Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : De retour d'exil, Bendjo, condamné à 20 ans de prison, arrive libre et remercie Alassane Ouattara
 

Côte d'Ivoire : De retour d'exil, Bendjo, condamné à 20 ans de prison, arrive libre et remercie Alassane Ouattara

 
 
 
 6365 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 05 juillet 2021 - 09:22

Noël Akossi Bendjo au siège du Pdci à Cocody (Ph KOACI)



Akossi Bendjo, ancien maire du Plateau, condamné par la justice ivoirienne à 20 ans d’emprisonnement ferme pour détournements de fonds faux et usage de faux et de blanchiment de capitaux portant sur la somme de 4 milliards de FCFA, est rentré au Pays dans la soirée du samedi 3 juillet 2021, après trois (3) années passées en exil en France.


Son retour au Pays a été possible grâce à une assurance donnée par les autorités ivoiriennes aux dirigeants du parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci).


Éloigné avec épouse de son Pays, Akossi Bendjo a foulé le sol ivoirien dans la soirée du samedi dernier et était attendu à l'aéroport Félix Houphouët-Boigny par ses proches.


 

De l'aéroport d'Abidjan, l'ancien maire, s'est directement rendu au siège du Pdci à Cocody où il a prononcé son discours devant les militants du plus vieux Parti, comme sur place constaté par KOACI.


Contrairement à Laurent Gbagbo, l'homme n'a pas manqué de prier Guikahué, secrétaire exécutif du Pdci, représentant pour la circonstance, Bédié, de transmettre ses sincères remerciements au président Alassane Ouattara pour avoir engagé le dialogue qui a permis la libération des prisonniers et le retour des exilés.


Akossi Bendjo a souhaité que Bédié, Ouattara et Gbagbo poursuivent le processus de décrispation qu'ils ont engagés en vue de la réconciliation totale des fils et filles du Pays, réconciliation selon lui incontournable si la Côte d'Ivoire souhaite reprendre le chemin de la construction de la nation ivoirienne telle que voulue par le Père fondateur, le président Felix Houphouët.


"Nous devrions toutes et tous dès à présent mettre de côté nos velléités partisanes qui ne servent que nos intérêts égoïstes. Aujourd'hui, face aux défis sanitaires et sécuritaires au niveau continental avec les risques qu'ils font planer sur nos économies, nous n'avons qu'une seule arme : notre unité. Plus que jamais, les Ivoiriennes et les Ivoiriens ont besoin de cohésion, de réconciliation et de paix pour espérer vivre dignement. ", a-t-il plaidé.


Enfin, l'ancien maire du Plateau souhaite un dialogue franc entre les "doyens d'âge" Gbagbo, Bédié et Alassane Ouattara pour une décrispation du climat politique au pays.


 

"C'est pour cela qu'il faut saluer et soutenir la volonté de dialogue de nos leaders et les encourager à poser chaque jour davantage des actes concrets de consolidation de l'union et la cohésion des enfants de ce pays. Il est de notoriété que dans chacun de nos villages, la responsabilité du maintien de la cohésion et l'unité incombe aux doyens d'âge qui s'impliquent sans réserve et sans relâche dans cette quête.", a-t-il fait savoir.



Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : De retour d'exil, Bendjo, condamné à 20 ans de prison, arrive libre et remercie Alassane Ouattara
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
Je cite: "De retour d'exil, Bendjo, condamné à 20 ans de prison, arrive libre et remercie Alassane Ouattara..." C'est quoi cette république bananière où une justice aux ordre condamne à tour de bras les opposants (qui sont ensuite obliger de REMERCIER le dictateur) ??? Dramane a-t-il remercier le Pr Gbagbo quand il l'a autorisé à être candidat en 2010 alors que la constitution l'excluait ??? Dramane a-t-il dit merci à SORO, à IB,... quand ces derniers ont fait et revendiqué des coups d'état pour préserver Dramane ??? Hôôôôô !!
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Tu ne sais pas combien de sous(argent) , Akossi Banjo a versé discrètement au ROI avant d'avoir le visa de son retour au pays.
 
 il y a 5 mois
Levrai
Faites vous respecter un peu quand même aaah, Comment tu peux dire "merci" à quelqu'un qui n'a jamais fréquenté sur le sol Ivoirien, juste parce qu'il accepte que tu retournes simplement chez toi qui n'est pas en plus chez lui.... Aaaah Bendjo
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Gbagbo remercier alassane ouatara??????????? Vous attendrez encore longtemps voire l’éternité chers journaleux. J’imagine même si dans la tête de Gbagbo il y’a une herbe ou un insecte qu’on appelle comme ça.... vous donnez trop d’importance votre alassane, c’est vous personne ne vous condamne pour cela mais sachez que ce n’est pas tout le monde qui va faire des courbettes à ce demi monsieur. Détrompez vous.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Si Benjo dit merci certainement il a été un grand voleur et sa condamnation était juste pour ainsi bénéficié de la grâce présidentielle, là ça se comprend.
 
 il y a 5 mois
@Marius
Le fait que GBAGBO n'a pas une seule fois prononcé le nom de dramane ouattara, à plus forte raison le remercier pour l'avoir envoyé à la CPI et qu'il en revienne en héros, cela vous fait mal, au point de faire des comparaisons sans raison ? Hein Monsieur le journaliste ?! Loll. D'ailleurs, dites nous pourquoi, comme Akossi Bendjo, GBAGBO devrait il remercier alassane dramane ouattara ? Et si vous proposez à tous ces opposants condamnés à 20 ans de prison (le tarif normal) d'organiser un «sabari day» pendant qu'on y est ?
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
La politique est aussi une scène macabre qui se déroule derrière les rideaux... Seuls les initiés sont admis á ces scènes macabres.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Okapi
Chaque fois qu'une personne (personnalité publique ou politique ou pas) est arrêtée en Côte d'Ivoire pour avoir commis un crime, les médias et les ivoiriens ont tendance à toujours lier ces arrestations à un Parti politique, surtout ceux de l'Opposition. Cela voudrait tout simplement dire, on ne peut arrêter des criminels qui soient issus d'un parti politique. Eux, ils ne commettent pas de crime! Il y a visiblement un sérieux problème là-dessus ! Alors, de ce qui précède, vous devrez comprendre les gestes de "clémence" du président ADO qui tient à aller à la réconciliation, puisque l' "opposition" prétexte que les condamnations de leurs membres minent le même processus. Pour le reste, M. Bendjo est bien conscient des faits pour lesquels il est condamné. Nous devons vraiment faire la part des choses, si l'on veut vraiment avancer vers le développement souhaité. Merci.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement