Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Appel à l'attaque contre une communauté étrangère, la suspecte risque une peine de  six mois à deux ans d'emprisonnement
 

Côte d'Ivoire : Appel à l'attaque contre une communauté étrangère, la suspecte risque une peine de six mois à deux ans d'emprisonnement

 
 
 
 8237 Vues
 
  12 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 21 mai 2021 - 17:33

Dame FN ce vendredi dans les locaux de la PLCC (Ph) 



Comme nous le relevions dans un précédent article, la Dame qui aurait appelé à l’attaque contre la communauté « Haoussa » suite à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux est aux mains des forces de l’ordre.


Elle est suspectée d’incitation au trouble et appel au meurtre. Elle devrait comparaitre dans les prochains jours afin de répondre de son acte. C’est de ces infractions que la suspecte aux initiales FN serait suspectée d’être coupable.


Selon les faits, dans sa vidéo lancée mercredi dernier et qui dure 19 minutes et 53 secondes, on peut constater une voix féminine qui s’adresse à plusieurs commerçants au marché d’Adjamé à Abidjan. L’auteur de la vidéo indexe la communauté nigérienne. Elle mentionne une vidéo parue sur Facebook dans laquelle des Ivoiriens résidant au Niger auraient subi des actes de violence et des sévices corporels de la part des Nigériens. Cette information provoque l’indignation non seulement des commerçants, mais également des abonnés de la page « Succès ».


 Ces propos suscitent 14 mille réactions et plus de huit mille partages à travers la toile. Ils sont pour la plupart accompagnés de messages à caractère xénophobes et d’appels à s’attaquer à l’intégrité physique de la population nigérienne vivant en Côte d’Ivoire. Les conséquences sur le terrain ne se font pas à attendre. 


 

En début d’après-midi, la communauté nigérienne, est prise à partie par des groupes de jeunes en colère. D’abord à Daloa, puis cela s’étend dans plusieurs communes dans le district d’Abidjan. Les entreprises et commerces sont détruits et pillés. Les agressions se poursuivent même sur d’autres communautés faisant ainsi de nombreux blessés et un mort.


Les enquêtes menées par la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) avec l’appui du Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) ont permis de remonter à l’utilisateur de la page qui a lancé l’appel


Interpellée puis conduite dans les locaux de la PLCC, FN a été soumise à une audition. Elle reconnait être l’auteur de la vidéo. 


Mais, affirme ne pas être responsable des troubles car, elle a juste relayé ce qu’elle avait entendu. Cela dit, notre loi réprime autant ceux qui publient des fausses informations, que ceux qui les relaient.


 

En définitive FN a été conduite devant le parquet où elle pourrait être poursuivie pour incitation à la violence et au meurtre et diffusion de fausses informations.


Pour rappel, l'article 65 de la loi N° 2013-451 du 19 juin 2013 relative à la lutte contre la cybercriminalité ; « Est puni de six mois à deux ans d’emprisonnement et de 1.000.000 à 5.000.000 de francs CFA d’amende, le fait pour toute personne de communiquer ou de divulguer par le biais d’un système d’information, une fausse information tendant à faire croire qu’une destruction, une dégradation ou une détérioration de biens ou une atteinte aux personnes a été commise ou va être commise « ; et l'article 62 de la même loi , « Est puni d’un mois à cinq ans d’emprisonnement et de 1.000.000 à 20.000.000 de francs CFA d’amende, le fait pour une personne de produire, de mettre à la disposition d’autrui ou de diffuser des données de nature à troubler l’ordre public ou à porter atteinte à la dignité humaine par le biais d’un système d’information. »



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  12 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Appel à l'attaque contre une communauté étrangère, la suspecte risque une peine de six mois à deux ans d'emprisonnement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
@Marius
Monsieur le journaliste, pourquoi ne précisez vous pas, comme vous le faites quand il s'agit des activistes pro GBAGBO, que cette haineuse est une activiste pro rhdp, donc pro dramane, qui a appelé à la haine et à la xénophobie !? Ou bien, c'esr gênant d'en parler, de savoir que ces pro moutons sont en réalité des xénophobes ?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
pfffff!!!!
 
 il y a 2 mois
Bafmajor
Mon frère depuis longtemps je te suis mais franchement tu n'es pas trop intelligent
 
 il y a 2 mois
Bafmajor
Votre haine va vous tuer
 
 il y a 2 mois
@Marius
Ahiii ! Que tu me suives ou pas, qu'est ce que cela peut changer à mon existence ou ta misérable existence d'abruti ?!
 
 il y a 2 mois
@Marius
Ahiii ! Que tu me suives ou pas, qu'est ce que cela peut changer à mon existence ou ta misérable existence d'abruti ?!
 
 il y a 2 mois
@Marius
Ces cancres! Si ç'avait été un activiste pro fpi, ces imbecîles trouveraient des choses à dire et redire. Quand on leur montre à eux leur haine des étrangers, alors là, ces éternels abrutis se sentent blessés. Bandécons!
 
 il y a 2 mois
Mesmin Konin
La video a ete partagee Dans la nuit du samedi au dimanche dernier a partir de Daloa effectivement. La commentatrice de la video original parlait le Malinke. Voila qu on nous informe qu il y avait deja des violences a Daloa et 3 jours plus tard ces violences se sont repandus sur Abidjan avec des scenes d horreur en commencant a Abobo, ceux qui ont perpetre des actes de violence a Yopougon s y sont rendus en gbaka, comme s ils avaient ete organises. La video etait censee s addresser aux personnes parlant Malinke, cette dame l a traduite en Francais pour des besoins qu elle seule sait. Ces attaques semblent planifiees et les bandes organisees semblaient savoir ce qu elles visaient. En passant c est quoi la hainosphere, la betisephere ou l amoursphere pour ceux qui sont si prompt a donner un qualificatif aux partisans ou sympathisants d une cause?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Pourfendeur
"La video etait censee s addresser aux personnes parlant Malinke, cette dame l a traduite en Francais pour des besoins qu elle seule sait." Mais mon cher @Mesmin Konin, les raisons sont évidentes si tu regardes sa vidéo : elle reproche aux "boussoumanis" d'être peureux, de ne pas s'engager dans le mouvement parce que c'est pas leur leader Gbagbo qui est au pouvoir. Clairement, l'affaire engageait son camp politique et ethnique, mais elle trouvait les effectifs insuffisants pour la traque aux étrangers. Il lui fallait donc des renforts, d'où cette vidéo en français pour inciter un plus large public à sortir, frapper et tuer.
 
 il y a 2 mois
Ubiquismus
Ceux qui n'auront pas compris ce qui se passe, c'est que la probable arrivée du Pr Gbagbo en CI pousse ce pouvoir et ses parrains à imaginer et exécuter toutes sortes de scénarii pour provoquer des situations de conflits graves dans ce pays...le but étant de désigner d'avance leurs ennemis (c'est à dire la vraie opposition ivoirienne) comme responsables des exactions. Et comme il n'y a pas de justice dans ce pays, il suffit de simples allégations pour transformer les soupçons en faits réels et de distribuer 20 ans à ceux qu'on ne veut pas voir sur la scène politique ivoirienne. Ce pouvoir illégitime est contraint d'entretenir un climat de violence et de terreur dont dépend sa pérennité...c'est triste, mais c'est la vérité qui est devant nous comme ça !!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
C'est bien beau d'écrouer cette dame, mais une autre femme nommée, Mariam Traoré, de surcroit, député de Tengrela(RDR/rhdp) n'avait-elle posé un acte similaire ???>>> Il y a eu encore certains jeunes du RDR qui avaient appelé á tuer sur les réseaux sociaux... Ils(avec Mariam Traoré) sont tous introuvables jusqu'à á présent parce qu'ils vivent sur une autre planète injoignable par avion . @SRIKA dit tout temps sur KOACI qu'avec une justice progouvernementale de "DOUBLE Standard=deux mêmes poids deux différentes mesures", des pouvoirs en place depuis 27 ans++ ; <>
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Comme par hasard, on nous dit ce qu'elle risque sans ajouter que les commanditaires seront recherchés et sévèrement punis... Le RDR et ses soutiens sont habitués à commettre des délits ou crimes pour ensuite les imputer à ceux qu'ils appellent leurs ennemis ; le charnier de Yopougon, le bombardement de Bouaké, la disparition de Kieffer, les évènements du NOVOTEL, etc etc. Les journalistes de RFI, France24, TV5 Monde,...sont pour l'instant en voyage sur la planète mars pour ne pas relayer ce qui se passe actuellement en CI.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement