Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali-France : Macron sort de ses gonds et s'en prend à la transition : « Que l'Etat revienne au Mali »
 

Mali-France : Macron sort de ses gonds et s'en prend à la transition : « Que l'Etat revienne au Mali »

 
 
 
 6617 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 05 octobre 2021 - 10:57

Macron et Choguel Maiga



 Le chef de l’Etat Emmanuel Macron, semble ne pas avoir toujours digéré les propos du Premier ministre Choguel Maiga à la tribune de l’ONU , parlant d’un abandon en plein vol de la France dans la lutte contre le terrorisme.


 Alors que le Mali prévoit d’élargir sa coopération militaire notamment vers la Russie, le Président Emmanuel Macron, agacé par les autorités de transition s’est à nouveau prononcé sur la situation dans un entretien diffusé sur France Inter.


« Il faut que l'État revienne avec sa justice, son éducation, sa police partout, en particulier au Mali », a-t-il dit .


 

Dans son intervention, le président français vante les succès de la force française Barkhane dont la présence au Mali aurait empêché les terroristes de prendre Bamako, la capitale et tout le pays, selon ses termes.


« Sans la France au Sahel, il n'y aurait plus de gouvernement au Mali, a réitéré mardi Emmanuel Macron sur un ton paternaliste . Les terroristes auraient pris le contrôle d'abord de Bamako et de tout le pays


 Pour lui, l'armée française n'a pas à se substituer au non-travail de l'Etat malien », a lancé le chef de l'Etat et d’ajouter : « qu'on ne peut pas demander à nos soldats de remplacer ce qui est le travail de votre Etat". "Nous ne sommes pas le peuple à sa place", a-t-il lâché.


Notons qu’Emmanuel Macron doit participer vendredi à Montpellier à un sommet Afrique/France au format inédit avec des personnalités de la société civile africaine - dont malienne, française et de la diaspora, pour tenter de dépoussiérer ses relations avec ses anciennes colonies.


 

Les autorités de transition, intransigeantes ne comptent pas fléchir face aux prises de position du Président français.


Les tensions n’ont cessé de grimper entre Paris et Bamako ces derniers mois, depuis les soupçons de négociations en cours entre Bamako et la société privée russe Wagner.



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Violences de la présidentielle 2020, les responsables politiques doivent ils être jugés ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Jean-Louis Gasset nouvel entraineur des éléphants, bon choix?
 
959
Oui
22%  
 
3269
Non
74%  
 
169
Sans Avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Mali-France : Macron sort de ses gonds et s'en prend à la transition : « Que l'Etat revienne au Mali »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Babili
Si le Mali venait à disparaître de la carte du monde en quoi cela est il problème pour la France ?????? Puisqu’on a tué les militaires français et que les maliens sont ingrats, raison de plus pour QUITTER le Mali. Est ce que c’est difficile ça ??? Détrompez vous les coopérants russes en soutien aux soldats maliens vont très bientôt éradiquer vos petits groupes armés en peu de temps. Sale imbécile hypocrite de Macron, et que dis tu de l’autorité malienne qui doit payer des rançons avant d’aller à Kidal???? Que dis tu de votre présence aux côtés des criminels de l’Azawad( CMA) lors la célébration de l’anniversaire de la création de leur mouvement????? Alors que ceux sont ceux là même qui participent à la partition du Mali??? La Soudanisation du Mali en Mali du Nord et Mali du Sud ne passera pas Monsieur turbulent Macron. Les coopérants russes ont fait leur preuve en luttant contre la partition de la Syrie et le départ de Al Assad voulus par les criminels du monde, en Centrafrique ils ont chassé les plaisantins de drogués et même au Mali il n’y a que quelques plaisantins à motos qui ne représentent rien mais que vous soutenez vous la France pour semer la terreur dans le pays; et bientôt ils vont sentir la puissance de feu. Donc messieurs quitter le Mali pour que les terroristes prennent tout le Mali; vous avez quittez l’Afganisthan est tombé entre les mains de ceux que vous appelez les terroristes, est ce que cela empêche aux petits français de dormir le soir???? Donc ce n’est pas la prise du Mali par les terroristes qui donneront les torticolis aux français, laissez faire en quittant seulement le Mali comme en Afghanistan. A Montpellier ceux sont des apatrides malhonnêtes qui viendront que vous avez choisi de vos propres mains qui viendront vous encenser, ils ne représentent aucune la société africaine ni malienne et leurs propos d’ores et déjà n’engagent qu’eux. Ils ne sont pas les représentants ni les portes paroles d’une Afrique en mutation. Sales imbeciles.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
ils ne représentent aucunement l’Afrique ni mêmes les populations africaines.
 
 il y a 7 mois
aze
Encore une fois, je ne te le fais pas dire, dis-je. Nouvelle race africaine sans tâche aucune, exempt de sang d'esclave. Soit salué patriote.
 
 il y a 7 mois
SRIKABLA
"L'ETAT" veut dire quoi chez Macron ??? >>>. Les ex- colonies d'Afrique de la France sont des départements de la France depuis 60 ans . Mon pays , la Cote d'Ivoire est dirigée depuis la France .
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Oui sauf ceux qui votent, sinon on sait que c'est piloté.
 
 il y a 7 mois
JACOB@CHOCOTO
La France a un véritable problème. J'ai comme l'impression qu'on les enseigne cela depuis la classe primaire. C'est à dire sans l'Afrique ,la France ne peut exister. Tout ces pays qui ont réussi a se développer ont 'ils eu besoins d'avoir des colonies en Afrique avant leurs succès? J'en cite la chine, la Russie, le japon, la Corée du sud...
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter