Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:  Maisons d'Arrêt et de Correction, l'AFFDO-CI condamne l'absence de plateaux techniques adaptés à la vie carcérale
 

Côte d'Ivoire: Maisons d'Arrêt et de Correction, l'AFFDO-CI condamne l'absence de plateaux techniques adaptés à la vie carcérale

 
 
 
 3495 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 27 juillet 2021 - 16:49

Désirée Douati


L’Association des Femmes et Familles des Détenus d’Opinion de Côte d’Ivoire (AFFDO-CI) dans sa déclaration semestrielle fait le point de la situation des droits humains en général et ceux des détenus dits politiques en particulier en Côte d’Ivoire. 


Désirée Douati, Présidente de l’AFFDO-CI affirme que «la situation des droits humains en Côte d’Ivoire demeure préoccupante eu égard aux actes posés quotidiennement par les autorités en charge de la question ».

 

«Toute chose qui constitue un réel frein à la cohésion sociale. La liberté d’expression, la liberté de réunion, le droit à la santé des détenus, les tortures, les mauvais traitements, les détentions arbitraires et prolongées, le droit à la réparation et à une justice équitable ne sont malheureusement pas respectés.  L’utilisation des armes à feu par les forces de l’ordre lors des manifestations pacifiques causant des blessées et des pertes en vies humaines sont de réels motifs d’inquiétude », explique, la Présidente.

 

Cependant, l’AFFDO-CI salue le retour de l’ancien Chef de l’Etat Laurent GBAGBO qui à la suite de son acquittement par la Cour Pénal Internationale a rejoint son pays le 17 juin dernier, partage également la joie de MonsieurAkossi BENJO, ancien MAIRE de la commune du Plateau qui a mis fin à son exil politique dont l’une des causes principales était d’avoir demandé publiquement la libération de tous les détenus d’Opinion et se réjouit du retour du ministre KAHE Eric et celui du Docteur BOGA Sako Gervais tous deux membres fondateurs de la plate-forme EDS.


 

L’Association prend acte de la libération de plusieurs détenus d’opinion dont GBALET Pulchérie, SORO Simon, le ministre Alain LOBOGNON, Rigobert SORO, SERI Mambo Mathieu et constate que la procédure d’acquisition du passeport de Monsieur Charles BLE Goudé, Président du COJEP, également acquitté par la Cour Pénale International a débuté depuis peu.

 

Toutefois, l’AFFDO-CI rappelle que les personnes présumées co-auteures des crimes retenus contre le Président Laurent Gbagbo sont à leurs dixièmes années de détention et « s’insurge contre la détention des personnes qui n’ont fait qu’user de leurs droits constitutionnels à savoir la liberté d’opinion et la liberté de manifestation ».

 

L’AFFDO-CI déplore la détention des membres de la sécurité du Président Laurent Gbagbo ainsi que l’arrestation de ses sympathisants et militants le jour de son arrivé vu qu’il n’y a eu aucun décret interdisant les manifestations, s’indigne de la détention sans fondement juridique réel de Monsieur Koua Justin et désapprouve la dissolution du mouvement GPS, la condamnation à vie de Monsieur Guillaume SORO ainsi que la condamnation de tous ses proches ;

 

Elle condamne enfin l’absence de plateaux techniques adaptés à la vie carcérale dans les différentes Maisons d’Arrêt et de Correction de la Côte d’Ivoire.

L’AFFDO-CI exhorte le Président de la République à prendre courageusement une décision politique permettant la libération de tous les détenus en lien avec toutes les crises politiques survenues dans notre pays, exprime sa reconnaissance aux institutions étrangères pour leur appui en faveur des libertés collectives et individuelles, adresse ses remerciements au clergé catholique et à la conférence épiscopale pour avoir œuvré pour le Dialogue, la Réconciliation et la Paix.

 

L’Association recommande le respect des libertés collectives individuelles, le respect des droits des partis politiques au gouvernement ivoirien, exhorte également les partis politiques au respect des lois en vigueur en Côte d’Ivoire, exhorte le gouvernement ivoirien à prendre les mesures nécessaire afin que Don Mello, exilé politique regagne son pays et ce malgré la perte de son passeport


Désirée Douati et ses camarades de l’AFFDO-CI exhortent enfin tous les partis politiques à faire de la libération des détenus d’opinion l’une de leurs priorités tout en espérant que tous les droits du Président LAURENT GBAGBO liés à son statut d’ancien Chef de l’Etat de Côte d’Ivoire soient respectés.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu ce qu'il voulait?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Patrick Achi plus en vue depuis l'arrivée de Tiemoko Koné ?
 
3220
Oui
67%  
 
1446
Non
30%  
 
159
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Maisons d'Arrêt et de Correction, l'AFFDO-CI condamne l'absence de plateaux techniques adaptés à la vie carcérale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter