Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après deux malheureuses tentatives à convaincre Simone Gbagbo d'adhérer au PPA-CI, Hubert Oulaye «Elle ne veut plus continuer avec nous »
 

Côte d'Ivoire : Après deux malheureuses tentatives à convaincre Simone Gbagbo d'adhérer au PPA-CI, Hubert Oulaye «Elle ne veut plus continuer avec nous »

 
 
 
 8460 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 27 octobre 2021 - 07:56

Hubert Oulaye invité sur un plateau télé (Ph KOACI)



L'ancienne première dame ivoirienne Simone Gbagbo aura poussé, pour le moins qu'on puisse dire, ses anciens camarades à la faute.


Avant le congrès constitutif les 16 et 17 octobre 2021 du Parti des Peuples Africains - Côte d'Ivoire (PPA-CI), Simone Ehivet Gbagbo s'était mise à l'écart des travaux devant aboutir à la création de cette formation politique voulue par Gbagbo.


Sans langue de bois, elle avait fait savoir à ses ex-camarades le manque de respect dont elle a fait l'objet du fait de leur comportement.


Simone Gbagbo n'a pas apprécié le fait qu'elle ait été mise en marge de la prise des décisions de la création du PPA-CI.


Co-fondatrice du Front populaire ivoirien (Fpi) avec son époux Laurent Gbagbo, Simone espérait au moins, selon ses dires, une considération de la part de ses ex-camarades.


Absente du congrès constitutif du PPA-CI, car en voyage en République démocratique du Congo (RDC), Simone Gbagbo a, avant son vol reçu une première délégation envoyée par son époux Laurent Gbagbo dans le but de la convaincre à prendre part aux assises de créations de cette formation politique.


 

Ces premiers émissaires avaient été, comme nous l'avions rapporté gentillement renvoyés par Simone Gbagbo.


Le lundi 25 octobre 2021, Laurent Gbagbo a, une fois encore missionné une autre délégation conduite par Hubert Oulaye, tout nouveau président exécutif du PPA-CI, nommé le même jour en vue de convaincre l'ancienne députée d'Abobo de revoir sa copie et à prendre sa place au sein du PPA-CI.


À la clé de cette nouvelle demande faite à Simone, l'ex-président a brandi une place qu'elle devait occuper au sein du comité stratégique et politique (CSP) du Parti.


Cette proposition de Gbagbo, portée par Hubert Oulaye pour le compte de son mandat a été une fois de plus récusée par Simone Gbagbo.


L'ex-première dame, désormais décidée à rompre avec ses anciens camarades aura poussé ces derniers à la faute.


Pour preuve, les responsables de cette nouvelle formation politique ont été les premiers à annoncer le divorce politique avec celle qui fut l'une des ailes dures du régime Gbagbo.


 

Hier mardi 26 octobre 2021, au cours d'une émission télévisée, le Professeur Hubert Oulaye, président exécutif du PPA-CI revenant sur sa mission non-fructueuse auprès de Simone Gbagbo a révélé que cette dernière ne veut plus continuer avec eux.


«Je suis allé voir Simone (spécialement) parce que tout le monde était au congrès sauf elle. Le président Gbagbo ayant réservé une place pour elle dans les instances du parti, on voulait savoir si elle veut nous rejoindre ou pas. Elle a répondu qu’elle ne veut plus continuer avec nous. », a-t-il révélé lors de cette émission tél.


« Tous les membres du comité central de notre ancien parti politique ont été invités au congrès Constitutif. Elle n'était pas au congrès, l'intention du Président en m'envoyant vers elle, c'était de savoir si elle vient ou pas dans le nouveau parti.», a ajouté Hubert Oulaye.


Une sortie de ce cadre du PPA-CI qui sera suivie sans nul doute à une intervention de Simone Gbagbo qui avait promis se prononcer sur ce nouveau Parti de Gbagbo les prochains jours.


À suivre.


Jean Chrésus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après deux malheureuses tentatives à convaincre Simone Gbagbo d'adhérer au PPA-CI, Hubert Oulaye «Elle ne veut plus continuer avec nous »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
plumebleu
il y a longtemps qu'on a su que maman Simone était partie. elle cherchait les voix et moyens pour partir mais partir comment? elle va donc user d'une stratégie savamment préparée . d'abord sa présence forcée à l'aéroport qui a fait d'elle une victime, ensuite l'utilisation du prétexte du divorce et enfin sa plainte pour la non consultation à la mise en place du comité scientifique pour la création du parti PPA-CI. sa liberation par grâce présidentielle a porté ses fruits. bon vent maman Simone!!!!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Cet homme n'est pas agrégé de droit et de sciences politiques pour rien : capacité d'écoute, de reformulation, de conviction...la pertinence des arguments et de la rhétorique, devant des petits journalistes plutôt soucieux d'entendre confirmer leurs fantasmes (retour de gbagbo au village, renoncement définitive a 2025 et/ou a la politique...) dans la bouche de cet éminent professeur. Avec calme, habileté et pédagogie, il a su expliquer l'idéologie, les valeurs et les ambitions du PPA-CI pour la CI; reconnaissant les efforts du gouvernement même si beaucoup reste à faire pour le bien-être des ivoiriens. L'humilité et l'objectivité, voilà, entre autres le credo du PPA-CI pour conduire les ivoiriens vers la réconciliation totale!!! On a vu par des hochements de la tête et la répétition de ces propos par Alain Toussaint, qu'il les avait convaincus, du moins, mis en minorité et calmé leur excitation. La force des idées et dans les idées contrairement à la violence verbale et physique de la secte terroriste d'en face qu'est le rdr quand il dit : "ce n'est parce que vous n'avez pas été guéri, que vous n'irez plus a l'hôpital". La preuve qu'il y a certains qui sont allés à l'école et d'autres qui sont allés vers l'école. Merci cher maître !
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Aile dure, aile moderee.... Simone Ehivet a bien le dos large. D abord en tant que militante de premiere heure, Co-fondatrice et vice presidente du Fpi , la meme consideration qui voulait qu Elle soit aux premieres loges a l aeroport est la meme qui voudrait qu Elle soit consultee pour les prises de positions sur une quelconque evolution quand il s agit du Parti qu est le Fpi, si bien sur c est du Fpi nouvelle version qu il s agit. Vous n avez eu aucune consideration pour Elle de 2018 a aujourd hui, et vous lui offrez un strapotin . Vous pensiez la pousser a la faute, finalement vos inconsistences se presentent une fois de plus a tous, je ne veux pas de toi mais je t offres un poste. La vision c est la Cote d Ivoire pas un homme fusse t il le nouveau Mandela pour certains. Quand on n a pas la meme vision on ne peut pas se mettre dans le meme parti....
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Charyakou
Les gor sont juste dans l'émotion, la réalité du terrain est que l'épisode gbagbo est terminé. En 2010, à son apogée, combien a t'il obtenu au 1er tour de la présidentielle??!! Alors pensez vous que sans Simone, affi, mamkoul, blé goudé, quel score obtiendra t'il face à hkb et ado qui eux contrairement à lui sont plus cohérents et ont une maîtrise du terrain grâce à une implantation de leur organe sur toute l'étendue du territoire national?! C'est le rhdp et pdci qui se frottent les mains ! Aux fameux gor, donc aujourd'hui Simone est devenue une traîtresse ?! Comme affi, mamkoul.... Mais étrangement katinan et pickass qui ont réintégrés la fonction publique par décret là, c'est normal ! A un moment,il faut être lucide. Vous passez votre temps à traiter les partisans rhdp de adomoutons mais franchement face à vous, ils sont juste des bergers. Yako ivoiriens ! Yako africains ! Bien à vous!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Si nous sommes dans l'émotion, toi, tu nages en pleine fiction. Même si les moutons ou rien sont capables de voir l'avenir en lançant des cauris et de promettre la richesse à des égarés, alors qu'eux même vivent dans la misère, il ne faut quand même pas prendre ses désirs pour des réalités. C'est ce genre d'e don ou d'aptitude que nous, GOR, qualifions d'ADOmouton. Loll
 
 il y a 1 mois
sieben
Charyakou laisse les se masturber En fait les plus sectaires de ce pays sont les GOR, en réalité il n’y a d’ivoiriens qu’eux, d’intelligents qu’eux, de lettrés qu’eux les GORS. Allez y comprendre quelque chose, vous traitez les autres de mouton, mais en réalité vous êtes des cabris, il n’y a que vous qui êtes dans la vérité, les autres dans le mensonge. Mais votre propagandisme de mauvaise aloi est dépassé, votre disque est rayé. En fait vous incarnez la mauvaise foi. J’oubliais pour vous à force d’inciter sur le mensonge il devient réalité. Sinon comment comprendre la maladresse de votre leader Laurent GBAGBO, le seul historien qui ne tire pas en réalité des leçons de son histoire politique et celle de la Côte d’Ivoire, il suffit d’avoir des divergences de vues, de démarches et d’idéologie avec lui pour qu’on soit brocardé de tous les maux. Qu’a fait Simonne GBAGBO pour mériter cette méchanceté gratuite, faite d’injures et d’invectives ? La question que je me pose souvent : GBAGBO lui-même est-il un exemple moral, politique pour la Côte d’Ivoire ? Ces frasques ne sont-elles pas de moralités politiques douteuses, empruntes d’escroqueries intellectuelles ? De socialisme que n’a-t-on pas vu sous son règne ? Tantôt polygame, tantôt pourvoyeur de fonds pour la campagne présidentielle du président colonisateur, tantôt grand démocrate pour qui une loi peut être intuitu personae, parce qu’elle est faite pour régler les cas suivants, 75 ans pour le cas Houphouët, ne s’être jamais prévalu pour le cas Alassane, article 11 pour le Cas Bédié successeur d’Houphouët, dixit son discours de 2000 Forum de la réconciliation Nationale. Et pourtant du nationalisme au panafricanisme Béa que n’a-t-on pas vu et entendu, de la souffrance des peuples étrangers en côte d’Ivoire, les éternels bouc émissaires. Wait and see ? La Question que je me pose encore est la suivante : En quoi cet Laurent GBAGBO est-il un exemple, moral, démocratique et politique pour les générations à avenir ? Arrêtez de nous distraire, vous les cabris GOR, ses marionnettes applaudisseuses, reconnaissez certaines faiblesses de votre leader.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sieben
Charyakou laisse les En fait les plus sectaires de ce pays sont les GOR, en réalité il n’y a d’ivoiriens qu’eux, d’intelligents qu’eux, de lettrés qu’eux les GORS. Allez y comprendre quelque chose, vous traitez les autres de mouton, mais en réalité vous êtes des cabris, il n’y a que vous qui êtes dans la vérité, les autres dans le mensonge. Mais votre propagandisme de mauvaise aloi est dépassé, votre disque est rayé. En fait vous incarnez la mauvaise foi. J’oubliais pour vous à force d’inciter sur le mensonge il devient réalité. Sinon comment comprendre la maladresse de votre leader Laurent GBAGBO, le seul historien qui ne tire pas en réalité des leçons de son histoire politique et celle de la Côte d’Ivoire, il suffit d’avoir des divergences de vues, de démarches et d’idéologie avec lui pour qu’on soit brocardé de tous les maux. Qu’a fait Simonne GBAGBO pour mériter cette méchanceté gratuite, faite d’injures et d’invectives ? La question que je me pose souvent : GBAGBO lui-même est-il un exemple moral, politique pour la Côte d’Ivoire ? Ces frasques ne sont-elles pas de moralités politiques douteuses, empruntes d’escroqueries intellectuelles ? De socialisme que n’a-t-on pas vu sous son règne ? Tantôt polygame, tantôt pourvoyeur de fonds pour la campagne présidentielle du président colonisateur, tantôt grand démocrate pour qui une loi peut être intuitu personae, parce qu’elle est faite pour régler les cas suivants, 75 ans pour le cas Houphouët, ne s’être jamais prévalu pour le cas Alassane, article 11 pour le Cas Bédié successeur d’Houphouët, dixit son discours de 2000 Forum de la réconciliation Nationale. Et pourtant du nationalisme au panafricanisme Béa que n’a-t-on pas vu et entendu, de la souffrance des peuples étrangers en côte d’Ivoire, les éternels bouc émissaires. Wait and see ? La Question que je me pose encore est la suivante : En quoi cet Laurent GBAGBO est-il un exemple, moral, démocratique et politique pour les générations à avenir ? Arrêtez de nous distraire, vous les cabris GOR, ses marionnettes applaudisseuses, reconnaissez certaines faiblesses de votre leader.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sieben
charyakou laisse les dire ce qu'ils veulent. En fait les plus sectaires de ce pays sont les GOR, en réalité il n’y a d’ivoiriens qu’eux, d’intelligents qu’eux, de lettrés qu’eux les GORS. Allez y comprendre quelque chose, vous traitez les autres de mouton, mais en réalité vous êtes des cabris, il n’y a que vous qui êtes dans la vérité, les autres dans le mensonge. Mais votre propagandisme de mauvaise aloi est dépassé, votre disque est rayé. En fait vous incarnez la mauvaise foi. J’oubliais pour vous à force d’inciter sur le mensonge il devient réalité. Sinon comment comprendre la maladresse de votre leader Laurent GBAGBO, le seul historien qui ne tire pas en réalité des leçons de son histoire politique et celle de la Côte d’Ivoire, il suffit d’avoir des divergences de vues, de démarches et d’idéologie avec lui pour qu’on soit brocardé de tous les maux. Qu’a fait Simonne GBAGBO pour mériter cette méchanceté gratuite, faite d’injures et d’invectives ? La question que je me pose souvent : GBAGBO lui-même est-il un exemple moral, politique pour la Côte d’Ivoire ? Ces frasques ne sont-elles pas de moralités politiques douteuses, empruntes d’escroqueries intellectuelles ? De socialisme que n’a-t-on pas vu sous son règne ? Tantôt polygame, tantôt pourvoyeur de fonds pour la campagne présidentielle du président colonisateur, tantôt grand démocrate pour qui une loi peut être intuitu personae, parce qu’elle est faite pour régler les cas suivants, 75 ans pour le cas Houphouët, ne s’être jamais prévalu pour le cas Alassane, article 11 pour le Cas Bédié successeur d’Houphouët, dixit son discours de 2000 Forum de la réconciliation Nationale. Et pourtant du nationalisme au panafricanisme Béa que n’a-t-on pas vu et entendu, de la souffrance des peuples étrangers en côte d’Ivoire, les éternels bouc émissaires. Wait and see ? La Question que je me pose encore est la suivante : En quoi cet Laurent GBAGBO est-il un exemple, moral, démocratique et politique pour les générations à avenir ? Arrêtez de nous distraire, vous les cabris GOR, ses marionnettes applaudisseuses, reconnaissez certaines faiblesses de votre leader.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement