Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Affaire Soro et autres, le militaire ayant convoyé les armes à Assini avoue : «  (...) J'ai déconné. Ce ne sont pas tous les ordres qu'on exécute »
 

Côte d'Ivoire : Affaire Soro et autres, le militaire ayant convoyé les armes à Assini avoue : « (...) J'ai déconné. Ce ne sont pas tous les ordres qu'on exécute »

 
 
 
 13308 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 02 juin 2021 - 18:02

Ce mercredi au Tribunal d'Abidjan (ph KOACI)



L'audition des militaires de la garde républicaine cités dans l'affaire Guillaume Soro et ses 19 proches poursuivis pour "complot contre l'autorité de l'État, de participation à une bande armée sans y exercé aucun commandement " s'est poursuivie aujourd'hui.


Le Sergent chef, Fofana Kouakou Konan alias "Benito", membre de la garde rapprochée de l'ancien Président de l'Assemblée nationale, interrogé sur les armes enlevées au bureau annexe de son patron a affirmé qu'il a effectivement participé à cette opération sous les ordres du Commandant Kassé.


Selon lui, ce sont des armes de type kalash AK 47, qui étaient stockées sous un lit picot, qu'il a enlevé.


A la question du juge et du Procureur de savoir combien d'armes il a emporté ?


 "J'ai emporté quelques armes"a-t-il répondu, sans donner plus de précision. "

Avant de se rendre à l'annexe, il a mentionné que le Commandant lui a donné l'ordre de faire disparaître les armes dans la lagune.


À la barre, Benito a déclaré qu'il ne s'est pas rendu à Assini. " J'ai seulement déposé les quelques armes que j'ai pris dans le bureau dans le véhicule et je suis parti à Anono pour boire une bière", a-t-il ajouté.


Le Sergent chef a soutenu qu'à son arrivée à l'annexe de l'ancien Président de l'Assemblée nationale avec ses camarades, ils ont trouvé sur place le Commandant Dagnogo et ses hommes. Ce dernier lui aurait confié qu'il était venu arrêter, Alain Lobognon et Koné Karamaté Souleymane, alias Soul to Soul.


Benito a indiqué que les armes qui ont été enlevées le jour des faits, le 23 décembre 2019 en présence des gendarmes et des policiers.


 "Les gendarmes et les policiers présents le 23 décembre 2019 ont assisté à l'enlèvement des armes", a martelé, le prévenu. "

Le Sergent chef, Kamagaté Adama alias "Killer" également membre de la garde rapprochée de Guillaume Soro et conducteur du véhicule qui aurait transporté les armes à Assini a déclaré à la barre qu'il a enlevé dans le bureau du Commandant Kassé, quatre armes à l'annexe sise à Cocody non loin de l'Ambassade des USA et a demandé à son collègue de poursuivre l'opération puisqu'il allait prier.


 "Je me suis rendu à Assini avec Bamba Souleymane et nous avons jeté les armes à la lagune", a expliqué, le Sergent chef, Kamagaté Adama. "

Ce dernier a affirmé que son collègue Benito n'était pas de l'expédition d'Assini et a mentionné que les armes enlevées sont sorties pendant que des gendarmes et policiers étaient encore déployés à l'annexe.


Il a regretté d'avoir obéi à l'ordre de sa hiérarchie vue la suite des événements.


 "Quand le problème est arrivé c'est là que j'ai compris que j'ai déconné. Ce ne sont pas tous les ordres qu'on exécute", a-t-il avoué à la barre. "

Quel est l'effet de l'eau sur une arme, lui a demandé son avocat.


 

Kamagaté Adama a déclaré que l'eau détruit l'arme.


Pour le confondre, l'avocat de l'État lui a demandé combien de temps l'eau pouvait détruire une arme.


 "On m'a tout simplement dit que le militaire doit protéger son arme de l'eau parce qu'elle peut la détruire", a-t-il répondu. "

Le Sergent chef, Bamba Souleymane de la Garde républicaine et membre de la garde rapprochée de Guillaume Soro interrogé a déclaré qu'il ne connaissait pas le nombre d'armes enlevées à l'annexe de l'ancien Président de l'Assemblée nationale.


Parce qu'il n'a pas assisté à leur embarquement, vue que cette opération s'est faite pendant qu'il était à la prière.


Le Sergent chef, Bamba Souleymane a cependant avoué qu'il a jeté 9 kalash AK 47 à l'eau, une fois à Assini, à proximité de la résidence de Guillaume Soro.


Au cours d'un exercice militaire lorsqu'il pleut est-ce que vous rangez votre Kalash, puisque l'eau la détruit? Au bout de combien de temps on obtient la destruction d'une kalash jetée à l'eau?


À ces questions du Procureur de la république et du juge, le prévenu a confié à la barre, que c'est la boue qui détruit la kalash. Et a indiqué qu'il ignorait le temps de destruction d'une kalash jetée à l'eau.


Avez-vous dit qu'ils devaient les déposer à proximité de la résidence de Guillaume Soro ?


Oui, je l'ai dit, a insisté, le Commandant Kassé Jean-Baptiste.


Le juge a demandé au Commandant pourquoi, il voulait salir la réputation de l'ancien Président de l'Assemblée, puisqu'il ne lui avait pas donné l'ordre d'acheminer ces armes à sa résidence d'Assini.



 "C'était une erreur", a confessé, le Commandant. "

Le Sergent chef, Dosso Seydou a pour sa part reconnu qu'il a jeté des armes dans la lagune à Assini non loin de la résidence de l'ancien Président de l'Assemblée nationale, mais il ignore le nombre. 


Pourquoi vous n'avez pas jeté les armes ailleurs. Est-ce que le Commandant vous a demandé de les déposer à côté de la résidence de Soro. Pourquoi vous les avez jeté à proximité de la résidence du pauvre Soro?.


En réponse à ces préoccupations du Juge Charles Bini, il a répondu que c'est la résidence de l'ancien Président qui était facilement accessible.


Il a également confessé qu'Assini était le lieu le mieux indiqué pour jeter les kalash.


Pour avoir accès à la lagune est-ce qu'on doit obligatoirement passer par la résidence de Guillaume Soro.


 

 "C'est la seule issue que je connusse pour avoir accès à la lagune", a répondu, le Sergent chef Dosso à cette question de la partie civile. "

Il a précisé qu'il a pu se rendre à Assini avec le chauffeur de Zebret Souleymane qui est un ami de l'ancien Président de l'Assemblée.


Ce sont au total, quatre militaires membres de la garde rapprochée de Guillaume Soro qui ont été entendues ce jour. L'audience a été renvoyée au jeudi par le Président du Tribunal.


Par ailleurs, avant l'entame des débats de fond, la question de la mise en liberté provisoire de certains détenus a été soulevée par la défense conformément aux conclusions de l'ordonnance du 22 avril 2020 de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples.


Cette requête de la défense a été rejetée par l'avocat de l'État, Maitre Ben Méité qui a soutenu dans ses explications que cette demande a été longuement débattues lors des précédentes audiences.


Il a affirmé que les prévenus sont dans les liens de la détention en vertu d'un mandat de détention qui leur a été décerné, alors que la Cour africaine demande à surseoir à un mandat de dépôt.


 "Comment peut-on surseoir quelque chose exécuté"?, s'est interrogé l'avocat de l'État qui a en définitif demandé au Tribunal présidé par le Juge Charles Bini de rejeter la demande de la Défense. "

Adou Richard-Christophe, Procureur de la république, emboitant le pas à l'avocat de l'État de Côte d'Ivoire ajoutant que la détention et l'arrestation des prévenus repose sur une base réfutable.


Selon lui, ces derniers ont été informés des motifs de leur arrestation.


Concernant l'ordonnance de la Cour africaine, le Procureur de la république a déclaré que partout dans le monde, les magistrats des sièges sont indépendants et ne reçoivent d'ordres de personnes.


Après quelques minutes de suspension, le juge a, dans sa délibération, refusé la liberté provisoire aux détenus dont les noms suivent.


Il s'agit d'Alain Lobognon, de Koné Kamaraté Souleymane, de Sekongo Félicien et des frères Soro.




Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Affaire Soro et autres, le militaire ayant convoyé les armes à Assini avoue : « (...) J'ai déconné. Ce ne sont pas tous les ordres qu'on exécute »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Yavait donc bel et et bien un coup d'état de programmé, ah ce Soro !
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LeMagotOuRien
Rires! .en fait toutes ces pirouettes alambiquées de ces apprentis putschistes de soroïstes trahissent bien que les armes retrouvées étaient déjà à Assinie dans la villa de soro guillaume !.. y'a pas eu de transport d'armes depuis Abidjan, surtout qu'il y'a la lagune non loin du siège du gps de ce soro près de l'Ambassade des USA !.. bref! Si on s'en tient aux propos de soro dans la bande sonore qui l'incrimination et dont soro guillaume lui-même a reconnu l'authenticité en vidéo le 31 décembre 2019, et présente encore sur youtube, ces armes qui étaient à Assinie devaient servir à attaquer la résidence du Président Ouattara à Assinie que seule les 200 mètres de largeur de la lagune séparent de la maison de soro guillaume à Assinie!.. bref!.. pauvre de ce préservatif usagé de soro guillaume
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Est ce que on entend la grosse grosse gueule de soro nous on construit un pays puissant lui fait des show humoristique de cloown dans des maquis je dirais même dans des arrières salles de kebab qu il est loin le temps des palace ça vientbun peu un peu petit le fauteuil est la toi tubes ou lol pitié
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Pourfendeur
Le ridicule ne tue vraiment pas. Combien de kalashs a-t-il fallu pour pour renverser le régime vermoulu de Bédié ? Et on veut nous faire avaler que le régime archi-militarisé de Ouattara était menacé par 9 (neuf) kalashs ? Et de surcroit par celui qui a maintenu un pays divisé de 2002 à 2011 grâce à l'armée qu'il y a constitué ! avec des milliers d'hommes, des mortiers, des obusiers, de la DCA, des mitrailleuses lourdes, etc ! Vraiment, Abobowood carbure au super actuellement ! Avalez donc ces histoires, bande de nez-percés !
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Prends mon "Gbo^h" de loin..........Soro voulait renverser le PR DRAMANE avec 9 Kalach.... Le PR DRAMANE avait lui-même donné le verdit. Il avait affirmé que Soro Guillaume sera puni avec une peine de prison á perpétuité, donc je ne vois pas l'importance de ce procès.
 
 il y a 1 semaine
BenMar87
tout comme dans un pays normal...je passe...
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Ce procès ressemble á celui du procès des machettes de Jacques Amagoua á Bouaké. Soro Guillaume voulait renverser le Pr DRAMANE avec 9 fusils................. Si nous envoyons des experts neutres, ils pourront probablement trouver des dizaines d'armes de toute sorte au domicile de Birama Ouattara(photocopie) et autres ministres du RDR/rhdp.
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : L'armée ivoirienne peut-elle trembler face à des bandes armées au Nord?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le retour annoncé de Laurent Gbagbo pourrait-il finir en flop ?
 
1
Oui
0%  
 
2299
Non
95%  
 
113
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement