Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Affaire fer à béton aux diamètres inférieurs, les auditions des Directeurs de production des sociétés incriminées ont démarré à la police économique et financière
 

Côte d'Ivoire : Affaire fer à béton aux diamètres inférieurs, les auditions des Directeurs de production des sociétés incriminées ont démarré à la police économique et financière

 
 
 
 7089 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 29 septembre 2021 - 17:24



Les auditions des responsables des entreprises accusées par le Collectif des victimes en Côte d'Ivoire (CVCI ) de produire des diamètres de fer à béton inférieurs aux normes ont débuté depuis hier devant la police économique et financière.


Nous apprenions ce jour que plusieurs Directeurs de production des sociétés dont des éléments de preuves supposés ont été produits ont été déjà entendus par les éléments de la Direction de la Police économique et financière sise au Plateau.


L'initiateur de cette procédure a affirmé qu'il a lui-même été entendus et il a indiqué avoir remis des preuves complémentaires aux policiers lors de son interrogatoire.


 

«J'ai été auditionné la semaine dernière, les techniciens qui travaillent sur les machines de production également. Maintenant les sociétés dont des éléments de preuves supposés ont été produits sont auditionnées. Outre les actions, la justice pénale est branle. Nous nous félicitons des actions du Premier ministre à travers les actes posés actuellement par le ministre du Commerce et de l'industrie contre la prolifération$, a expliqué, Issiaka Diaby joint par téléphone cet après-midi.


La lutte contre la prolifération des fers à béton de diamètres inférieurs étant désormais une réalité en Côte d'Ivoire, le Président du CVCI souhaite qu'elle se fasse sans entrave et ne veut pas non plus un «étouffement du dossier ».


Le ministère du Commerce et l'industrie a entamé ses enquêtes administratives dans l'affaire de production des fers a béton de diamètres inférieurs. Issiaka Diaby dit attendre également des résultats à ce niveau, et révèle que des structures internationales qui financent les grands projets en Côte d'Ivoire se disent embêtées et souhaiteraient le règlement de cette situation au plus vite.


Le Président du CVCI a néanmoins reconnu que depuis qu'il a engagé la bataille contre le fer à béton de diamètre ne respectant pas les normes, des opérateurs du secteur étant en règle subissent une injustice. 


«Aujourd'hui des opérateurs du secteur subissent de façon injuste cette situation, alors qu'ils respectent les normes prescrites. Comme nous n'avons pas encore cité de nom, ces entreprises doivent être retirées du lots des faussaires. Nous voulons que les consommateurs soient orientés définitivement sur la qualité des produits des entreprises concernées », a-t-il conclu.


 

Nous apprenions par ailleurs que ce sont environ 6 entreprises sur une dizaine installée en Côte d'Ivoire qui produisent des fers à béton de diamètre inférieur qui sont commercialisés sur le marché ivoirien.


Enfin pour le Président du Collectif des victimes en Côte d'Ivoire, la mauvaise qualité de fer à béton est à l'origine de la plupart des écroulements des bâtiments à Abidjan depuis quelques années.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Affaire fer à béton aux diamètres inférieurs, les auditions des Directeurs de production des sociétés incriminées ont démarré à la police économique et financière
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Ne se rendent-elles pas compte du grand danger, en produisant du faux fer en béton ???>> , Ce sont les memes qui aiment l'argent plus que la vie humaine qui agissent ainsi.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter