Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:    CGECI Academy 2021, gestion des crises sécuritaires et politiques par les entreprises, les recettes du ministre Vagondo et du patron d'entreprise, Eric Thiam
 

Côte d'Ivoire: CGECI Academy 2021, gestion des crises sécuritaires et politiques par les entreprises, les recettes du ministre Vagondo et du patron d'entreprise, Eric Thiam

 
 
 
 1846 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 29 octobre 2021 - 08:56



La 9e édition du forum CGECI Academy ouverte ce jeudi au Sofitel hôtel Ivoire a été le cadre où plusieurs thèmes ont été débattus.


Le panel sur la «prévention et gestion des crises sécuritaires et politique pour les entreprises en Afrique» co-animé par le ministre de l'intérieur et de la sécurité, le Général Vagondo Diomandé et plusieurs panélistes, dont le Directeur général régional du groupe impérial Tobago Eric Thiam SABATES a enregistré beaucoup de spectateurs. 


Partageant son expérience sur les dispositifs déployés (sécurisation des biens et personnes) dans un contexte de crise, le chef d’entreprise a relevé en effet, que les crises impactent de manière continue les entreprises et que « le secteur privé n’a pas vocation à intervenir sur le volet prévention, qui est un droit régalien de l’Etat et de la société civile.»


 

Pour adresser la problématique, il recommande des approches qui vont tourner autour de trois concepts basics à savoir la période d'avant crise au cours de laquelle, intervient la préparation, la période pendant la crise où l’entreprise doit faire preuve d'agilité, d'adaptabilité et l'après crise où il convient de faire le point sur tout ce qui a marché et comment l'améliorer.


Il recommande en outre aux entreprises de concevoir les crises à l’échelle régionale et sous régionale car devenues désormais des éléments globalisés. 


« Il n y a pas de réalités, soyez prêts à ne pas être prêt », a-t-il conseillé.


Avant lui, le ministre Vagondo Diomandé a donné aussi bien un aperçu de la situation sécuritaire en Côte d’Ivoire avec un retour d’expériences sur les crises vécues, que les dispositifs sécuritaires mis en place par le gouvernement pour assurer la sécurité des entreprises privées et les conseils aux entreprises pour la sécurisation des biens et des personnes.


 

Vagondo Diomandé a indiqué que la Côte d'Ivoire se donne les moyens pour renforcer la sécurité des biens et des personnes présentes sur son territoire.

Il a déclaré qu’«après la crise, l'indice de sécurité était de 4.0. En 2015, l'indice de sécurité était de 2.0. En 2017, nous étions à 1.7. Aujourd'hui l'indice de sécurité en Côte d'Ivoire est de 1.2. C'est exceptionnel"


Pour lui, bien que la menace terroriste soit réelle, elle n'entame en rien la quiétude des ivoiriens.

«Malheureusement, je suis très avare en parole alors qu'en matière de sécurité, il faut communiquer. Je peux néanmoins vous rassurer que chaque Cm² de la Côte d'Ivoire est fréquentable et doit être fréquentable parce que l'État a pris des dispositions pour que le territoire soit fréquentable », a-t-il dit, en guise de conclusion. 


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Violences de la présidentielle 2020, les responsables politiques doivent ils être jugés ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Jean-Louis Gasset nouvel entraineur des éléphants, bon choix?
 
959
Oui
22%  
 
3269
Non
74%  
 
169
Sans Avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: CGECI Academy 2021, gestion des crises sécuritaires et politiques par les entreprises, les recettes du ministre Vagondo et du patron d'entreprise, Eric Thiam
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter