Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les  « vraies » raisons de la mévente actuelle du cacao,  selon le porte-parole du Groupement des Négociants Ivoiriens (GNI)
 

Côte d'Ivoire : Les « vraies » raisons de la mévente actuelle du cacao, selon le porte-parole du Groupement des Négociants Ivoiriens (GNI)

 
 
 
 5880 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 février 2021 - 11:41

L’actualité économique ivoirienne est marquée ces dernières semaines par la mévente du cacao. Une situation qui provoque la grogne des producteurs et a fait monter au créneau le Groupement des Négociants Ivoiriens (GNI).


Ledit groupement regroupe environ quinze (15) petits exportateurs et broyeurs ivoiriens et qui dispose d’une capacité d’achat et d’exportation estimée à 300,000 tonnes de fèves de cacao.


Dans un entretien accordé à un confrère de la presse gouvernementale (Ndlr Fraternité Matin), son porte-parole, révèle selon les vraies raisons du produit phare de l’économie ivoirienne.


Pour Fabien Guéï, la mévente actuelle du cacao est liée au fait que les six multinationales installées en Côte d’Ivoire (Cargill, Barry-Callebaut, Olam, Touton, Sucden et Ecom) qui achètent la totalité du cacao ont décidé d’utiliser la baisse de la demande mondiale de cacao liée au Covid-19 comme argument pour baisser le prix Caf des 300 000 tonnes restantes de la grande campagne à des niveaux de prix inacceptables.


« Afin de mettre la pression sur le Conseil café cacao (CCC), les six multinationales se sont entendues pour arrêter les achats, en affirmant que les prix de vente Caf du CCC étaient élevés de 300 FCFA/kg ! La baisse de la demande due au Covid-19 justifiait une baisse importante du prix de l’ordre de 100 FCFA /kg que le CCC a concédé, comme nous pouvions le voir dans la messagerie, mais pas de 300 FCFA ! Pendant ce temps, les producteurs ont sur les bras le cacao invendu », révèle-t-il.


 

Poursuivant il relève que, heureusement, le CCC qu’il tient à féliciter, avait vendu déjà un peu plus de 85% de la récolte de la grande campagne et pourra assurer pour toute la campagne un prix minimum de 1000 CFA. 

« Enfin, selon nos informations sur le terrain, il ne resterait que 150 000 tonnes d’invendus dans les mains des producteurs et 50 000 tonnes auprès d’exportateurs. Donc, par rapport au 300 000 tonnes de départ, la situation est en cours de règlement et le CCC vend les derniers stocks », poursuit M. Guéï.


Pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise à l’avenir, le Groupement des Négociants Ivoiriens, propose que les sociétés qui représentent les chocolatiers aient une responsabilité morale et éthique d’acheter le cacao et de ne pas créer une crise économique.


« Concernant le prix, quand il y a un blocage entre un acheteur et un vendeur, il est prudent pour les deux parties de trouver un prix à mi-chemin. C’est sûrement ce qui se passe en ce moment vu que le problème est en train d’être résolu », affirme-t-il et d’indiquer qu’il faut mettre fin au monopole.


« Pour mettre fin au monopole, il faut dès maintenant que le CCC puisse vendre du cacao directement aux chocolatiers comme le fait le Ghana, sans passer par les six multinationales. Il faut donc rassurer les chocolatiers et aller les démarcher commercialement pour qu’ils achètent directement auprès du CCC. Mais en attendant, il faut absolument que ces multinationales qui achètent en Côte d’Ivoire, à travers leurs filiales, aient l’obligation d’allouer systématiquement 20 à 30% de chacun de leurs contrats aux transformateurs et exportateurs ivoiriens ainsi qu’aux structures de transformation et d’exportation du CCC, qui, lui, doit devenir un opérateur à part entière », préconise le porte-parole des Négociants ivoiriens.


 

Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les « vraies » raisons de la mévente actuelle du cacao, selon le porte-parole du Groupement des Négociants Ivoiriens (GNI)
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Une chose est sûre, les activités mondiales ont baissé. Tous les pays développés (les consommateurs) ont connu une récession l'an dernier. C'est seulement l'ampleur qui va différer. Donc, c'est pas faux. Par ailleurs, ceci ramène au goût du jour les suggestions de politique industrielle avancées par bien d'observateurs. Nous devons transformer nous-mêmes sur place TOUTES nos mat premières... C'est même plus sinon tout aussi important que construire des ponts et routes Sinon, à mon corps défendant, je dois le dire arrêtons de pleurnicher à chaque fois sur les fluctuations des prix. C'est l'offre et la demande essentiellement et ça ça sera même pire avec le temps... Entre autres les pays producteurs de pétrole aussi int connu des chutes vertigineuses du prix du pétrole dans le temps. Commençons à grandir un peu et évitons de pleurnicher à tout va... Il faut avancer-là...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
ouais ouais ces industriels auront tjrs une raison vous allez me dire qu'on a pas mangé de chocolat en occident pour les fetes de noel et fin d'années qu'ils arrete de nous baratiner , acheter une boite de chocolat la manger chez toi ca n'a jamais donné le covid, idem pour les petit dejeuner , yaourt , dessert chocolaté foutaise !!!faut qu'on casse la spirale maintenant ce congloméra de bandit va tjrs s'entendre ils ont meme pas pitié des planteurs et les meme viennent dire apres que les enfants travail dans les champs avec des ong bidon. s'il veulent pas qu'on se trouve des partenaires autre pour transformer et partager équitablement ca suffit maintenant.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Vous aurez faim. C'est tout. Arrêtez la production de cacao. Ces vont fermer. Faites de l'igname on va manger. Arrêtez de détruire nos forêts. Cessez d'être esclaves.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
C'est aussi visible qu'il n'y a pas de défense. Ceux qui prétendent vous défendre sont avec ces multinationales.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère aux 1000 milliards, coup dur pour Kandia Camara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour son premier Gouvernement, Patrick Achi a t-til eu les coudées fr...
 
1231
Oui
33%  
 
2363
Non
64%  
 
110
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement