont fait 10 fois plus de morts que leur "VIRUS" fabriqué dans un laboratoire. En principe, les labos de recherches servent à produire des choses pour le bien de l'humanité, alors que là, on nous sort d'un labo, un "VIRUS" pour tuer l'humanité. Le bon sens voudrait qu'on cherche d'abord à comprendre pourquoi des êtres humains fabriquent-ils sciemment des virus qui menacent toute l'humanité ?? Rien ne dit que ceux qui ont fabriquer ce "VIRUS" ne vont pas en fabriquer d'autres, au lieu de se précipiter pour vouloir vacciner tout le monde, avec en plus des vaccins douteux ?? Pour résoudre un problème, il faut commencer par supprimer les causes du mal. Rien de tout cela, et on nous dit que le "VIRUS" a déjà muté (virus Sud-africain, Brésilien, Anglais, etc). Un vaccin fabriqué pour le covid 19 immunise donc contre les nouveaux variants ? Si je comprends bien, ils ont donc trouvé des vaccins pour les "VARIANTS" avant même que ceux-ci ne sortent ?? étrange ! étrange ! tout ça...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives 2021, ceux qui ne vont pas voter sont-ils bien souvent les premiers à contester les défaites des candidats ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives sans projets de loi dans les programmes des candidats, u...
 
2761
Oui
61%  
 
1673
Non
37%  
 
124
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
  
Vidéo
  
Jeux Koaci
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter