Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Cacao, pression des multinationales pour la « réduction » massive du prix d'achat des tonnes restantes
 

Côte d'Ivoire : Cacao, pression des multinationales pour la « réduction » massive du prix d'achat des tonnes restantes

 
 
 
 16076 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 24 février 2021 - 09:38

Le bras de fer qui oppose le Conseil Café-Cacao (CCC) aux multinationales suite à la non-commercialisation de l'or brun se poursuit.


Nous apprenons que, Cargill, Barry-Callebaut, Olam, Touton, Sucden et Ecom, exigeraient désormais du CCC des réductions massives de prix pour acheter 100 000 tonnes de cacao aux mains des exportateurs ivoiriens.


Le conseil aurait été contraint de baisser son différentiel d’origine à un niveau très bas et en dessous du marché, de -200 à -250 livres Sterling par tonne (hors DRD), soit 400 dollars US/ tonne (220 FCFA par kilo) plus bas que ce qu’elles payaient avant la mise en place du Différentiel de Revenu Décent (DRD), ce que plusieurs observateurs commentent comme un remboursement forcé du DRD sur le prix d’origine.


Cependant, le CCC ferait maintenant face au refus de ces mêmes multinationales d’acheter au même prix ces 100 000 tonnes détenues par les exportateurs Ivoiriens et stockés dans les ports de San Pedro et d’Abidjan.


 

En effet, le régulateur se heurterait aux exigences des multinationales qui réclament un différentiel de -£350 a -£400 par tonne pour ces volumes aux mains des locaux, soit une décote supplémentaire de 150 à 200 FCFA par kilo, par rapport au prix qu’elles paient pour le cacao chargé par leurs filiales ivoiriennes.


Aucune multinationale ne souhaiterait reprendre ces stocks, si le différentiel n’est pas attractif. Elle justifierait cela par le fait qu’elles ont déjà leurs propres contrats à exécuter.


 « Pour mettre fin au monopole, il faut dès maintenant que le CCC puisse vendre du cacao directement aux chocolatiers comme le fait le Ghana, sans passer par les six multinationales. Il faut donc rassurer les chocolatiers et aller les démarcher commercialement pour qu’ils achètent directement auprès du CCC. Mais en attendant, il faut absolument que ces multinationales qui achètent en Côte d’Ivoire, à travers leurs filiales, aient l’obligation d’allouer systématiquement 20 à 30% de chacun de leurs contrats aux transformateurs et exportateurs ivoiriens ainsi qu’aux structures de transformation et d’exportation du CCC, qui, lui, doit devenir un opérateur à part entière », préconisait Fabien Guéï, porte-parole du  Groupement des Négociants Ivoiriens (GNI).


Mais jusqu’à quand va continuer ce bras de fer entre le Conseil Café-Cacao et les multinationales ? Que font les producteurs avec les produits stockés chez eux ? 


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Cacao, pression des multinationales pour la « réduction » massive du prix d'achat des tonnes restantes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Ils veulent nous crucifier ces multinationales avec nos économies dépendantes de ces mat premières. Nous le redisons faisons de la transformation de ces mat premières une priorité des priorités... C'est vital...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Nous@dabord
Mais jusqu’à quand va continuer ce bras de fer entre le Conseil Café-Cacao et les multinationales ? Que font les producteurs avec les produits stockés chez eux ? Meditons tous sur cette synthése …. Et prenons en compte les recommadations de Mr. Fabien Guéï, porte-parole du Groupement des Négociants Ivoiriens (GNI).
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Je cite: "Cacao, pression des multinationales pour la « réduction » massive du prix d'achat des tonnes restantes" -AAh bon !! Je croyais que c'est le marché (NEUTRE) qui déterminait les prix en fonction de la loi de l'offre et de la demande ?? Les capitalistes libéraux nous ont tjrs dit que la liberté laissée au marché aboutissait à l'optimum économique ?? Il y a donc des gens capables de décider à la place du "marché" qui a fait tant de bien à l'humanité depuis des siècles dixit certains plaisantins ?? -A ceux qui font du capitalisme libéral (et maintenant financiarisé) leur religion en économie, on vous apprend que des ANONYMES (appelés multinationales) décident de fixer les prix comme bon leur semble, sans tenir compte de l’effort fourni par nos pauvres paysans. Je rappelle au passage que ce sont les amis et soutiens de Dramane94… -J'en profite pour rappeler à certains ignares qui répètent des choses sans les comprendre, que le problème N°1 du nouveau monde globalisé, ce sont les mafieux de la finance internationale qui ne sont responsables de rien dans les actes qu'ils posent à travers le monde. Ils n'ont aucune responsabilité (qu'elle soit civile ou pénale). Imaginez une société humaine où rien n'est prévu pour sanctionner pénalement ceux qui posent des actes délictueux...Dans une telle société, les choses ne peuvent aller que de mal en pis. -Il me semble avoir rappelé récemment que le droit pénal international n'était pas du droit au sens du droit positif. Comment donc sanctionner pénalement ces transnationales qui commettent des crimes (économiques souvent) tout le temps, parce que leurs activités se déroulent dans plusieurs pays. Les occidentaux n'accepteront jamais que leurs ressortissants (dirigeants de ces multinationales) soient sanctionnés par des tribunaux de pays sous-développés, même s'ils commettent des crimes dans ces pays ?? -La CPI elle est là pour autre chose, c'est-à-dire poursuivre des dirigeants insoumis des pays victimes de leur impérialisme. Pas besoin d'être agrégé en droit pour comprendre que le droit international actuel encourage les voyous internationaux (oligarques de la finance internationale) à poursuivre leur comportement criminel. -Alors, ne soyez pas surpris par ce qui nous arrivera dans les prochaines décennies...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Levrai
Là on ne voit plus les amis blancs de dramane et de dominique
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Toutes les stratégies de nos dirigeants médiocres (comme D94), c'est d'attirer les investissements étrangers. C'est même utilisé comme un indicateur d'attractivité du pays. Cette posture peut se comprendre dans des pays souverains où tout crime (qu'il soit le fait d'un national ou d'un étranger) est punissable par une justice souveraine et indépendante du pays. Chez nous, attirer les capitaux étrangers, devient source de tous nos malheurs. Tous les investisseurs étrangers deviennent nos ennemis potentiels et nous sommes surpris que les choses soient ainsi...Il suffit de voir qui finance nos rébellions ? Qui participe aux truquages de nos élections qui engendrent ensuite des guerres civiles ? etc etc. Pauvre nègre !! Quand allons nous comprendre que dans cette période de crise sanitaire mondiale, nous subsahariens avons d'abord besoin de vaccins non pas contre les maladies, mais des vaccins contre notre propre naïveté légendaire et notre inconscience collective sans pareille...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement