Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Marche punitive des élèves gendarmes, après Yamoussoukro ils ont mis le cap sur Daloa, aucun incident signalé
 

Côte d'Ivoire : Marche punitive des élèves gendarmes, après Yamoussoukro ils ont mis le cap sur Daloa, aucun incident signalé

 
 
 
 6981 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 25 mai 2021 - 11:52

Contrairement au trajet prévu, les élèves sous-officiers de la gendarmerie nationale ne feront pas que la distance Abidjan-Yamoussoukro-Abidjan à pied. Un nouveau trajet leur a été indiqué. Ils ont mis le cap sur Daloa précisément à Toroguhé.


« Dans l’exécution de leur sanction, toujours à pied après donc Abidjan-Yamoussoukro, ils sont présentement à l'école de Gendarmerie de Toroguhé, la ville de Daloa dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire », précise une source sécuritaire.


Depuis leur départ d’Abidjan le vendredi 14 mai 2021, aucun incident majeur n’a été enregistré. Une équipe médicalisée et une équipe d'encadrement de la marche veillent sur eux pour parer à toute éventualité par une prise en charge des élèves, informe-t-on.


 

 La punition des sous-officiers gendarmes fait suite à leur descente dans la commune d’Adjamé où ils se sont attaqués à des civils dont une journaliste.


« Le dimanche 9 mai 2021, un groupe d’élèves sous-officiers de première année de l’École de Gendarmerie d’Abidjan, ayant bénéficié d’une permission collective, a molesté sans aucune raison, d’honnêtes citoyens dont une journaliste dans la commune d’Adjamé. Cet acte inqualifiable a gravement perturbé la quiétude des populations et créé une psychose en leur sein. Informé de la situation, le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale s’est aussitôt rendu au chevet de la journaliste pour exprimer ses regrets et apporter à toutes les personnes victimes de ces désagréments, sa compassion ainsi que celle de l’Institution toute entière. Les agissements de ces quelques élèves-gendarmes, contraires à l’éthique et au règlement militaire sont de nature à jeter le discrédit et ternir l’image de la Gendarmerie nationale dont la mission première consiste à protéger les personnes et leurs biens.... Tous ces individus encourent les sanctions disciplinaires prévues dont la radiation des effectifs de la Gendarmerie nationale, conformément au Code de la fonction militaire », indiquait une partie du communiqué Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale, le Général de Corps d’Armée, Alexandre Apalo Touré.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Marche punitive des élèves gendarmes, après Yamoussoukro ils ont mis le cap sur Daloa, aucun incident signalé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BenMar87
les punir tous pour en punir un
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement