Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Selon un vice-président de la CEI, si le décret sur la représentativité des femmes était appliqué, il n'y aurait pas eu d'élection législative
 

Côte d'Ivoire : Selon un vice-président de la CEI, si le décret sur la représentativité des femmes était appliqué, il n'y aurait pas eu d'élection législative

 
 
 
 3215 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 01 mai 2021 - 11:54

Échanges organisés à Cocody par le NDI (Ph KOACI)


M.Koné Sourou Vice- président de la Commission électorale indépendante (CEI) a fait le triste constat à un panel organisé par le NDI qui a lieu l'Institut américain de l'Université FHB d'Abidjan, concernant la loi sur la représentativité des femmes dans les assemblées élues. 


Il a fait savoir que l'élection législative de mars dernier ne pouvait se tenir si la CEI avait voulu appliquer le décret sur la représentativité des femmes sans les assemblées élues.


Il a expliqué qu'aucun parti politique n'aurait pu satisfaire aux dispositions du décret.


Soulignant qu'au niveau de la Commission élection électorale indépendante, c'est le code électorale qui a été appliqué. 


M.Koné Sourou a affirmé qu'il y a un déphasage entre le code électoral et le décret sur la représentativité des femmes dans les assemblées élues et que le code électoral n'a pas été mis à jour.


 

Le Vice président de la CEI a souhaité que cette situation soit corrigée aux prochaines élections locales.


"Nous estimons qu'il n'y a pas eu suffisamment de préparation au niveau des partis politiques, parce qu'il aurait fallu qu'il y ait une préparation préalable au niveau des partis politiques pour l'application de cette loi", a fait savoir le vice-président de la CEI.


Ces échanges ont vu la présence de divers panélistes dont Fleure Aké M'Bo la candidate malheureuse aux législatives à Agboville qui représentait la plateforme politique EDS


Elle a toutefois déploré le fait que " les hommes voient les femmes comme une menace ". 


Docteur Soro Farra la présidente des femmes de l'UDPCI, quant à elle invite " à une réelle volonté politique ".


À l'endroit des femmes, elle a demandé de se mettre au travail.


 

" Nous demandons l'application de la loi sur la représentativité des femmes , mais nous devons nous mettre au travail ", a-t-elle conseillé.


Rappelons que le gouvernement ivoirien a adopté le 06 mars 2019 en Conseil des ministres, un projet de loi instituant pour les scrutins uninominaux ou de listes, un quota de minimum de 30% de femmes sur le nombre total de candidats présentés pour les scrutins relatifs entre autres aux élections, des députés, des sénateurs, des Conseils régionaux.


Mais il faut dire que pour le scrutin législatif passé l'application de cette loi a posé problème au point où la CEI n'en a pas tenu compte  


Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Selon un vice-président de la CEI, si le décret sur la représentativité des femmes était appliqué, il n'y aurait pas eu d'élection législative
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Pourquoi le PR DRAMANE a-t-il signé un tel décret inutile ???>> Voilá pourquoi dans notre pays, le peuple contourne la plupart des lois et règles émises par le gouvernement.
 
 il y a 6 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement