Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Reçus par Ouégnin, Katinan et les ex-exilés « Nous sommes les mieux placés pour conduire le processus de réconciliation et de paix »
 

Côte d'Ivoire : Reçus par Ouégnin, Katinan et les ex-exilés « Nous sommes les mieux placés pour conduire le processus de réconciliation et de paix »

 
 
 
 6578 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 11 mai 2021 - 16:18

Katinan et les autres exilés reçus au siège de EDS à Cocody (Ph KOACI)


Justin Koné Katinan et certains cadres du Front populaire ivoirien (FPI, Gbagbo ou rien) rentrés d’exil le 30 avril dernier ont été reçu hier lundi 10 mai 2021 par le président de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), l'Honorable Georges Armand Ouégnin, à Cocody au siège de son organisation, comme sur place constaté par KOACI.


Rentrés de leur exil ghanéen suite à la crise postélectorale de 2010 à 2011, Koné Katinan, Demba Traoré, Damana Adia Pickass, Koudou Jeannette et Vehi Tokpa entre autres qui ont regagné Abidjan le vendredi 30 avril 2021 sont allés se mettre à la disposition de la plateforme EDS.


Damana Pickass l'un des responsables du FPI, Parti de Laurent Gbagbo a fait savoir que c'est dans une dynamique collective qu'ils ont tous abouti à l'acquittement définitif de l'ancien président ivoirien.


"Après avoir passé 10 années à l'étranger, nous sommes rentrés et sommes venus vous saluer et vous dire merci pour le travail que vous avez abattu ici en Côte d’Ivoire et partout dans le monde. C'est dans une dynamique collective que nous avons abouti à la libération du président Gbagbo.", a affirmé Damana Adia Pickass, porte-parole de la délégation des ex-exilés.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

"Ça n’a pas été facile, mais avec l'aide de Dieu tout le monde est sorti victorieux (…). Nous sommes venus nous mettre à votre disposition pour continuer le combat ", a-t-il ajouté.


Pour Jeannette Koudou, sœur de Laurent Gbagbo, leur posture d'exil était celle d'un combat de la souveraineté.


"Nous sommes des anciens exilés et nous sommes revenus. Notre posture d'exilés était une posture de combat et de revendication de notre souveraineté. Nous sommes venus pour nous inscrire dans le processus de réconciliation", a lâché Jeannette Koudou.


Enfin, il est revenu à Justin Koné Katinan, vice-président du FPI-GOR de faire savoir leur retour au Pays s'inscrit dans le cadre du processus de réconciliation.


 

Katinan a affirmé qu'en tant qu'anciens exilés pro-Gbagbo, ils sont les mieux placés pour conduire le bateau de la réconciliation nationale.


"Il y avait une bonne symbiose entre les personnes qui sont restées ici et nous. La Côte d'Ivoire ne peut pas continuer de violence en violence. Nous sommes les mieux placés pour conduire le processus de réconciliation et de paix parce que nous sommes les victimes de cette situation. En 2010, c'est nous qui avions le pouvoir et puis il y a eu ces attaques. Aujourd'hui, nous avons atteint un niveau qui nous oblige nous les pro-Gbagbo à conduire cette réconciliation", a affirmé Katinan Koné


Enfin, pour sa part, le député Georges Ouégnin a exprimé sa joie de voir ses camarades.


Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Reçus par Ouégnin, Katinan et les ex-exilés « Nous sommes les mieux placés pour conduire le processus de réconciliation et de paix »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
ils vont se morde entre eux un chien change pas ils sont enragés , mais ado est leur chicotte lol yeux connait bagages qui est lours allez mal parler a ougnin lol
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
La loososphere
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Ouattara recevra Gbagbo au palais présidentiel, symbole fort pour la réconciliation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Manque de recul médical et maladie peu dangereuse finalement, prendri...
 
2385
Oui
41%  
 
3277
Non
57%  
 
128
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement