Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Patrick Achi annonce la formation de milliers de jeunes âgés de 15 à 25 ans qui seront déversés dans l'agriculture
 

Côte d'Ivoire : Patrick Achi annonce la formation de milliers de jeunes âgés de 15 à 25 ans qui seront déversés dans l'agriculture

 
 
 
 26977 Vues
 
  11 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 05 juillet 2021 - 16:13

Patrick Achi, ici vendredi dernier à Adjamé




Jérôme-Patrick Achi a annoncé aujourd'hui au cours d'une rencontre avec les professionnels de l'agriculture, des productions animales des ressources halieutiques et de l'agro-alimentaire, la formation de milliers de jeunes âgés 15 à 25 ans dans le cadre du projet jeunesse et service Civique.


Selon lui, ces jeunes par milliers vont être déversés dans l'agriculture et deviendront des agriculteurs de la deuxième génération qui vont utiliser des drones, la mécanisation.


"On mettra en place un énorme programme de formation des jeunes de 15 à 25 ans. Beaucoup de nos jeunes ont eu une formation généraliste et ne sont peut-être plus spécialisés dans ces domaines quelques fois que les parents font. Dans le cadre du projet jeunesse et service civique, nous avons l'intention, je pense que d’ici à la fin du mois de juillet, les premiers centres seront ouverts de mettre 500 mille jeunes par service civique pour les former dans les filières spécifiques dans lesquelles, l'État a l'ambition de devenir un grand. Et ces jeunes-là par milliers vont être déversés dans les mangues, dans l'ananas, dans le cacao pour qu'ils puissent être les jeunes agriculteurs de la deuxième génération qui vont utiliser des drones, la mécanisation", a expliqué, le Premier ministre.


La Côte d'Ivoire est confrontée à une transformation structurelle. Pour que le pays soit dans une phase de développement accéléré, il estime que cela requiert également une transformation mentale.


"Tant qu'on regardera le producteur de cacao comme un paysan, dont on fixe de façon discrétionnaire le prix du produit et dont attend qu'il produise un peu plus on sera dans une situation extrêmement difficile", a mentionné, le Jérôme-Patrick Achi.


 

Selon lui, la rencontre du jour est le premier pas de ce qu'il a vu qui se fait ailleurs, l'Etat et le privé qui passent en revue la filière toute la chaine point par point pour voir à chaque étape, comment elle peut être compétitive, elle peut aider, jusqu'à la commercialisation sur le marché extérieur.


"Nous commencerons donc à partir de ce changement de paradigme auquel nous avons tous adhéré à partir du lundi 12 juillet la mise en place dans chaque filière d'un groupe de travail public privé pour s'assoir et voir comment faire en sorte que dans chacune de ces filières, la valeur ajoutée passe de 5, 6 et 7% à 30%, à 470% à 470%. Quel est le rôle de l'état, quel est le rôle du secteur privé, quel appel on peut faire aux bailleurs de fonds, mais de façon stratégique sur la base d'un e vision avec des objectifs précis dans un calendrier précis, filière par filière avec des rôles précis", a ajouté, le Premier ministre.


À partir de septembre, les premiers projets pilotes seront mis en place dans chacune de ces filières sur l'ensemble du territoire national.


"Ce sont des équipes qui travailleront tous les jours. C'est ce que les autres ont fait. Il n'y a pas de secrets, il n'y a pas de miracles. C'est le travail, c'est la réflexion, c'est la stratégie. Dans un but, c’est de vous rendre grands forts riches pour que nous puissions en bénéficier nous aussi. Notre objectif, c’est de lancer avec le ministère de l'Agriculture avec les autres acteurs, les premiers projets pilotes avant la fin de l'année 2021", a rappelé, Jérôme-Patrick Achi.


 

Dans la première semaine de septembre, une réunion de restitution aura lieu et permettra de mettre en accord les projets du PND, et les stratégies des filières de manière que le budget qui va être alloué par l'Etat pour appuyer les différents secteurs soient effectivement en rapport et en phase pour que les vrais projets dans chacun de ces secteurs soient mis en œuvre.


À l'issue de cette première séance d'échange dans le cadre de ce partenariat stratégique entre l'Etat de Côte d'Ivoire et les différentes filières agricoles, le Premier ministre est convaincu que la Côte d'Ivoire réussira le pari de porter son industrie agroalimentaire à une nouvelle échelle de croissance soutenue des activités avec la création de millions d'emplois.



wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  11 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Patrick Achi annonce la formation de milliers de jeunes âgés de 15 à 25 ans qui seront déversés dans l'agriculture
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Ce gouvernement ne cesse pas de faire du bricolage depuis 11 ans, et pourtant le PR- DRAMANE avait un bon programme très bien élaboré quand il faisait son "brodada " devant le novice en économie, Gbagbo Laurent en 2010. Moi j'avais beaucoup cru á Allassane DRAMANE Ouattara avant sa prise du pouvoir. Toutes les promesses se sont évaporées comme un mirage.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Ça t'est passé, c'est le plus important. Il ya très longtemps nous on savait et on vous l'a dit, wattra est un grand menteur.
 
 il y a 11 mois
Ubiquismus
-C'est lui votre "technocrate là Mr Achi ??? -C'est avec l'agriculture du "petit déjeuner des autres" (Ananas, mangues, etc) qu'il veut rendre émergent la CI ?? Mr le 1er ministre, encourages d'abord la culture du riz par exemple que nous importons. Je n'ai pas bien compris comment on arrive à l'agro-industrie en mettant tous ces jeunes dans l'agriculture ? Ce n'est pas l'utilisation des drones dans la production agricole qui conduit à l'agro-industrie. J'ai même regardé le PND 2016/2020 de la CI et je ne comprends pas comment peut-on développer des PME-PMI dans avec une zone monétaire fcfa où les banques ne prêtent pratiquement pas aux agents économiques (ménages, entreprises, etc). Avec quoi allez-vous industrialiser le pays ?? J'ai pas bien compris si c'est l'état qui finance par ses subventions cette industrialisation ou si c'est le système bancaire ??
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Si tu vois que les banques en RCI, hésitent ou posent des conditions souvent avant de faire des prêts, c'est le fait que certains STUPIDES et "cons-biologiques" Ivoiriens prennent ces fonds pour fuir(aller á l'aventure) ou même disparaitre dans l nature......... Si non l'agriculture est l'une des meilleures voies du succès. Tout humain, quelque soit son diplômé peut être agriculteur. Nous Ivoiriens, sommes TROP fières, orgueilleux et ignorants. Nous pensons que l'agriculture doit être pratiquées par des analphabètes et des vauriens á l'école.... et bien NON...... Moi @SRIKA, j'ai eu aussi des diplômes en RCI et á l'étranger, mais je suis dans l'agriculture... L'agriculture est un domaine très vaste que beaucoup ignore..... mais il faut AVOIR un peu de moyens financiers avant de commencer.
 
 il y a 11 mois
Babili
Puaaaaahhhhhh!!!! Quel journaleux griot ?????? Du n’importe quoi : on ne déverse pas les hommes . Déverser s’utilise pour des objets pas pour les hommes a moins qu’on veule les dénigrer: c’est insultant. De toutes les façons, c’est bien pour la torture de la langue française qui peut être en voie de disparition.
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Tu as aussi quel niveau d'étude dans la langue Du-Bois ???>> Le journaliste n'a fait que rapporter les propos du ministre.... En plus dans ce cas précis, le mot "déverser" peut être utilisé au sens figuré..... les journalistes de la France utilisent aussi le mot "DEVERSER" en parlant d'un lot de surplus ou non productif d'humains qu'on doit envoyer d'un point A á un point B..... je te cite une phrase de le dictionnaire Colin : " Non seulement elle est trop productive á se laisser entamer, POUR OUVRIR du VIDE á de nouveaux-venus, mais elle devrait DEVERSER des << printemps d'hommes>> en dehors du domaine.............. >>>> Comme tu le vois ici on parle d'un lot d'humains et NON d'objets......
 
 il y a 11 mois
Rolandk
Le djouvernement cedeao a échoué sur toute la ligne. Comme disait un vieux margouillart tête rouge( sauteur de clôtures): " Quand on a échoué, on quitte le pouvoir". Il le disait même bavant, avec force. Tout son corps tremblait. Mais depuis qu'il est assis sur nos murs, on attend qu'il saute à nouveau les clôtures pour nous remettre notre pouvoir parce qu'il a échoué. Mais le margouillart ne veut plus partir. Il s'accroche même au pouvoir avec des mandats illégaux. Kiokiokiokio! De quoi à t-il peur ? Tampi
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Prends mon "Gbo^h" de loin.... Le PR- DRAMANE continue de zigzaguer depuis 11 ans sans trouver ses marques. Il a laissé la situation pourrir depuis 11 ans, et c'est maintenant qu'il vient jouer sa comédie du soi-disant "AUDIT"... , qui d'ailleurs devrait commencer par lui-même, son épouse, les enfants de son épouse, et son entourage et ses ministres depuis 11 ans.... Il nous prend pour des "cons-biologiques"
 
 il y a 11 mois
@Marius
Pouaah!! C'était donc ça la recette du minabilissime phd en économie de sindou pour atteindre l'émergence ? Le retour à la terre ? Quelqu'un peut il dire à cet imposteur que le slogan :; «Le développement de la CI repose sur l'agriculture» datant des années1960-1980 n'est plus d'actualité!!! Au 21e siècle, aucune économie africaine ne peut reposer sur l'agriculture, mais plutôt sur l'industrialisation de son économie et le développement technologique. Je comprends pourquoi la CI ne vit que de dettes car nous sommes incapables de produire des richesses et de réinventer notre économie avec ce pseudo economiste. Nos parents agriculteurs ne peuvent même plus vivre décemment avec leurs revenus, et c'est notre jeunesse que vous envisagez ramener à la période 1960-1980. Diantre ! Nous sommes en 2021!
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Est ce que toi tu comprends le sens de l’expression: à moins que ?????????? Justement c’est le style, le sens grossier que l’utilisation du figuré te donne . Justement ce sont des racailles, du n’importe quoi dont la valeur n’est pas tellement loin des objets .
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KPAKOUE
Ce déversement des jeunes de 15 à 25 ans répond à quel modèle économique ? Aujourd'hui, un exploitant agricole doit disposer de machines agricoles, d'un fonds de roulement suffisamment important pour faire face aux problèmes d'exploitation des surfaces allouées. D'ailleurs l'état possède t-il suffisamment de terrains disponibles pour accueillir ces personnes ? Où et comment compte t-on installer ces jeunes gens ? Est-on vraiment certain qu'il est question d'installer ces braves hommes dans le monde agricole ? Beaucoup d'interrogations Monsieur le journaliste !
 
 il y a 11 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter