Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Charnier de Yopougon, « affaire Armand Ouégnin doit être entendu », des proches de Gbagbo à Kafana « arrêtons les menaces de tout genre »
 

Côte d'Ivoire : Charnier de Yopougon, « affaire Armand Ouégnin doit être entendu », des proches de Gbagbo à Kafana « arrêtons les menaces de tout genre »

 
 
 
 7218 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 21 mai 2021 - 16:14

l'honorable Georges-Armand Ouégnin, président de EDS


Le samedi 15 mai 2021, dans le cadre des préparatifs du retour au pays de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, l'honorable Armand Ouégnin, président de EDS était l'invité du mouvement politique "Afrique ma Patrie", qui faisait par ailleurs son entrée politique.


Lors de cette cérémonie, Georges-Armand Ouégnin qui était l'un des invités, a pris la parole.

C'est lors de sa prise de parole que ce dernier aurait affirmé que "C'est pendant l'investiture de Laurent Gbagbo que le charnier de Yopougon a été fabriqué.".


Le ministre et maire de Yopougon, lors d'un point de presse animé le lundi 17 mai 2021 à son cabinet, se basant sur l'article d'un quotidien ivoirien a affirmé que le président de EDS devrait être entendu par la justice ivoirien et que sa sortie allait à l'encontre du processus de paix et de réconciliation.


Cette sortie du maire de Yopougon, les proches de l'ancien président Laurent Gbagbo la qualifie de maladroite.


 

Pour Gnégbré Kado, président du mouvement "Afrique ma Patrie", organisateur de la cérémonie au cours de laquelle Armand Ouégnin était invité, "Gilbert Koné Kafana, ex-député de Yopougon, accuse à tort l'honorable Armand Ouégnin, président de EDS, d'avoir tenu des propos allant à l'encontre de la réconciliation nationale et invite le procureur Adou à se saisir du dossier.".


Il affirme que l'article du journal sur lequel s'appuie l'ex-député de Yopougon n'est qu'un compte-rendu de la cérémonie et non une interview accordée à l'honorable Armand Ouégnin comme l'a fait croire le ministre Koné Kafana à son point de presse et qu'en aucun paragraphe de ce article l'auteur n'a attribué ces propos allégués au président de EDS, Armand Ouégnin.


"Le mouvement panafricanisme Afrique Ma Partie (AMP) en tant qu'organisateur de ladite cérémonie voudrait exprimer ses vives inquiétudes sur les raisons inavouées de cet acharnement.", a-t-il affirmé.


 

"A un moment où à un autre, il faudra faire la paix et se réconcilier pour construire ensemble l'avenir de notre pays.

Arrêtons d'avoir peur les uns des autres, arrêtons les menaces de tout genre et de brandir la justice comme un outil d'intimidation et de répression. Il y a un temps pour la guerre et un temps pour la paix.", a ajouté pour terminer Gnégbré Kado.


Jean Chrésus, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Charnier de Yopougon, « affaire Armand Ouégnin doit être entendu », des proches de Gbagbo à Kafana « arrêtons les menaces de tout genre »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Kafana et son clan sont au pouvoir pour "crucifier" tout opposant qui menace ou arrache un de leurs tabourets. J'avais eu beaucoup d'admiration pour Mr- Allassane DRAMANE Ouattara dans l'opposition, croyant qu'il était l'ultime arme des Ivoiriens qui pourra changer tout dans notre pays sur le plan socio-politique et économique.... J'ai eu TORT de le voter en 2010 face á aussi un autre radical groupe d'extrémiste(sFPI) qui était venu, eux aussi, régler des comptes.. Depuis plus de 27 ans, notre pays sombre sur le plan sociopolitique á cause des règlements de comptes qui ne finissent pas.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement