Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Commercialisation du Cacao, la Côte d'Ivoire et le Ghana créent un cadre d'échanges, Adjoumani appelle l'ensemble des pays africains producteurs à les rejoindre
 

Côte d'Ivoire : Commercialisation du Cacao, la Côte d'Ivoire et le Ghana créent un cadre d'échanges, Adjoumani appelle l'ensemble des pays africains producteurs à les rejoindre

 
 
 
 3390 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 22 juin 2021 - 07:24

Kobenan Kouassi Adjoumani




Le Comité de Pilotage de l'Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana a tenu sa première session, à Abidjan le 21 juin 2021, sous la présidence du ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et du Développent Rural de la République de Côte d'Ivoire, Kobenan Kouassi Adjoumani en présence de son homologue ghanéen.


Considérant la nomination du candidat de la République de Côte d'Ivoire au poste de Secrétaire exécutif de l'Initiative, et Conformément à l'article 10 de la Charte de l'Initiative, le Comité de pilotage a élu le Ghana comme 1er président du Comité de pilotage.


Par conséquent, l'honorable ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture de la République du Ghana, Dr. OWOSU AFRIYIE AKOTO est désormais le Président du Comité de Pilotage, organe suprême de l'Initiative Caco Côte d'Ivoire-Ghana.


Le Comité a approuvé les documents de travail de l'organe suprême de l'Initiative. Ces documents sont destinés à garantir le fonctionnement harmonieux et efficace du Secrétariat, à guider les procédures lors des réunions et le travail des organes de l'Initiative ainsi que le traitement des questions financières de l'Initiative.


Les documents approuvés sont, le Règlement administratif, le Règlement financier, le statut et règlement du personnel, y compris l'organigramme de l'Initiative, le règlement de la caisse de prévoyance du personnel, les critères de sélection du Secrétaire Exécutif, et l'accord de Siège.


 

Comité a nommé Alex Pierre-Arnaud Assanvo comme Secrétaire exécutif de l'Initiative, jusqu'au 30 septembre 2025, conformément à l'article 14.2 de la Charte. Il a au cours de ce cette première session prêté serment.


Par ailleurs, le Comité a noté avec gratitude le grand geste du gouvernement du Ghana d'offrir le siège permanent du Secrétariat et une résidence de fonction pour le secrétaire exécutif, a accepté de signer l'accord de siège, de lancer l'Initiative et de mettre en service le siège permanent à Accra en aout 2021.


Il décide enfin de rester activement inflexible sur la question de la promotion du bien-être et des intérêts collectifs des producteurs de cacao.


Au terme de cette session, Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre d'État, ministre de l'Agriculture et du développement rural, a rappelé que « l'Initiative Cacao Côte d'Ivoire –Ghana » marque la concrétisation de la volonté des deux (2) Chefs d'Etat de raffermir de façon continue, la coopération et l'harmonisation de leurs politiques et initiatives dans divers domaines stratégiques et plus spécifiquement dans la filière cacao.


Selon lui, l'Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana sera ainsi pour les deux pays, un cadre d'échanges qui permettra de coordonner de façon conjointe une politique cacaoyère aux fins de promouvoir, de favoriser et de défendre les intérêts collectifs de nos deux (2) pays sur le marché international, ainsi que dans tous les fora internationaux.


Les chantiers abordés dans le cadre de l'Initiative Cacao Côte d'Ivoire-Ghana sont vastes. Dans le cadre du partenariat stratégique, la Côte d'Ivoire et le Ghana ont décidé, à travers Le Conseil du Café-Cacao et le Ghana Cocoa Board, de s'approprier la « Norme internationale ISO 34101-4 sur le cacao durable et traçable » afin d'apporter des solutions qui tiennent compte des intérêts de l'ensemble des acteurs face à la problématique de production de cacao durable.


 

«Ainsi, les travaux entre nos deux pays ont permis d'aboutir à la publication récente, par l'Organisation Africaine de Normalisation (ARSO), de la Norme africaine pour le cacao durable série ARS 1000. Cette Norme vise la production de cacao durable sur la base des trois piliers de la durabilité, que sont : la dimension économique, la dimension sociale et la dimension environnementale. Elle sera le référentiel au niveau du secteur cacao en Côte d'Ivoire. Sa mise en œuvre prendra en compte les problématiques sur le travail des enfants et la déforestation en zones cacaoyères ainsi que les questions de la traçabilité de la chaîne d'approvisionnement du cacao. Nous disons donc merci à l'ARSO et à tous les 23 pays membres qui ont contribué aux travaux d'harmonisation ayant abouti à la publication de la Norme », a précisé, le ministre ivoirien.


Il a annoncé que dans ce processus, la Côte d'Ivoire, à travers Le Conseil du Café-Cacao, a presque achevé son projet de recensement des producteurs de cacao et de leurs vergers, ce qui permettra de faciliter la traçabilité de la production à l'exportation. Et Le Conseil du Café-Cacao a également élaboré un programme de plantation de soixante millions (60 000 000) d'arbres d'ici 2025. Pour l'année 2021 en cours, ce sont dix millions d'arbres qui seront plantés avec douze (12) essences forestières.


Adjoumani a enfin lancé, un vibrant appel à l'ensemble des pays africains producteurs de cacao, à adhérer à cette Organisation qui permettra aux États producteurs de cacao d'influencer davantage le marché mondial.


«Ainsi, et j'en suis persuadé, nous pourrons améliorer les conditions de vie et de travail de nos producteurs de cacao, acteurs principaux de la durabilité, et qui, sans aucun doute, constituent l'épine dorsale de l'économie cacaoyère. Il est de notre devoir à tous, Gouvernements, membres de l'organe opérationnel de l'Initiative, partenaires techniques et financiers, producteurs et autres acteurs de la chaine de valeur, d'œuvrer pour la prospérité des activités de l'Initiative car la pérennisation des activités de nos braves producteurs et l'économie cacaoyère en dépendent », a conclu, le ministre.


Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Commercialisation du Cacao, la Côte d'Ivoire et le Ghana créent un cadre d'échanges, Adjoumani appelle l'ensemble des pays africains producteurs à les rejoindre
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
A VRAI DIRE
Félicitations. La Côte d'Ivoire SOLIDAIRE en marche. loin des guerres de jupons. coup de rein entre Nadiniste et Simoniste. Nous on travaille.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Avant de dire du n'IMPORTE QUOI ; je te prie de comparer les prix de nos principaux produits agricoles d'exportations, sous le régime Gbagbo et á ceux du régime actuel ????
 
 il y a 6 mois
SRIKABLA
Côte d'Ivoire "YAKO"..... le prix du cacao fixé par "Pissanci" et associés n'a tenu que quelques semaines avant de chuter brutalement comme si nous étions á une bourse des actions de Wall-Street. Gbagbo, malgré la guerre et un pays divisé en deux, avait mis la barre très haute que le pouvoir RDR/rhdp n'arrive jamais á atteindre....Voilá l'une des causes de la popularité de Gbagbo Laurent........ et pourtant Gbagbo n'a même pas obtenu un diplome de CEPE en économie.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter